×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 13 avril 2021

Mardi 13 Avril 2021 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

 

Le Matin :

• Expert péruvien : la dynamique internationale en faveur de la marocanité du Sahara est irréversible. La dynamique internationale en faveur de la marocanité du Sahara "se poursuit et elle est irréversible", a affirmé l'expert péruvien en relations internationales, Ricardo Sanchez Serra, soulignant le soutien croissant et sans équivoque au Royaume et à l'initiative d'autonomie qui vise une solution au différend artificiel autour de l'intégrité territoriale du Maroc. Sanchez Serra a écrit, dans un article publié par le quotidien péruvien à large diffusion "La Razon", que "la dynamique en faveur de la marocanité du Sahara reflète le soutien croissant et sans équivoque au Maroc et au plan d'autonomie présenté par le Royaume en 2007", notant que cette initiative "sérieuse, pertinente, crédible et réaliste est l’unique base d’un règlement juste et durable de ce conflit artificiel". L’expert a rappelé que 21 pays de différentes régions du monde ont ouvert des consulats généraux dans les provinces du sud du Royaume, estimant que c’est une dynamique qui se poursuivra dans l’avenir.

• La Commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat tient sa deuxième réunion ordinaire. La Commission régionale des droits de l'Homme (CRDH) de Casablanca-Settat a tenu à Casablanca sa deuxième réunion ordinaire, conformément aux dispositions de la loi relative à la réorganisation du Conseil National des Droits de l'Homme et son règlement intérieur. Dans une allocution à l’ouverture de cette réunion, la présidente de la commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat, Mme Saadia Ouaddah, a souligné que cette réunion constitue l’occasion de présenter les résultats des travaux de la Commission depuis l’installation de ses membres, ainsi que les réalisations accomplies conformément au programme d’action stratégique approuvé.

L'Economiste :

• Couvre-feu : les restaurateurs saisissent El Otmani. L'Association nationale des cafés et restaurants vient d'adresser des correspondances au chef du gouvernement et aux patrons des partis politiques, pour réclamer la suspension du couvre-feu nocturne durant le mois de ramadan. Surtout que “le gouvernement n'a pas prévu des mesures pour éviter la cascade des faillites que connaît le secteur”, est-il indiqué. Ce qui aura un impact direct sur les employés de ce secteur et leurs familles, selon le communiqué de cette association. Les professionnels interpellent aussi le chef du gouvernement. De plus, la coordination des syndicats les plus représentatifs des professionnels vient d’adresser au chef du gouvernement une note dans laquelle elle propose, entre autres, le recensement de tous les secteurs concernés et l’attribution d’une aide directe y compris aux personnes qui ne sont pas déclarées à la CNSS.

• Jamais une crise de tourisme n'aura été aussi longue ni aussi dure. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: à l'aéroport de Marrakech-Menara, la chute du trafic s'établit à 75% sur les onze mois de l'année 2020 par rapport à l'année précédente. En termes de nuitées, les hôtels, qui sont restés ouverts, ont enregistré une baisse de 91% par rapport à 2019. Aujourd'hui, l'heure est grave pour les hôteliers de Marrakech en l'absence de visibilité et donc de continuité. Les restrictions dues à la crise sanitaire ont provoqué des dommages économiques en 2020. Prolongés pour la 2e année consécutive, leur impact n'en sera que plus grand. Et pas seulement en termes de trésorerie, mais aussi pour les emplois.

Maroc Le Jour : • Unesco/Patrimoine: SM le Roi a placé l’humain au-dessus de toute autre considération. SM le Roi Mohammed VI a placé l’humain au-dessus de toute autre considération, le patrimoine humain étant "la plus grande richesse" du Maroc, a souligné Samir Addahre, ambassadeur délégué-permanent du Royaume auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). "Aucun projet collectif ne saurait prospérer s’il ne fait pas sens pour chacun", a déclaré le diplomate marocain, lors de la 211ème session du conseil exécutif de l’Unesco, tenue en visioconférence et qui a été dominée par la pandémie de Covid-19 et son impact notamment sur les missions de l’organisation onusienne. Des enjeux majeurs comme celui de l’éducation ont conduit le Maroc en treize mois à ne fermer ses établissements scolaires que 21 semaines ou à faire vacciner en priorité les personnels de l’éducation, a souligné l’ambassadeur du Maroc.

• Province de Midelt : Bouchareb s’enquiert de projets d’urbanisme et de valorisation des Ksour. La ministre de l'Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nezha Bouchareb, a effectué une visite de terrain dans la province de Midelt durant laquelle elle s’est enquise de projets menés par son département dans les domaines urbanistique et de valorisation des Ksour et Kasbah. Dans la ville de Midelt, Bouchareb s’est enquise du programme de mise à niveau urbaine de la ville de Midelt dans le cadre de la politique de la ville (deuxième tranche 2020-2022). D’une valeur totale de 67,87 millions de Dh, ce programme porte notamment sur la restructuration des quartiers sous-équipés de la ville, l’aménagement des jardins et des places publiques, ainsi que le renforcement et la mise à niveau des équipements de base.

