×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 24 janvier 2020

Vendredi 24 Janvier 2020 - PAR

 

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :

Le Matin :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a eu, jeudi à Rabat, une rencontre avec le Roi du Bahreïn, Sa Majesté Hamad Ben Issa Al Khalifa, qui effectue une visite privée au Maroc.

• La première Commission maroco-britannique de l'enseignement supérieur a eu lieu à Londres, dans l'enceinte du campus de l’Université de Coventry. Présidée par le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha et du ministre d'État britannique au commerce international, Conor Burns, en présence de l'ambassadeur du Royaume-Uni à Rabat, Thomas Reilly, et du directeur du British Council au Maroc, Tony Reilly, cette commission vise à renforcer davantage la coopération entre le Maroc et le Royaume-Uni dans les domaines académiques et scientifiques en vue de hisser cette relation au rang d'un partenariat stratégique.

L'Economiste:

• Confronté à d'énormes difficultés hydriques, l'Oriental est l'une des premières régions à dévoiler son programme régional pour l'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027. Un plan d'envergure qui prévoit le développement de l'offre, la gestion de la demande avec économie et valorisation de l'eau, la réutilisation des eaux usées épurées, le renforcement de l'alimentation en eau potable en milieu rural et les pilotage et suivi impliquant l'ensemble des intervenants. 94 sites ont déjà été identifiés pour la réalisation de petits barrages répartis sur les huit provinces de la région: Berkane (1), Driouch (13 sites), Figuig (11), Guercif (17), Jerada (15), Nador (3), Oujda-Angad (11) et Taourirt (23). Aussi la région compte-t-elle augmenter la capacité de stockage en aval du bassin de la Moulouya.

• La Direction générale des impôts (DGI) vient d'arrêter la base de conversion des revenus perçus en monnaies étrangères au titre de l'année 2019. Ainsi, il faudra retenir comme taux de change 10,779 DH pour 1 euro; 9,627 pour 1 dollar américain et 12,313 pour 1 livre sterling. Le cours des devises est publié chaque année à la même période pour déterminer en dirhams la base imposable des revenus de source étrangère perçus au cours de l'exercice passé.

Aujourd'hui Le Maroc :

• Un nouveau service en ligne s'ajoute à ceux proposés par PortNet. ll s’agit de «la gestion électronique du bon à délivrer», un document dont le dépôt physique auprès de plusieurs parties prenantes est nécessaire pour accomplir les formalités de dédouanement et d'enlèvement des marchandises. A compter du 3 février prochain, ce service sera géré via la plate-forme communautaire PortNet. Ainsi, les agents maritimes, commissionnaires de transport autorisés (freight forwarders) et exploitants de MEAD créeront automatiquement des Bons à Délivrer (BAD) à partir des déclarations sommaires et états de dépotage des marchandises et les transmettront, via PortNet, à la douane ainsi qu'aux autres entités concernées.

• Une nouvelle carte spéciale pour les personnes en situation de handicap est annoncée. Elle doit permettre à cette cible de bénéficier d’un panier de services publics. Les autorités préparent désormais un plan qui prévoit notamment des aides financières directes pour certaines catégories. Néanmoins, les responsables gardent pour le moment le silence concernant la complémentarité entre ce dispositif et le Registre social unifié (RSU) qui doit permettre lui aussi de cibler les catégories les plus vulnérables pour faciliter le système national d’aides financières directes.

Al Bayane :

• Les principales recommandations et mesures prônées par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans le domaine du foncier ont été présentées dans le cadre de l'étude réalisée sous la thématique "Le Foncier au Maroc : un levier fondamental pour le développement durable et l'inclusion sociale". S'exprimant à cette occasion, le Président du CESE, Ahmed Reda Chami a indiqué que cette étude fait suite à une saisine du Chef du Gouvernement, appelant le CESE à formuler sa vision pour une nouvelle stratégie nationale de la politique foncière de l’Etat, accompagnée d’un plan d’action pour sa mise en œuvre. Selon lui, une série de mesures a été proposée dans ce sens, en vue de répondre efficacement aux besoins pressants de sécurisation de la propriété, de régulation du marché foncier et d’amélioration du système d’information foncière, tout en maintenant les équilibres qui fondent ce secteur.

• La Chambre des représentants a adopté, à l'unanimité, deux projets de loi visant à établir la compétence juridique du Royaume sur l’ensemble de son domaine maritime. Il s’agit du projet de loi n° 37.17 modifiant et complétant le Dahir portant loi n° 1.73.211 du 26 Moharrem 1393 (2 mars 1973) fixant la limite des eaux territoriales, ainsi que du projet de loi n° 38.17 modifiant et complétant la loi n° 1.81 instituant une zone économique exclusive de 200 miles marins au large des côtes marocaines. Dans un exposé devant les députés, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a souligné que les deux textes revêtent une importance capitale dans le contexte de l'actualisation de l’arsenal juridique national relatif aux espaces maritimes du Royaume.

L'Opinion :

• Bien que le Maroc soit considéré comme pionnier dans l’établissement d’un système national d’asile en Afrique, les défis demeurent grands. Le nombre de demandeurs d’asile connaît une hausse continue, cependant, 10% seulement sont reconnus comme réfugiés. L’absence d’un texte juridique favorable aux demandeurs d’asile et le manque de fonds consacrés aux réfugiés, sont un rempart devant l’intégration socio-économique de ces personnes. En l’absence d’un écosystème adapté aux réfugiés, le HCR s’est mobilisé à travers plusieurs initiatives, pour garantir les droits de ces âmes désespérées.

• A l'issue d'une réunion des représentants du HCP avec la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD), le Haut Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi a souligné qu"il est important d'adopter une approche globale et inclusive qui tient compte de la portée historique du modèle de développement et de ses perspectives d'avenir, eu égard aux évolutions économiques, sociales et culturelles que connaît le Royaume et aux développements économiques et technologiques au niveau international". Fruit certes de l'histoire, le modèle de développement peut cependant, grâce à sa flexibilité, s'adapter aux nouvelles données internes et externes, a-t-il relevé, faisant observer que c'est justement ce caractère de flexibilité qui va lui permettre de s'améliorer, dans le cadre du dialogue amorcé par la Commission avec les principales forces vives de la nation.

Libération :

• Un total de 1.190.071 touristes ont visité la ville d’Agadir durant l’année 2019, soit une hausse de 6,47 % par rapport à l’année précédente qui avait enregistré 1.117.748 visiteurs, selon les données du Centre régional du tourisme (CRT) d’Agadir Souss-Massa. Les touristes nationaux qui se sont rendus dans les différents hôtels, résidences et clubs touristiques classés de la capitale du Souss arrivent en tête avec 436.794 personnes, contre 379.878 en 2018, soit une progression de 14.98 %. Le marché français vient en deuxième position avec 213.982 touristes, en hausse de 19,35 % par rapport à 2018, suivi des visiteurs en provenance d’Allemagne qui ont totalisé 126.998 personnes, et des touristes anglais avec 123.674 visiteurs, en augmentation de 17,06 % sur une année.

• BMCE Bank Of Africa a clôturé la 3ème édition de son cycle de conférences régionales sur la loi de finances 2020, au profit de sa clientèle entreprise, TPE, PME, professions libérales et clientèle privée. Ce cycle de conférences vise à répondre au mieux aux besoins en information de la clientèle de BMCE Bank Of Africa concernant la loi de finances 2020. Ce cycle de formation s’assigne pour objectif de regrouper les clients d'une région autour d'un certain nombre de personnes de la banque, notamment les gestionnaires locaux ainsi que des personnes du siège, a indiqué le Directeur général délégué en charge de la banque au Maroc, Omar Tazi, dans une déclaration à la presse.

Akhbar Al Yaoum :

• Le coup d'envoi de la 1ère édition de la Conférence et du Salon international du pétrole et du Gaz "Petrolia-Expo Morocco 2020", organisée à l’initiative de Brandy Expo, a été donné à Casablanca. A cette occasion, le ministre de l'Energie, des mines et de l'Environnement, Aziz Rebbah, a loué cette édition, indiquant que même si les premières éditions sont souvent expérimentales, le nombre et la qualité des participants montrent qu'on assiste à un bon départ. La prochaine édition sera, sans nul doute, plus rayonnante, notamment dans un contexte marqué par le débat sur l'équilibre entre la production et la consommation. L'expansion de l'espace urbain implique automatiquement la hausse de la facture énergétique, notamment pour le pétrole et le gaz naturel, sachant que le Maroc en importe 90% de ses besoins.

• Le Conseil de la Concurrence a signé un accord de partenariat avec la Société Financière Internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque Mondiale. En vertu de cet accord, l'IFC contribuera au renforcement des capacités institutionnelles du Conseil de la Concurrence à travers des activités arrêtées en commun accord entre les parties, selon un communiqué du Conseil. L'accord, qui prévoit l'appui de la promotion du savoir-faire en matière de dynamisation de la concurrence dans les secteurs clés de l'économie, porte sur l'ingénierie relative à la lutte contre les pratiques anticoncurrentielles et la limitation des effets négatifs des concentrations économiques, ajoute la même source.

Al Massae :

• Le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, Mohammed Abdennabaoui, a indiqué que 2019 a été marquée par un chiffre record en matière des affaires enregistrées, faisant état de 51.591 affaires, contre 42.561 affaires en 2018, soit une hausse de 9.030 affaires. Intervenant à l'occasion de l'ouverture de la session officielle de la nouvelle année judiciaire, Abdennabaoui a noté que cette augmentation interpelle l'autorité judiciaire, en tant que responsable de la gestion judiciaire, ajoutant que, de part leur rôle législatif, le gouvernement et le parlement sont également appelés à intervenir. Il a, dans ce sens, appelé l'Exécutif et le parlement à mettre en place des critères juridiques objectifs du pourvoi en cassation.

• Le président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mustafa Fares, a appelé les responsables judiciaires à faire des tribunaux du Royaume des modèles en matière de gestion judiciaire efficiente et des espaces de réalisation d’une justice « rapide » et « avancée ». Les tribunaux ne peuvent rester les bras croisés devant les intermédiaires et les intrus qui se font des fortunes sur le dos des citoyens, a ajouté Fares, qui s’exprimait à l'ouverture de la session officielle de la nouvelle année judiciaire. Il a exhorté les responsables judiciaires à préserver le caractère sacré des tribunaux et le prestige du personnel judiciaire, et ce à travers le respect de la déontologie et des devoirs juridiques, appelant à veiller à la mise en œuvre des lois et des règles fixant les conditions d’accès à ces établissements.

Al Ahdath Al Maghribia :

• La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité une proposition de loi relative à la pratique des fonctions de la médecine légale. Présenté par le ministère de la Justice, ce texte définit les bases de réglementation de la pratique de la médecine légale, les missions des médecins légistes, leurs droits et leurs obligations ainsi que les modalités de leur délégation par les autorités judiciaires compétentes et le régime des sanctions imposées pour les irrégularités commises en cas de violation de la loi.

• Le président du Conseil communal de Rabat, Mohamed Sadiki, et Ernesto Muyshondt García-Prieto, maire de San Salvador, ont signé une convention de partenariat portant, notamment, sur le renforcement de la coopération en matière de gestion urbaine, de gouvernance locale et de développement durable. Lors d'une cérémonie organisée dans la capitale du Royaume, cette convention a pour objectif d'établir des relations de coopération et d'amitié, afin de promouvoir et de développer la gestion urbaine, la gouvernance locale et le développement durable. Cette signature représente, selon Seddiki, une consécration des efforts et initiatives visant le renforcement des liens de coopération entre le Maroc et le Salvador, et qui ont donné lieu à un ensemble de partenariats prometteurs entre les deux pays dans divers domaines, comme les énergies renouvelables, l'agriculture et le tourisme, notamment suite à la visite du ministre marocain des Affaires étrangères au Salvador en 2019 et celle effectuée par son homologue du Salvador à Rabat, et lors de laquelle l'ouverture prochaine à Rabat d'une ambassade du Salvador a été annoncée.

Al Alam :

• Le ministre bahreïni des Affaires étrangères Khalid ben Ahmed al-Khalifah a réitéré le soutien de son pays à la souveraineté et à l'intégrité territoriale du Royaume. "Le Sahara est une partie intégrante du Maroc", a insisté le ministre bahreïni dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Il a également relevé que le Maroc est un Royaume historique qui a toujours gouverné le Sahara, réitérant le soutien de son pays à la position "solide et claire" du Maroc concernant sa souveraineté.

• Un colloque scientifique sous le thème "les changements de la société oasienne : valeurs dynamiques et développement", a été organisé à Erfoud, à l'initiative du Centre Tafilalet des études, de développement et de recherches patrimoniales. Cette rencontre a connu la participation de nombre de chercheurs dans les domaines du patrimoine et du système oasien au niveau de la région de Drâa-Tafilalet. Cette manifestation, qui s'inscrit dans le cadre des activités scientifiques du Centre Tafilalet pour les études, le développement et les recherches patrimoniales, a servi d'espace pour examiner les moyens susceptibles de promouvoir les oasis dans la région et de passer en revue les différents facteurs qui lestent le développement des activités économiques et sociales dans ces zones.

Bayane Al Yaoum :

• Le mouvement des non-alignés et le Groupe arabe à l'ONU ont salué, devant le Conseil de sécurité, les efforts de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, en faveur de la cause palestinienne et pour la préservation des spécificités et des caractéristiques de la ville Sainte d’Al-Qods. Les Etats de ces deux blocs "saluent les efforts de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en tant que Président du Comité Al-Qods relevant de l’Organisation de la Coopération Islamique", ont indiqué l’ambassadeur de l’Azerbaïdjan à l’ONU et le représentant du Soudan dans des déclarations respectivement au nom du mouvement des pays non-alignés et du Groupe arabe, lors du débat public trimestriel du Conseil de sécurité consacré à la question palestinienne. Le mouvement des non-alignés (120 Etats membres) et le Groupe arabe à l’ONU se sont également félicités de la signature de l’Appel d’Al-Qods, le 30 mars 2019 à Rabat, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François "pour souligner l’importance du rôle joué par Al-Qods en tant que ville de tolérance et de respect mutuel entre les adeptes des trois religions monothéistes".

• La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi, a présenté, à Quito, la nouvelle politique du Maroc en matière d’immigration et d’asile, mettant l’accent sur l’intérêt soutenu qu’accorde le Royaume aux questions liées à la migration. S’exprimant à l’ouverture de la 12è édition du Forum mondial sur la migration et le développement (GFMD) qui se tient dans la capitale équatorienne en présence de 1.300 délégués issus de quelque 150 pays, Mme El Ouafi a indiqué que le Maroc est passé lors des deux dernières décennies de pays de transit à un pays d’accueil des migrants, précisant que cette situation a incité les pouvoirs publics à adopter en 2013, à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une nouvelle politique nationale d’immigration et d’asile, en vue d’améliorer les conditions de séjour des migrants, selon une approche humaine et intégrée qui protège leurs droits et préserve leur dignité.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a reçu, le 22 janvier 2020, au Palais Royal de Rabat, le Cardinal Cristobal Lopez Romero, Archevêque de Rabat. A l'occasion de cette Audience Royale, le Cardinal Cristobal Lopez Romero a exprimé à Amir Al-Mouminine, ses vifs remerciements pour la Très Haute Bienveillance dont le Souverain a fait preuve, en dépêchant une délégation de Haut Niveau, afin de représenter Sa Majesté le Roi au consistoire du 5 octobre 2019 au Vatican, qui a vu le Pape François élever l'Archevêque de Rabat à la dignité de Cardinal. Cette Audience Royale s'inscrit dans l'esprit de co-connaissance célébré par Amir Al-Mouminine et le Souverain Pontife, lors de la Visite historique du Pape François au Maroc, les 30 et 31 mars 2019.

• Les éléments de la brigade locale de la police judiciaire de Fnideq ont arrêté, mercredi soir, un individu en possession de 9.716 comprimés psychotropes, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Le mis en cause a été interpellé dans un quartier résidentiel de Fnideq, ajoute le communiqué, précisant que les opérations de fouille ont permis la saisie de 9.716 comprimés psychotropes, de 600 grammes de chira, d'un téléphone portable et de sommes d'argent en monnaie nationale et en devises étrangères qui serait le fruit du trafic de drogue et de psychotropes. Le suspect a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les éventuelles ramifications de cette affaire, ainsi que l’ensemble des actes criminels qui lui sont reprochés, relève la même source.

Rissalat Al Oumma :

• L'entrepreneur et industriel Chakib Alj a été élu président de la CGEM, au terme d'une Assemblée générale élective, tenue mercredi à Casablanca. Alj, qui formait avec Mehdi Tazi le binôme candidat unique à la présidence de l'organisation patronale, a récolté 4.122 voix (96,18%) à l'issue de cette élection au vote secret. Le nouveau patron des patrons, élu pour un mandat de trois ans renouvelable une fois, succède à Salaheddine Mezouar. Natif de Casablanca, Alj a entamé son parcours professionnel en 1987 en dirigeant la Société Nouvelle des Moulins du Maghreb. Il a, par la suite, créé plusieurs entreprises à travers le Royaume, d'abord dans son métier de base, la minoterie puis dans la production de farine et de semoule ou encore dans la plasturgie.

• Dans le cadre de la dynamique que connaît la cause nationale, la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe et la République centrafricaine (RCA) ont inauguré leurs consulats généraux respectifs à Laâyoune. Les cérémonie d'ouverture de ces consulats ont été présidées par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, son homologue centrafricaine Sylvie Baïpo-Temon, ainsi que la ministre des affaires étrangères santoméenne Elsa Teixeira de Barros Pinto.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX