×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Sociétés cotées: passée la crise, HPS vise encore plus haut

Mardi 23 Mars 2021 - PAR bourse news

 

  • La techno a nettement renforcé son niveau de cash-flow et de backlog.

  • L’évolution défavorable du taux de change USD/MAD, a impacté les revenus du Groupe.

  • HPS nourrit de grandes ambitions pour le futur après une année de crise.

 

Dans une industrie extrêmement pointue, HPS est parvenue à tirer son épingle du jeu dans une année de crise majeure. Elle entrevoit désormais 2021 avec beaucoup plus de sérénité et de projets en poche. La récurrence des revenus et la diversification régionale et de l’offre ont de nouveau été déterminants.

«On peut dire que HPS est aujourd’hui une entreprise exposée à tout type de marché. En 2020, nous avons bien sûr été impactés tout en restant protégés et résilients par rapport à d’autres entreprises. Nous nous inscrivons actuellement dans une logique de reprise avec une nette amélioration des activités entre fin 2020 et début 2021», résume d’entrée de jeu Abdeslam Alaoui Smaili, CEO du groupe technologique, en conférence de presse digitale post-résultats annuels 2020.

 

Pour la Tech, la pandémie a aussi été porteuse d’opportunités. Le management fait état d’une accélération des tendances de fond impactant directement le secteur des paiements. Il s’agit de la baisse de 13% de l’usage du cash en volume en 2020, l’augmentation du seuil d’acceptation des transactions sans contact, la migration vers le e-commerce et l’achat en ligne, et enfin la hausse de l’utilisation du paiement sans contact.

«Tout ceci n’a fait que générer de nouveaux volumes à nos clients et à nous-mêmes», précise le CEO, pour qui les clients de HPS (majoritairement des banques) se dégagent des sujets technologiques pour se concentrer sur leur core business.

 

Point sur les activités du Groupe

Si dans sa globalité l’activité s’est bien tenue avec un produit d’exploitation de 728,5 MDH (+1,2%), l’analyse par business unit fait ressortir quelques disparités. Pour l’activité processing (regroupant le switching et le paiement), la progression a été de 46,5% d’une année à l’autre. Ceci grâce à l’entrée en production de nouvelles filiales de la Société Générale, l’arrivée de nouveaux clients sur la plateforme et au redressement de l’activité Switching après un premier semestre impacté par les mesures de confinement.

«Avec seulement 17,2 millions de cartes bancaires pour 35 millions d’habitants, le potentiel est réellement devant nous, appuyé par le switching mobile», explique Brahim Berrada, Managing Director du Groupe.

 

Pour sa part, l’activité historique du groupe «Solutions» qui contribue à hauteur de 71,1% au revenu du Groupe, a marqué un léger retrait de 2,1% à 485,5 MDH, impactée par la mobilité limitée des équipes pour le déploiement des différents projets et par un effet change défavorable.

Signalons que l’évolution défavorable du taux de change USD/MAD (-7,2% entre fin 2019 et fin 2020) a fortement impacté les revenus du Groupe aussi bien au niveau du résultat d’exploitation qu’au niveau du résultat financier.

 

Sur cette business unit, la dynamique commerciale reste soutenue malgré le contexte lié à la crise sanitaire. Le management nourrit également de forts espoirs sur cette activité et souhaite «développer une présence à travers des partenariats en Asie du Sud-Est et en Amérique latine et ancrer notre présence en ciblant les banques «Tier 3» et les ISOs aux Etats-Unis».

 

L’activité «Services» a été la plus impactée, avec une baisse jugée «normale et attendue» de 7,9%. Toujours est-il que l’effort commercial s’est poursuivi à distance avec la conclusion de plusieurs contrats avec des acteurs de référence (ARTE France, France Télévision), à partir du second de semestre.

 

Niveau record de cash

En maîtrisant son cycle d’implémentation et de recouvrement, HPS a renforcé sa solidité financière grâce à la gestion optimale de son BFR. En dépit de la tension sur le cash due à la crise sanitaire, les activités de HPS ont généré un flux net de trésorerie de 126,1 MDH contre 48,9 MDH en 2019, portant la trésorerie du Groupe à 223,5 MDH contre 85,4 MDH en 2019. 

Cette performance conforte les capacités d’investissement et de croissance du Groupe pour déployer ses objectifs stratégiques, notamment en termes de croissance externe. «C’est un élément qui s’inscrit dans notre stratégie et que nous regardons de près. Grâce à la croissance externe, nous allons atteindre une taille critique beaucoup plus rapidement qu’à travers la croissance organique», commente le management.

 

Notant que la Tech a pris à bras-le-corps la problématique de trésorerie, en mettant en place une cellule dédiée à la gestion du cash. Elle a aussi décidé de ne pas distribuer de dividende et de lever des dettes pour préserver un niveau confortable de trésorerie.

 

Malgré les contraintes liées à la mobilité des équipes, le Groupe HPS a démontré une dynamique commerciale soutenue, réalisant une importante prise de commande au cours de cette année. Le backlog s’élève ainsi à 572,8 MDH, en hausse de 10,9%. 

 

Y.S

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
HPS
Partage RéSEAUX SOCIAUX