EMISSION DU 21/12 - par bourse news Bourse de Casablanca: le risque sanitaire reprend le dessus, les indices plongent

       Les craintes liées à une nouvelle souche du coronavirus, découverte en Angleterre et considérée comme plus contagieuse, ont pesé sur les bourses mondiales ce lundi alors que plusieurs pays envoient de nouveaux signaux sur un retour des confinements. Ces informations ont relégué au second plan les avancées historiques sur le dossier du Sahara marocain qui ont animé le marché jusqu'à vendredi dernier.  

 

 

Le marché casablancais a perdu pied ce lundi. A la clôture, le Masi (-3,09%) lâchait 356 points en ligne droite à 11.364 points. Le MSI20, lui, abandonne 3,43%. 

 

Les volumes tournent autour 129 MDH sur le marché central.

 

Les valeurs cycliques ont subi de forts dégagements cette séance, les bancaires au premier chef. On note que ATW, BOA, BCP et  BMCI ont perdu 4% chacune, soit le maximum possible durant une séance. Le compartiment a par ailleurs drainé plus de 46 MDH.

 

Les secteurs de l'immobilier, le BTP, l'énergie, le ciment et l'hôtellerie représenté par Risma ont également été fortement chahutés.

 

Même tendance pour Maroc Telecom qui recule de 2% à 144 DH sur 12 MDH.

 

Dans les mines, seule Managem finit sur une variation positive de 2,63% à 1.170 DH sur 12 MDH.

 

Malgré les propos rassurants de certains épidémiologistes, le marché boursier a enregistré la plus forte baisse du semestre, dans le sillage des Bourses mondiales. 

 

Avant cette correction,  le marché actions était à des niveaux de valorisation élevés avec un P/E estimé à plus de 23 sur la base des bénéfices attendus pour 2020: Les valorisations élevées, couplées à l'absence de prises de bénéfices récentes, ont donc aidé ce décrochage rapide lundi. 

 

 Au terme de cette séance déroutante, seules 5 valeurs terminent dans le vert contre 47 dans le rouge.

 

D'un point de vue graphique, la zone entre 10.850 et 10.900 points constitue un niveau de support clé au-dessus duquel la dynamique moyen terme reste haussière.