Aujourd’hui Le Maroc :

• ANP : 79 millions DH pour le dragage massif des ports de Tan-Tan, Boujdour et Dakhla. L’Agence nationale des ports (ANP) lance un important projet de dragage massif dans les ports de Tan-Tan, Boujdour, et Dakhla pour une estimation totale de 79 millions DH. Et ce pour l’amélioration des profondeurs nécessaires pour la navigation en toute sécurité dans les ports concernés. Dans les détails, l’ANP sélectionnera, mardi 20 avril, un prestataire qui se chargera des travaux de dragage massif dans trois grands ports du Sud marocain, en l’occurrence ceux de Tan-Tan, Boudjour et Dakhla dans le but d’assurer un approfondissement et un élargissement progressifs de la zone de navigation dans les limites fixées. L’objectif est de draguer un volume total de 1.200.000 m3 dans un délai maximal de cinq mois.

• La transformation digitale passe aussi par la signature électronique ! La pandémie et la distanciation sociale ont accéléré le processus de la transformation numérique. Et la signature électronique fait partie du processus. Il se rapporte non seulement aux managers mais aussi aux contributeurs individuels qui entrent dans un processus de dématérialisation des activités. Les enjeux sont réels. «Six sociétés sur dix qui ont amorcé une transformation digitale font aujourd’hui part d’un gain de valeur pour leurs collaborateurs, leurs partenaires et bien entendu leurs clients», confirme, justement, Adnane Alaoui, Major Account Executive Africa chez DocuSign. La transformation digitale va de pair également avec la mobilité. Elle engage, en effet, les salariés et les partenaires partout et à tout moment. L’atteinte de la performance et la réduction des coûts sont l’objectif visé par la mise en place d’un tel processus.

L’Opinion :

• Ramadan : les horaires de l’administration fixés. Les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales connaîtront un changement durant le mois sacré du Ramadan par l’adoption de l’horaire continu de 09h à 15h, et ce du lundi au vendredi, annonce le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration- Département de la Réforme de l’administration. Ce changement d’horaire intervient conformément à l’arrêté du ministre chargé de la modernisation des secteurs publics n° 05.1899 publié le 25 Chaâbane 1426 (30 septembre 2005) fixant les horaires de travail dans les administrations de l’État et les collectivités locales durant le mois du Ramadan, indique le ministère dans un communiqué.

• Béni Mellal : l'USMS et l'EMSI s'allient pour le renforcement de la recherche scientifique et l'innovation. L'Université Sultan Moulay Slimane (USMS) de Béni Mellal et l’Ecole Marocaine des Sciences de l'Ingénieur (EMSI) ont signé une convention cadre de partenariat, dans le cadre des efforts déployées par les deux parties pour contribuer au renforcement de la collaboration au service des projets d’éducation et de recherche d’intérêt communs. Plusieurs actions sont prévues dans le cadre de cette nouvelle alliance, notamment l'échange d'experts dans les domaines arrêtés en commun accord par les deux parties, l'encouragement de la participation des enseignants chercheurs et des professeurs relevant de l'USMS et l’EMSI à des séances de formation et d'encadrement selon des programmes définis.

Al Bayane :

• Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et l'Institut Prometheus pour la démocratie et les droits humains ont signé un accord de coopération et de partenariat visant à consolider les valeurs de citoyenneté et à enrichir la réflexion dans le domaine des droits de l'Homme. En vertu de cet accord, signé par la présidente du CNDH, Amina Bouayach, et Yassine Bezzaz, coordinateur de l'Institut Prometheus, un processus de coopération et de partenariat sera lancé et réunira le Conseil et l'Institut, à travers un ensemble d'initiatives visant à promouvoir les valeurs de la culture des droits de l'Homme et leur diffusion, notamment dans les milieux scolaire et universitaire. L'accord a pour objectif d'établir des mécanismes de coopération entre les deux parties, chacune en ce qui la concerne, afin de consolider les valeurs de citoyenneté et d'enrichir la réflexion dans le domaine des droits de l'Homme, et de promouvoir des initiatives visant à diffuser la culture des droits de l'Homme et l'action y afférente.

• HCP : plus de 44% des violences sont perpétrées dans les espaces publics. Plus de 44% des violences physiques subies par les hommes sont perpétrées dans les espaces publics durant les 12 mois précédent une enquête réalisée en 2019 par le Haut-Commissariat au Plan (HCP). "Près de 10% des hommes ont subi une ou plusieurs formes de violence dans les espaces publics durant les 12 mois précédant l'enquête: 7% sous forme psychologique, 5% sous forme physique et 1% sous forme sexuelle", précise le HCP dans une note sur la "prévalence de la violence subie par les hommes dans les différents espaces de vie". Les espaces publics en milieu urbain (13%) sont beaucoup plus affectés par ce phénomène que ceux du milieu rural (5%), relève la même source, ajoutant que les jeunes hommes âgés de 15 à 34 ans (13%) sont les plus vulnérables à la violence dans les lieux publics comparés aux hommes âgés de 35 à 59 ans (9%) et ceux de 60 ans et plus (5%).

Libération :

• Le Maroc, un partenaire fiable du Royaume-Uni après le Brexit. L'ambassadeur du Maroc à Londres Abdeslam Aboudrar a mis en exergue les atouts économiques et politiques du Maroc, qui en font un partenaire commercial fiable pour le Royaume Uni après le Brexit. Intervenant lors d'un webinaire organisé par la chambre de commerce arabe britannique (ABCC) à Londres, Aboudrar a mis en avant le rapprochement stratégique entre les deux Royaumes qui s'est renforcé de manière étroite après le Brexit, en particulier dans les domaines économique, financier et éducatif, avant de citer les divers atouts politiques, géographiques et économiques du Maroc ainsi que les efforts qu'il a déployés en vue de répondre à la crise sanitaire. L'ambassadeur a ainsi souligné que le Maroc jouit d’une stabilité politique grâce notamment à sa politique d’ouverture, son pluralisme et le rôle actif de sa société civile.

• Le nouveau site du Centre technique des industries des équipements pour véhicules "CETIEV 2.0" a été inauguré au complexe des centres techniques industriels à Casablanca. S'étalant sur une superficie de 3.700 m², ce site, lancé par Stellantis (ex PSA) et le CETIEV, réalise pour la première fois au Maroc des essais physiques liés aux activités de développement et de validation automobile, effectués auparavant à l'étranger. Il s'agit plus particulièrement des essais électriques/électroniques, mécatroniques, acoustiques et vibratoires, ainsi que des analyses de synthèse véhicules. A cette occasion, le ministre de l'Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a relevé, dans une déclaration à la presse, que "CETIEV 2.0", composé de laboratoires, ateliers, bureaux et d’espaces évènementiels et de formation, emploie 100 ingénieurs et dispose de plateformes et installations techniques de hautes technologies.

Al Massae :

• Le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé Tayeb Hamdi a mis en garde contre une troisième vague de la Covid-19 caractérisée par sa rapidité, sa force, sa virulence et son profil plus meurtrier, et qui déferle actuellement sur l’Europe et d’autres parties du monde. "C'est ce qui explique le recours des pays qui ont été largement touchés aux mesures très restrictives y compris le confinement général et généralisé, incluant même la fermeture des écoles", a indiqué Dr Hamdi, dans une analyse sur l'évolution de l'épidémie, appelant à éviter ce scénario au Maroc par le respect renforcé des mesures barrières et des mesures territoriales, ainsi que l'ajustement de celles-ci au vu de l’évolution de la situation en attendant une vaccination plus élargie de la population. La troisième vague actuelle en Europe est rapide avec beaucoup plus de nouveaux cas, de cas critiques et de décès à cause des variants, essentiellement britannique en Europe, affirme l'expert, évoquant aussi le caractère virulent du variant britannique qui se propage 70% plus vite que la souche classique, avec 60% plus de virulence et de mortalité.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Benchaaboun souligne la nécessité de déployer des efforts pour assurer un "accès équitable" aux vaccins. Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration, Mohamed Benchaaboun, a souligné la nécessité de déployer des efforts pour assurer un accès équitable, juste et abordable aux vaccins et encourager la production de vaccins dans les pays en développement. Intervenant à l'occasion de la 103ème réunion du Comité de développement (CD) conjoint du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et du Fonds monétaire international (FMI) tenue vendredi dernier, Benchaaboun a salué l'appui apporté par le GBM à l'initiative relative aux vaccins destinés aux pays en développement, selon un communiqué du ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration. Dans ce cadre, il a souligné l'ampleur des besoins de financement des pays en développement pour faire face aux impacts de la crise du Covid-19 et qui se feront de plus en plus pressants au cours des prochaines années, a précisé la même source.

Bayane Al Yaoum :

• Le mariage des mineures, un phénomène d’une grande actualité au sein de la société. Le mariage des mineures représente un phénomène d’une grande actualité dans la société marocaine, vu son impact direct sur les droits de l’enfant, tels qu'énoncés dans les conventions internationales y afférentes, a souligné à Marrakech, le Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, Président du Ministère Public, Moulay El Hassan Daki. Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture d’un atelier de coordination organisé, sur deux jours, par le Ministère Public autour du mariage des mineures, Daki a relevé que le Maroc, en tant qu’Etat-partie de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et de la Convention sur le consentement au mariage, l'âge minimum du mariage et l'enregistrement des mariages, est en parfaite harmonie avec ses engagements internationaux, notant que le Royaume a adapté sa législation nationale et fixé l'âge de capacité matrimoniale à 18 ans comme étant une règle générale.

Assahraa Al Maghribiya :

• Ramadan: Le renforcement des mesures restrictives dicté par la nature imprévisible du virus. La nature imprévisible de la Covid-19 et le léger ralentissement relatif de la campagne nationale de vaccination sont parmi les raisons qui ont amené le gouvernement à durcir les mesures restrictives durant le mois de Ramadan, a indiqué, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani. Intervenant lors d'une séance plénière commune des deux chambres du parlement, consacrée à la présentation des données sur la situation épidémiologique dans le Royaume, El Otmani a ajouté que cette décision a aussi été dictée par les développement épidémiologiques inquiétants enregistrés dans un nombre de pays voisins, en particulier avec l'apparition de nouvelles ayant touché le Royaume, se propageant dans plusieurs régions. L'objectif, explique El Otmani, est de protéger les citoyens des risques d'une nouvelles vagues et limiter au maximum les effets négatifs en cas de déclenchement de cette nouvelle vague. Al Ahdath Al Maghribiya :

• Le ministère de l’Industrie et du Commerce et l’agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) ont procédé à la relance de l’appel d’offres relatif à l’aménagement, au développement et à la gestion de deux parcs industriels situés dans la région Casablanca- Settat et ce, selon un modèle de partenariat public-privé (PPP). Cette relance intervient après la révision du dossier d’appel d’offres en concertation avec le secteur privé en vue de renforcer l’attractivité des deux projets, à la lumière, notamment, de l’impact de la pandémie du Covid-19. L’appel d’offres, qui sera ouvert le 30 juin 2021, s’adresse aux investisseurs et aux opérateurs spécialisés dans l’aménagement et le développement de zones industrielles ou de zones d’activités économiques, disposant des capacités requises pour aménager des espaces d’accueil industriels en réponse aux besoins des investisseurs et aux exigences de durabilité, d’inclusion sociale et d’égalité et d’équité de genre.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le président du Groupe de la Banque mondiale (BM), David Malpass, a félicité le Maroc pour sa stratégie proactive et anticipative pour atténuer les effets de la crise sanitaire. Lors d'une réunion virtuelle tenue avec le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration, Mohamed Benchaaboun, en marge des réunions de printemps de la BM et du Fonds monétaire international (FMI) qui se tiennent du 9 au 11 avril, Malpass a également souligné la disposition de la Banque à renforcer son soutien aux efforts de développement économique et social du Royaume, indique un communiqué du ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration. Le chef de l’institution internationale, qui s’exprimait lors de cette réunion à laquelle a pris aussi part le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a mis en avant la disposition du Groupe BM à apporter son appui financier et son assistance technique aux différents chantiers de réformes prioritaires engagés par le Royaume du Maroc.

Al Alam :

• Alors que le Maroc s'apprête à recevoir quelque 10 millions de vaccins Sinopharm en avril et mai, le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, a émis, des doutes sur l'efficacité des vaccins chinois, indiquant qu'ils "n'ont pas des taux de protection très élevés". En effet, les données disponibles montrent que les vaccins chinois sont en retard par rapport à d'autres en termes d'efficacité. « La question de savoir si nous devrions utiliser différents vaccins issus de différentes lignes techniques pour le processus de vaccination est désormais officiellement à l'étude », a noté Gao Fu. De son coté, le professeur Chakib Abdelfettah, membre du Comité scientifique et médical anti-covid-19, a souligné que le taux d’efficacité du vaccin chinois SINOPHARM est de 76% ce qui est de nature à préserver la santé des citoyens vaccinés.

Rissalat Al Oumma :

• Un policier relevant de la brigade anti-gang de la Sûreté provinciale de Salé a été contraint, dimanche, à faire usage de son arme de service, lors d'une intervention sécuritaire visant à interpeller un individu aux antécédents judiciaires qui était dans un état de forte impulsivité et qui a exposé un citoyen et des policiers à une agression sérieuse et dangereuse à l'arme blanche. La salle de commandement et de coordination de Salé avait reçu, via la ligne téléphonique de secours 19, un appel faisant état d'une agression physique à l'arme blanche du mis en cause (26 ans) sur un serveur de café dans la zone de "Kariat Oulad Moussa", indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que lors de l'intervention de la patrouille la plus proche pour son interpellation, le suspect a menacé les policiers à l'arme blanche ce qui a contraint l'un d'eux à utiliser son arme de service, tirant une balle qui a touché le mis en case au niveau des membres inférieurs.
 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX