Mercredi 26 Janvier 2022

Revue de presse économique du 26 janvier 2022

Revue de presse économique du 26 janvier 2022
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mercredi 26 janvier 2022


L'Economiste

AMO: Agriculteurs, chauffeurs de taxi et artisans basculent. L’extension de la couverture médicale se poursuit. Cette fois, ce sont les chauffeurs de taxi, les artisans et les agriculteurs qui sont dans l'obligation d'adhérer. Les décrets d'application viennent d'être publiés et le processus qui démarre en mai peut être anticipé. En tout cas, 120.000 chauffeurs sont attendus, 1,6 million d'agriculteurs et 500.000 artisans.

Industries créatives: un potentiel encore sous-exploité. Véritable levier de développement socio-économique, les industries culturelles et créatives restent encore sous-exploitées au Maroc, à cause d'une série de problèmes structurels. C'est du moins ce qui ressort de la nouvelle étude élaborée par la Fédération des industries culturelles et créatives de la CGEM, en partenariat avec Wallonie Bruxelles international à Rabat. Ce document ambitionne d'apporter aux acteurs institutionnels une série de propositions pour renforcer les politiques publiques en lien avec les économies créatives au Maroc. Cette étude s'est penchée sur 4 filières, à savoir l'édition, les arts de scène, les musiques actuelles et l'audiovisuel.



Aujourd’hui Le Maroc

La Fondation Mohammed VI des œuvres sociales de l’éducation dresse son bilan 2021. La Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation a tenu la 10ème réunion de son comité directeur. Cette réunion a été consacrée à la présentation du bilan d’activités de la Fondation au titre de l’année 2021 ainsi que l’approbation de son plan d’action 2022 et du budget alloué pour sa réalisation. Selon les chiffres publiés par la Fondation, le nombre d’adhérents s’est établi à 453.053 à fin 2021, enregistrant une hausse de près de 4% par rapport à l’année 2020. 2021 a été marquée par l’adoption du projet de loi N°79.19 modifiant et complétant la loi N° 73.00 portant création et organisation de la Fondation. Cette nouvelle loi élargit ainsi les prérogatives de la Fondation, qui désormais peut mettre en place et fournir un service médical au profit de la famille de l'Éducation-Formation.

Escroquerie et complicité: Trois individus, dont deux policiers, épinglés à Inezgane. La Brigade de la Police Judiciaire de la ville d'Inezgane a déféré devant le parquet compétent trois individus, dont deux policiers exerçant dans la même ville, pour implication présumée dans une affaire d'escroquerie, de divulgation du secret professionnel et de complicité. Selon les informations préliminaires de l'enquête, le principal mis en cause a été interpellé suite à son implication dans une affaire d'escroquerie sous prétexte de médiation en faveur d'une personne qui était placée en garde à vue contre une somme d'argent, souligne un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Un agent de sécurité, brigadier de police, soupçonné de divulgation du secret professionnel et complicité dans ces actes criminels, a été par la suite interpellé, ajoute la DGSN.

L’Opinion

Vaccin "Made in Morocco": Quelle efficacité face au variant Omicron. L'apparition du variant Omicron il y a quelques semaines a, immédiatement, charrié avec elle la lancinante question de l'efficacité des vaccins. Plusieurs études ont alors surgi de toutes parts et ont établi, pour chaque type de vaccin, une nouvelle grille évaluative de l'efficacité. Le Chinois Sinopharm, tête de pont des vaccins administrés au Maroc depuis le début de la campagne de vaccination et que le Royaume s'apprête à produire prochainement, ne serait efficace que de 30% à 40% contre Omicron. Moult questions se posent donc d'elles-mêmes face à cette nouvelle donne.

Oriental: nouvelle locomotive de croissance pour le Maroc. La région de l'Oriental constituera une nouvelle locomotive de croissance pour le Maroc, a affirmé le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, à l'occasion du lancement des travaux de construction d’une usine de câblage automobile du groupe équipementier Aptiv. Le ministre a souligné que le lancement de ce projet et la mise en service du nouveau port Nador West Med, feront de l'Oriental une grande locomotive industrielle, au même titre que les écosystèmes industriels de Tanger ou Casablanca. Ce projet sera accompagné, dans le futur proche, par d'autres investissements de ce genre ou plus grands encore, en vue de renforcer la compétitivité et la productivité et tirer parti des compétences de la région, a-t-il indiqué.

Le Matin

Bourita s'entretient avec son homologue cambodgien. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, par visioconférence, avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Cambodge, Prak Sokhonn. Lors de cet entretien, les deux ministres ont convenu de renforcer les relations bilatérales à travers la tenue prochaine de la 3ème session des Consultations Politiques et de la prochaine Commission Mixte et en donnant une impulsion forte aux échanges commerciaux pour les hisser à un niveau qui reflète l’excellence des relations politiques. Bourita et Sokhonn ont passé en revue les domaines qui feront l’objet d’une coopération plus approfondie, notamment l’industrie, le tourisme, le textile et la formation, soulignant l’importance du partage d’expériences, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.

L’Etat-major de la Zone Sud abrite une réunion de planification principale de l’exercice combiné maroco-américain "African Lion 2022". Sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), l'Etat-Major de la Zone Sud abrite, du 24 au 28 janvier 2022, la réunion de planification principale de l’exercice "African Lion 2022", avec la participation des représentants de plusieurs pays dont le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique. L’objectif de cette réunion est d’arrêter les modalités d’exécution des différentes activités de l’exercice "African Lion 2022" qui engloberont, en plus des formations portant sur les volets de plusieurs domaines opérationnels, les entrainements sur les opérations de lutte contre les groupes terroristes, des exercices terrestres, aéroportés, aériens, maritimes et de décontamination NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique), indique un communiqué de l’Etat-Major Général des FAR.

Libération

Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données "sans fondements ni réels ni juridiques" (DIDH). La Délégation interministérielle des droits de l'Homme (DIDH) a affirmé que l'organisation Human Rights Watch (HRW) a présenté, dans la partie réservée aux droits humains au Maroc et au Sahara marocain, de son rapport au titre de 2021, des données sans fondements ni réels ni juridiques. Dans une réponse ouverte aux allégations contenues dans le rapport de HRW, la DIDH a souligné que cette organisation persiste dans "son implication continue dans une campagne politique et systématique contre notre pays, en présentant des données sans fondements réels ni juridiques, en contradiction avec sa démarche qu'elle ne cesse de rappeler, et qui prône l'investigation approfondie sur les violations et la révélation des vérités à grande échelle".

Casablanca: un policier utilise son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux. Un brigadier de police relevant du district de sûreté de Sidi Bernoussi (Casablanca) a été contraint, mardi à l'aube, de faire usage de son arme de service lors d'une opération sécuritaire visant à interpeller un multirécidiviste, qui était dans un état de forte impulsivité sous l'emprise de l'alcool, et mettait sérieusement en danger la sécurité des citoyens et des policiers à l'aide de l'arme blanche. Une patrouille de police est intervenue pour appréhender le suspect âgé de 31 ans qui, en état d'ébriété avancé, a menacé la sécurité des citoyens à l’aide d’une arme blanche de grande taille dans l’une des avenues de Sidi Bernoussi, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Al Bayane

Tanger: des acteurs économiques solidaires avec les familles des victimes du drame de l'usine de textile. L’association Ghaith a remis, récemment à Tanger, des aides en nature et financières, aux familles des victimes du drame de l’unité clandestine de textile, survenu en février 2021 à Tanger. La secrétaire générale de l’association Ghaith, Chaibia Balbzioui Alaoui, a indiqué que cette initiative découle de l'esprit de solidarité avec les victimes du drame qui a causé une énorme douleur aux familles, aux habitants de Tanger et à tous les Marocains, expliquant que les acteurs économiques ont créé cette association, afin d'aider les familles des victimes et d'alléger leur souffrance. Grâce à des donateurs et des bienfaiteurs, une somme d'argent importante a été collectée, ce qui a permis, en concertation avec les familles des victimes, l'acquisition de 29 appartements et de deux véhicules utilitaires pour lancer un projet générateur de revenus, a-t-elle poursuivi.

Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis. Le président de la Chambre des Conseillers, à la tête également de l'Association des Sénats, Shoura et Conseils équivalents d'Afrique et du monde arabe (ASSECAA), Naama Mayara a mis en exergue la profondeur des relations historiques distinguées entre le Maroc et l’État des Émirats arabes unis ainsi que leur coopération dans divers domaines. Lors d'un entretien téléphonique avec le président du Conseil National Fédéral des Émirats arabes unis, Saqr Ghubash, Mayara a ainsi souligné la volonté des chefs d’État des deux pays de consolider ces relations et de les développer davantage dans tous les domaines porteurs à la faveur d'une vision prospective au service des intérêts des deux pays et des peuples frères, indique un communiqué de la Chambre des Conseillers.

Maroc Le Jour

La FNM ouvre le Musée Bab El Oqla de Tétouan. La Fondation nationale des musées (FNM) ouvrira, vendredi prochain, le Musée Bab El Oqla de Tétouan. Après plusieurs mois de travaux de rénovation, cet onzième musée vient enrichir l’offre muséale du Royaume, indique la FNM dans un communiqué. Situé à l’est de l’ancienne médina, le Musée Bab El Oqla, dont le nom est dérivé d’une des sept portes historiques de Tétouan, est un espace de rencontres et d’échanges, une ouverture à la découverte de la richesse historique et culturelle de la ville de Tétouan, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et qui se situe au carrefour de nombreuses confluences. L’exposition inaugurale "Tétouan : l’Homme et son milieu" met en lumière l’histoire de la ville et ses spécificités culturelles, précise le communiqué.

Mustapha Sehimi: l'Algérie fait de l'obstruction, sa responsabilité est totale. L’Algérie fait de l'obstruction, sa responsabilité est totale dans le conflit autour du Sahara marocain. Elle se place de nouveau en dehors des décisions et de la volonté de la communauté internationale, a affirmé le politologue et universitaire Mustapha Sehimi. Dans une analyse destinée à la MAP intitulée "Mais que veut l' Algérie?", Sehimi souligne que le conflit artificiel qu'entretient l’Algérie depuis près d'un demi- siècle répond à des préoccupations convergentes de politique intérieure et diplomatiques. L’Algérie tente de présenter le Maroc comme un ennemi, en gelant et en entravant la dynamique démocratique par le biais de mesures d'exception pour faire face à des "prétendues menaces" et mobiliser autour d'une mauvaise "cause" prétendument d'autodétermination, rivalisant avec le Royaume pour l'influence et le leadership régional et continental, a-t-il expliqué.

Al Massae

Benmoussa : le ministère a élaboré un programme pour réduire la surcharge des élèves. Le ministre de l'Éducation nationale, des sports et du préscolaire, Chakib Benmoussa, a affirmé que la réduction de la surcharge des élèves dans les établissements scolaires est l'un des principaux moyens d'atteindre un apprentissage de qualité. Benmoussa, qui s'exprimait lors de la session des questions à la Chambre des représentants, a expliqué que son département a pris plusieurs mesures, relatives notamment aux ressources humaines nécessaires, en affirmant que 15.000 professeurs ont rejoint leurs lieux de travail au début de cette année, et que le même nombre sera disponible la rentrée scolaire prochaine. Il a également souligné que son département a veillé à utiliser au mieux les ressources humaines, et attribué aux enseignants toutes les séances requises. Il a aussi fait état de la création de nouveaux établissements scolaires, portant le nombre total à 11.700 actuellement.

Enseignement supérieur : aucune tolérance à l’égard du harcèlement sexuel dans les universités. Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation a déclaré que la question du harcèlement sexuel dans les universités concerne l'ensemble de la société, soulignant que les problèmes de ce genre ne seront point tolérés. Cette question est prise au sérieux par le gouvernement et le ministère, a affirmé le ministre de l'Inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Younes sekkouri, qui intervenait au nom du ministre en charge de l'enseignement supérieur lors de la séance des questions à la Chambre des représentants. Le ministère est conscient de la nécessité de moraliser la vie universitaire et de protéger la dignité des étudiantes contre certains comportements qui attentent aux principes et aux valeurs propres aux universités.

Al Yaoum Al Maghribi

Bourita souligne la nécessité de revoir la carte consulaire du Royaume. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a souligné la nécessité de revoir la carte consulaire du Royaume en vue de rapprocher les prestations de la communauté marocaine établie à l'étranger. Le Royaume dispose à ce jour de 56 consulats, avec l'ouverture durant les trois dernières années de trois consulats à Napoli, à Murcia et à Toronto, a fait savoir Bourita dans une réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur l'amélioration des prestations consulaires, ajoutant que l'objectif n'est pas d'ouvrir davantage de consulats, mais plutôt de revoir la carte consulaire pour accompagner les Marocains du monde. Le ministre a, dans ce sens, évoqué l'éventualité de revoir les représentations consulaires dans la banlieue de Paris, à Galice (Espagne), au nord de l'Italie et dans les pays du Golfe et en Afrique en vue de rapprocher les consulats des Marocains résidant à l'étranger, précisant que l'amélioration de la qualité des prestations consulaires porte sur 4 axes, à savoir l'amélioration des conditions d'accueil, la digitalisation et l'amélioration du rendement consulaire, les services et les actions sociales de proximité.

L'usine de câblage automobile d’Oujda générera 3.500 emplois pour la région. L’usine de câblage automobile d’Oujda, relevant du groupe équipementier Aptiv et dont les travaux de construction ont été lancés, permettra la création de 3.500 postes d’emploi directs pour les jeunes de la région, indique un communiqué du Conseil de la région de l’Oriental (CRO). Cette nouvelle unité industrielle, dont le coup d’envoi des travaux a été donné par le président du CRO, Abdenbi Bioui et le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, s’étalera sur une superficie de 8 ha et nécessitera un investissement global de 394 millions de dirhams (MDH), précise le CRO. La cérémonie de lancement de ce projet s’est déroulée avec la participation du directeur général du Centre régional d’investissement de l’Oriental (CRIO), du premier vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), du président de l'Association marocaine pour l'industrie et la construction automobile (AMICA) et des représentants des sociétés MedZ, AtlantaSanad, ADEIS et Aptiv, en plus des vice-présidents du CRO et des membres du Conseil, d’élus et des chefs des services décentralisés, ajoute la même source.

Assahra Al Maghribia

Le ministère de la Justice et l'IRCAM signent un avenant à l'accord de coopération pour l'intégration de l'Amazighe dans le système judiciaire. Un avenant à l'accord de coopération entre le ministère de la Justice et l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), qui définit le cadre général de coordination entre les deux parties pour l'intégration de l'Amazighe dans le système judiciaire, a été signé mardi lors d'une cérémonie présidée par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Cet avenant, qui vient couronner la volonté des deux parties d'asseoir un partenariat agissant visant à renforcer la présence de la langue amazighe dans le système judiciaire, a été signé par le ministre de la justice, Abdellatif Ouahbi, et le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous. "Partant du fait que la consécration constitutionnelle de la langue amazighe émane d’une décision et d’une haute volonté royale, sans laquelle cette étape n’aurait pu être franchie, nous sommes engagés en tant que gouvernement à accélérer les chantiers stratégiques prioritaires stipulés dans la loi organique 26-12 relative à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe et de son intégration dans les divers aspects de la vie: enseignement, culture, système judiciaire et administration", a affirmé Akhannouch lors de cette cérémonie.

Sahara marocain : Toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU confirment "l’implication directe" de l’Algérie. Toutes les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara marocain confirment, sans ambages, "l’implication directe" du régime algérien dans ce différend artificiel, souligne le politologue espagnol, Pedro Altamirano. En dépit de la fuite en avant du régime militaire algérien, sa responsabilité dans la question du Sahara est claire et totale, affirme Altamirano dans une tribune publiée mardi sur le portail espagnol "lahoradeafrica.com". Les dernières déclarations du Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, suite à la tournée régionale de son envoyé spécial, Staffan de Mistura, appelant toutes les parties, y compris l’Algérie, à faire avancer les négociations, pointent du doigt les dépassements du régime algérien et son rôle déstabilisateur dans la région, fait observer le politologue espagnol.

Al Ahdath Al Maghribia

Gestion des déchets au Maroc: un investissement de 21 milliards de dirhams. La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leïla Benali, a indiqué, lors de la séance des questions à la Chambre des représentants, que le volume des investissements du Maroc dans la gestion des déchets ménagers s'élevait, à fin 2021, à environ 21 milliards de dirhams, auquel le ministère a contribué à hauteur de 3 milliards de DH. Afin de remédier aux problèmes environnementaux liés à la gestion des déchets et accompagner les collectivités locales à cet égard, un programme national de gestion des déchets ménagers a été lancé, en partenariat entre le ministère de l'Intérieur et le département du développement durable, dans le but de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des citoyens et à la réduction des effets négatifs sur l'environnement.

Maroc-Israël: les ambassadeurs des deux pays à Mexico saluent les progrès réalisés depuis la reprise des relations. Les ambassadeurs du Maroc et d'Israël à Mexico, Abdelfattah Lebbar et Zvi Tal, ont mis en avant les avancées de la coopération entre les deux pays une année après la reprise des relations diplomatiques. Dans une tribune intitulée "Premier anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël", parue dimanche dans la publication mexicaine Excelsior, les deux diplomates ont souligné que ces progrès portent sur divers domaines politique, diplomatique, économique et culturel. La coopération a été concrétisée, indique-t-on par la signature de nombreuses conventions portant notamment sur le lancement de liaisons aériennes directes, l'établissement de liens de collaboration sécuritaire, la mise en place de partenariats en matière d'innovation et de recherche scientifique et académique ainsi que des actions conjointes de la société civile des deux pays.

Al Alam

Nécessité d'adapter la stratégie nationale de développement durable aux recommandations du rapport sur le nouveau modèle de développement. La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali a souligné la nécessité d'adapter la stratégie nationale de développement durable aux recommandations du rapport sur le nouveau modèle de développement, qui comprend plusieurs axes en phase avec les exigences du développement durable. Ces propos ont été tenus lors d’une réunion du Comité de suivi et d'accompagnement de la Stratégie nationale de développement durable, qui a eu lieu vendredi à distance sous la présidence de la ministre. Benali a également jugé nécessaire de prendre en compte les engagements internationaux du Royaume, à l'instar de l'Accord de Paris sur le climat et les dix-sept objectifs de l’Agenda 2030.

L'allégement du poids du cartable et de la surcharge des classes, deux problèmes urgents à résoudre. Le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des Sports, a souligné que son département, en coordination avec toutes les parties concernées, s'efforçait de favoriser la digitalisation et réduire les supports papier afin de préserver la santé des écoliers et réduire les frais de scolarité. Les normes internationales indiquent que le cartable d’élève ne doit pas dépasser 10% de son poids, a-t-il dit, soulignant la volonté du gouvernement d’y parvenir. Il a également jugé que la réduction de la surcharge des élèves dans les classes est l'une des portes d'entrée de la qualité de l'apprentissage, notant que le ministère a pris plusieurs mesures dans ce sens.

Rissalat Al Oumma

Conservation foncière: les recettes progressent de 42%. L’Agence nationale de la Conservation foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC) a réalisé des résultats positifs en 2021. Les recettes ont dépassé 8,1 milliards de DH en progression de 42% par rapport à 2020 et 21% par rapport à 2019. C’est ce qui ressort de la réunion du dernier Conseil d’administration tenu par visioconférence sous la présidence de Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, avec la participation de Abdeltif Loudyi, ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense Nationale et les représentants des départements ministériels, membres du Conseil d’Administration. Mohamed Sadiki, a salué les efforts déployés par l’Agence et noté avec satisfaction les résultats positifs atteints au titre de l’exercice 2021. Il s’agit particulièrement des résultats remarquables qui sont enregistrées ces dernières années dans le domaine de l’immatriculation foncière d’ensemble en milieu rural, la réalisation du programme de digitalisation à travers la consolidation des plateformes existantes et la mise en ligne de nouveaux services au profit des professionnels ainsi que la modernisation de la chaîne de production des cartes topographiques de base par l’introduction de nouvelles technologies de pointe.

Bourita: l'ouverture des frontières en cours de discussion. L'ouverture des frontières est importante mais demeure liée à la garantie des conditions nécessaires, à même de préserver la santé des visiteurs et des citoyens marocains, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, affirmant que chaque pays adopte ses propres mesures selon sa situation épidémiologique. Bourita, qui s'exprimait lors de la séance des questions à la Chambre des représentants, a fait remarquer que la question d'ouverture des frontières est actuellement en cours de discussion, relevant que "le Maroc surveille le développement de la situation épidémiologique dans les pays ayant ouvert leurs frontières et décidera de ce qui pourra être entrepris". En dépit de l'importance de la question de l'ouverture des frontières, il est également important de continuer à surveiller le développement de la situation pandémique, a-t-il dit.

Bayane Al Yaoum

Merabet: Le pic des contaminations atteint "très probablement" la semaine dernière. Le pic des contaminations a été "très probablement" atteint la semaine du 17 au 23 janvier, a estimé le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale, Mouad Merabet. "Le pic des contaminations à priori atteint sauf surprise; Omicron est moins grave mais pas non grave", a souligné Merabet sur son compte LinkedIn dans un bref commentaire sur la situation épidémiologique de l'infection au SARS-CoV-2 à la date du 23 janvier 2022. Il a, par ailleurs, averti que ce pic sera suivi d'une augmentation de la Covidose grave et des décès malheureusement : "au moins deux semaines difficiles nous attendent en termes de cas sévères, critiques et de mortalité", a-t-il dit. Le taux de positivité (niveau national) stagne pour la deuxième semaine consécutive à 24,4%, une diminution ayant été observée dans les régions de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi et Souss-Massa, a-t-il relevé.

Ouahbi: Le projet de loi sur la procédure civile fait l'objet de consultations avec les institutions nationales concernées. Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a indiqué à Rabat que son département a peaufiné la version finale du projet de loi sur la procédure civile, qui a été soumis aux institutions nationales concernées pour qu’elles donnent leur avis. Répondant à une question sur "le sort du projet de loi sur la procédure civile et l'approche participative adoptée", du groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des représentants, Ouahbi a expliqué que ce texte a été finalisé et fait l’objet actuellement de consultations avec les institutions nationales concernées pour qu’elles donnent leur avis, en application de l'approche participative adoptée par le ministère.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Experts US: Par son nouvel appel aux parties, le SG de l'ONU fustige la politique d’obstruction de l’Algérie. En renouvelant son appel à toutes les parties pour la reprise du processus politique en vue d’une solution durable à la question du Sahara marocain, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, rappelle à l’Algérie sa pleine responsabilité dans ce conflit et fustige sa politique d’obstruction, ont indiqué des experts américains. "Au terme de la visite de son Envoyé personnel, Staffan de Mistura dans la région, Guterres comprend qu’une partie retarde les négociations et menace la continuité du processus politique. Et c’est bien l'Algérie qui a tout fait pour faire dérailler les tables rondes", a affirmé, dans une déclaration à presse, l’experte américaine en relations internationales, Irina Tsukerman. Le Secrétaire général de l’ONU "est un diplomate expérimenté qui connaît bien de telles manipulations", a souligné l’analyste pour laquelle "la seule véritable façon de relancer le processus des tables rondes est de mettre la pression sur la partie qui tente de le faire dérailler, en l'occurrence l'Algérie".

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required