Mercredi 24 Novembre 2021

Revue de presse économique du 24 novembre 2021

Revue de presse économique du 24 novembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mercredi 24 novembre 2021
     


Aujourd'hui Le Maroc

La CGEM et Franck Riester pour un processus plus fluide. Intervenant au sujet des visas, relevé par Chakib Alj, président de la CGEM, lors de leur rencontre tenue lundi, Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur et de l’attractivité de la République de France et Hélène Le Gal, ambassadeur de France au Maroc, ont exprimé leur compréhension de la situation. Les hauts responsables français ont fait part de leur engagement à analyser cette situation d’un point de vue économique, afin de trouver des solutions adéquates, dans le respect des procédures administratives et sanitaires. Une réaction bien accueillie par le patronat qui se montre, pour sa part, disponible à accompagner et à encadrer la démarche qui sera adoptée. Le but étant de garantir la fluidité des processus et la conformité des dossiers.

Recrutement prévu de 220 professeurs agrégés en 2022. Le ministère de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports va recruter 220 professeurs agrégés de l’enseignement secondaire qualifié 1er grade. Les concours auront lieu au mois de février, mars et avril. Les postes budgétaires attribués au ministère dans le cadre du projet de loi de Finances 2022 ne sont que de 344 parmi les 26.860 postes proposés par le gouvernement.

L’Economiste

Pénurie de carton: les industriels veulent restaurer l'industrie papetière. Pour trouver une solution à la pénurie mondiale de carton, l'Association des fabricants d'emballages (AFE) a entamé des discussions avec les pouvoirs publics. le département de tutelle est en train de dresser l'état des lieux pour savoir qui fabrique quoi, l'objectif étant d'arrêter les mesures susceptibles d'atténuer l 'impact de la pénurie mondiale de carton et d'examiner les conditions d'implantation d'une unité industrielle spécialisée dans la fabrication de pâte à papier. "L'action que nous sommes en train de mener avec le gouvernement vise à supprimer les droits de douane sur les matières premières. Cette exonération nous permettra d'élargir notre zone de sourcing notamment au Brésil, à la Nouvelle-Zélande et à d’autres pays avec lesquels le Maroc n’a pas d’accord de libre-échange", explique Mohamed Iraqui, président de l’association.

Santé: ce qui attend Ait Taleb en 2022. Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb a présenté son projet de budget pour 2022 devant les conseillers de la Commission de l'enseignement et des affaires culturelles et sociales. Le plus gros des challenges qu'il doit relever a trait à la généralisation de la protection sociale. L'Assurance maladie obligatoire (AMO) devra accueillir, avant la fin de cette année, 22 millions de bénéficiaires supplémentaires. Pour que cette opération se déroule dans de bonnes conditions, le ministre devra conduire la réforme en profondeur du système de santé. Un chantier à traiter sur 4 axes: les ressources humaines, la mise à niveau qui concerne l'offre de santé, le système d'information et la gouvernance. En 2022, le ministère devra recruter 5.500 personnes dans le cadre de la création de nouveaux postes. Il sera également question de faciliter l'arrivée des médecins étrangers pour exercer le métier au Maroc.

Le Matin

Le Conseil d'Administration de la MAP approuve le plan d'action et le budget de l’exercice 2022. Le 36-ème Conseil d'administration de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) tenu, lundi à Rabat, sous la présidence du ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a approuvé le plan d’action et le budget de l’Agence pour l'exercice 2022. Au début de ses travaux, tenus en présence du Directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, et des membres du Conseil, le Conseil d'administration a validé le procès-verbal de la réunion du 29/01/2021, ainsi que les rapports, moral et financier, de l’année 2020. S’exprimant à cette occasion, Bensaid a mis en avant le rôle central de la MAP dans le paysage médiatique national, soulignant "les développements très positifs" que l’Agence ne cesse d’insuffler au secteur de l’information dans le Royaume. Il a relevé la détermination de son Département à accompagner la MAP dans ses projets ambitieux pour relever les "nouveaux challenges qui nous interpellent tous", et à trouver des solutions aux défis qui s’imposent dans le cadre d’une approche privilégiant la convergence avec l’ensemble des partenaires.

Mbarka Bouaida élue présidente de l'Association des régions du Maroc. Mbarka Bouaida a été élue présidente de l’Association des régions du Maroc (ARM), lors de l'Assemblée générale de l'association, tenue mardi à Rabat en présence des nouveaux présidents des Conseils régionaux élus lors des échéances électorales organisées en septembre 2021. Après l’opération de vote, le nouveau bureau est composé d'Abdellatif Mazouz (1er vice-président), Rachid El Abdi (2è vice-président), Omar Moro (3è vice-président) et Adil Barakat (trésorier), a indiqué l'Association dans un communiqué. L'Assemblée a aussi désigné Abdennabi Biioui en tant que secrétaire général et Sidi Hamdi Ould Errachid trésorier-adjoint, a ajouté la même source, précisant que Mohand Laenser, président sortant, a été désigné membre d’honneur.

L'opinion

Démantèlement d'un réseau international de trafic de rapaces. Un coup de filet parmi les trafiquants d'oiseaux de proie a été réalisé par les Eaux et Forêts la semaine dernière dans la région de Marrakech. Faisant preuve d'une collaboration efficace avec la Gendarmerie Royale, le service des Douanes et la Police marocaine, les forestiers ont pu ainsi démanteler un réseau international de trafic de rapaces en saisissant 8 oiseaux de proie auprès d'individus, issus de pays du Golfe, qui s'apprêtaient à quitter le territoire marocain à bord d'un jet privé. Si la fauconnerie est considérée comme un patrimoine international, cette opération démontre que certains fauconniers se permettent parfois d'agir sans s'encombrer des lois et réglementations des pays où ils se rendent pour chasser.


Bilan mitigé de la tutelle sur les accords de libre-échange. Alors que le déficit commercial du Maroc dépasse les 136 MMDH, la question des accords de libre-échange est de nouveau remise sur la table au Parlement. Lors de sa première intervention en séance plénière en tant que ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour a dressé le bilan desdits accords à l'origine d'un déficit chronique de la trésorerie du Royaume. Toutefois, les balances commerciales bilatérales ne sont pas toujours suffisantes pour évaluer les effets d'un accord commercial. Si le libre-échange a accablé le pays ces dernières années, il n'en demeure pas moins qu'il est également porteur d'avantages importants sur les exportations marocaines, mais aussi sur les investissements étrangers, qui sont passés de 97 milliards dans les années 90 à 350 milliards en 2020.

Libération

Une nouvelle stratégie de financement s'impose pour le trésor. La directrice du Trésor et des finances extérieures, Faouzia Zaaboul, a appelé à la définition d'une nouvelle stratégie de financement qui serait à même d’impacter la croissance potentielle. S'exprimant lors d’une table ronde sur les politiques financières publiques stratégiques, tenue dans le cadre de la 14ème édition du Colloque international sur les finances publiques (CIFP), Zaaboul a précisé que le financement par la dette ne devrait concerner que les projets qui ont "un impact direct sur le niveau de la croissance potentielle". "Bien que notre dette reste soutenable, la vigilance doit rester de mise, car nous avons dépassé le seuil de référence du ratio dette/PIB des pays émergents, fixé à 70%", a-t-elle relevé.

Hassan Boubrik, plaide pour une réforme "paramétrique" du régime de la CNSS. Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Hassan Boubrik, a souligné la nécessité de mettre en œuvre une réforme "paramétrique" du régime de la CNSS des salariés du secteur privé, et ce pour un meilleur équilibre technique. "Il s'agit de repousser l'âge de la retraite, augmenter la cotisation et revoir les règles de calcul des annuités", a précisé Boubrik qui s'exprimait lors d'une table ronde organisée dans le cadre de la 14ème édition du Colloque international sur les finances publiques (CIFP).

Al Bayane

Rencontre entre Tamek et un responsable australien: la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent au menu. Les questions liées à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent ont été au centre d'une rencontre, lundi à Rabat, entre le délégué général à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), Mohamed Salah Tamek et le général de division Roger John Noble, ambassadeur d'Australie en charge de la lutte contre le terrorisme. Lors de cette entrevue, Tamek a passé en revue l'expérience marocaine dans le domaine de gestion sécuritaire pour la catégorie des détenus poursuivis ou condamnés en vertu de la loi antiterroriste, ainsi que les programmes de réhabilitation qui leur sont destinés, en particulier l'expérience du programme "Moussalaha", indique un communiqué de la DGAPR.

Immigration clandestine: la Marine Royale porte assistance à 147 personnes. Des garde-côtes de la Marine Royale opérant dans les eaux nationales ont porté assistance, durant la nuit du 21 au 22 novembre, à 147 candidats à la migration irrégulière, issus en majorité de pays subsahariens, en plus de 10 pays asiatiques, et qui étaient en difficultés à bord de différentes embarcations de fortune, apprend-on de source militaire. Les personnes secourues ont reçu les premiers soins à bord des unités de la Marine Royale, avant d'être ramenés sains et saufs aux ports les plus proches du Royaume et remis à la Gendarmerie Royale pour les procédures administratives d’usage, précise-t-on de même source.

Maroc Le Jour

La MAP, un pôle public d'information solide et incontournable présent sur tous les segments du marché de l'information. L'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) constitue aujourd'hui un pôle public d’information solide et incontournable présent sur tous les segments du marché de l’information, a souligné, lundi à Rabat, le Directeur général de l'Agence, Khalil Hachimi Idrissi. "C'est un pôle public de l’information en marche sur la voie du succès, dont les maîtres mots sont l'audace, l'expertise professionnelle et le patriotisme", a affirmé Hachimi Idrissi, lors de la réunion du Conseil d'administration de la MAP, qui s'est tenue sous la présidence du ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

Région TTA: le taux de remplissage des barrages atteint 906,4 millions m3. Le taux de remplissage des douze barrages situés dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima oscille entre 17 et environ 90%, indique, lundi, le département de l'Eau, relevant du ministère de l'Équipement et de l'Eau. Les retenues de ces barrages, dont la capacité dépasse 1,721 milliard m3, se sont établies, jusqu'à ce jour, à 906,4 millions m3, contre 737,1 millions m3 durant la même période de l'année précédente, sans compter les retenues du barrage Dar Khrofa, dont le remplissage a été lancé récemment, précise un rapport du département.

Al Massae

Tourisme: Les recettes en hausse de 202%. Les recettes touristiques se sont élevées à 15,9 milliards de dirhams (MMDH) au titre du troisième trimestre de 2021, en hausse de 202% par rapport au T3-2020, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Ces recettes demeurent, toutefois, en baisse de 40,2% comparativement à la même période de l'année 2019, relève la DEPF dans sa note de conjoncture de novembre 2021. Compte tenu de ces évolutions, le repli, en glissement annuel, de ces recettes s'est atténué à -6,1% au titre des neuf premiers mois de 2021, après -58,1% au S1-2021. Comparées à leur niveau à fin septembre 2019, elles ont reculé de 58,9%.

Énergie électrique: Hausse de la production de 6,2% à fin septembre. La production de l'énergie électrique s'est renforcée de 6,2% au terme des neuf premiers mois de 2021, après une baisse de 4,6% un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Cette évolution s'explique par la hausse de la production privée de 5,8%, de celle de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) de 9,5% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 de 2,8%, précise la DEPF dans sa note de conjoncture de novembre 2021, faisant état de la poursuite d'une évolution favorable des indicateurs du secteur de l'énergie électrique à fin septembre 2021 avec un accroissement notable par rapport à leur niveau pré-crise au titre du troisième trimestre.

Al Yaoum Al Maghribi

Sahara: Les États-Unis réaffirment leur soutien à l'initiative marocaine d'autonomie comme solution "sérieuse, crédible et réaliste". Les États-Unis ont réaffirmé, lundi, leur soutien à l'initiative marocaine d'autonomie en tant que solution "sérieuse, crédible et réaliste" pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara. "Nous continuons de considérer le plan d'autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste", a indiqué le porte-parole du département d'Etat, dans un communiqué diffusé à l’issue de la rencontre tenue à Washington entre le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue américain, Antony Blinken.

Daki: La rationalisation de la détention préventive, l'une des priorités de la mise en application de la politique pénale. La rationalisation de la détention préventive constitue l'une des priorités de la mise en application de la politique pénale, supervisée par la Présidence du Ministère Public, a souligné lundi, à Marrakech, Moulay El Hassan Daki, procureur général près la Cour de Cassation, Président du Ministère public. "La gestion de la détention préventive est considérée parmi les sujets qui jouissent d'un intérêt particulier de la part de la Présidence du Ministère public, comme en témoigne le nombre impressionnant de circulaires adressées aux parquets généraux à ce sujet", a ajouté Daki qui intervenait à l'ouverture d'un séminaire régional, de deux jours, sur "la rationalisation de la détention préventive" organisé par la Présidence du Ministère public.

Assahra Al Maghribia

Pour Washington, le partenariat maroco-américain est "enraciné dans des intérêts communs pour la paix, la sécurité et la prospérité". Le partenariat entre les Etats-Unis et le Maroc est "enraciné dans des intérêts communs pour la paix, la sécurité et la prospérité régionales", a indiqué le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken. "Le Secrétaire Blinken a souligné que le partenariat bilatéral de longue date est enraciné dans des intérêts partagés dans la paix, la sécurité et la prospérité régionales", a relevé le porte-parole du département d’Etat, dans un communiqué diffusé à l’issue des entretiens tenus, à Washington, entre Blinken et le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de passer en revue "une série de questions régionales", a ajouté la même source.

Commission des investissements: 13 projets approuvés pour plus de 2 MMDH. La Commission des investissements, réunie mardi à Rabat, sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a approuvé un total de 13 projets pour un montant global de plus de 2 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué le ministre délégué chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli. S'exprimant à l'issue de cette réunion, Jazouli a souligné que ces projets approuvés durant cette session vont permettre de créer environ 5.000 emplois, dont 2.000 emplois directs et 3000 indirects. Sur les 2 MMDH, un milliard sera consacré aux investissements locaux et 1 MMDH sera alloué aux investissements étrangers dans des secteurs stratégiques, notamment les puces électroniques pour les véhicules ou encore la pharmaceutique, a-t-il fait savoir.

Al Ahdath Al Maghribia

Sekkouri: le gouvernement a des visions claires et des programmes pour résorber le chômage. Le ministre chargé de l'emploi, Younes Sekkouri, a rassuré les députés sur le "sérieux" du gouvernement Akhannouch en matière de création d'emplois. Le gouvernement a « des visions claires fondées sur la convergence entre la formation, la politique de l'emploi et l'investissement », ainsi que "des mesures concrètes qui seront lancées en janvier 2022", a-t-il affirmé lors de la séance hebdomadaire des questions. Le gouvernement entamera des chantiers pour lesquels 2,5 milliards de dirhams seront alloués, et dont bénéficieront directement les personnes touchées par la pandémie de Covid-19 afin qu’elles puissent reprendre leurs activités économiques. Il dispose également de plusieurs programmes permettant la création d'emplois conformément à ses engagements inscrits dans son programme, a-t-il ajouté.

Réforme du transport urbain: 100 milliards de centimes prévus. Le ministère de l'Intérieur a prévu environ 100 milliards de centimes au cours de l'année en cours au titre des dépenses et subventions visant la réforme du transport public urbain, par le biais du Fonds d'accompagnement des réformes du transport routier urbain et interurbain, qui a été créé en 2014 pour financer des projets de transports publics. Jusqu'en septembre de l'année en cours, 42,6 milliards de centimes ont été consacrés au paiement de dettes d'acquisition des tramways Rabat-Salé et de Casablanca, de montants respectifs de 13,9 et 23,4 milliards, selon un bilan des réalisations du ministère de l'Intérieur pour l'exercice 2021. De même, les investissements liés à l'achèvement de la première ligne de bus à haut niveau de service à Agadir ont coûté 5,2 milliards sur les 200 milliards programmés, pour la même année, pour la réalisation de plusieurs projets de transports en commun, notamment les lignes 3 et 4 du tramway de Casablanca, les lignes 5 et 6 des bus à haut niveau de service à Casablanca.

Al Alam

Le Maroc parie sur le traitement molnupiravir pour lutter contre les symptômes du Covid 19. Dans le cadre de sa politique visant à développer une approche thérapeutique, le Maroc parie sur ce traitement récemment développé par le laboratoire américain Merck pour combattre les symptômes du Covid-19, sur fond de l'apparition de plusieurs variants plus mortels. Le molnupiravir a été approuvé après des études ayant montré une réduction de 50 % du risque d'hospitalisation et de décès. Il agit contre le virus en réduisant sa capacité à se multiplier. Pfizer a de son côté annoncé le succès de son essai de pilule anti-Covid: le paxlovid, qui serait efficace à environ 90 % pour prévenir le risque d'hospitalisation et de décès, selon Tayeb Hamdi, médecin chercheur en politiques et systèmes de santé.

Plus de 471 000 passeports ont été délivrés depuis le début de l'année en cours jusqu'au 17 septembre. Depuis janvier et jusqu'au 17 septembre dernier, les services des préfectures et provinces du Royaume ont délivré 471.463 passeports, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Les ambassades et consulats du Royaume du Maroc à l'étranger, quant à eux, ont délivré 420 660 passeports au cours de cette période, selon un rapport du ministère de l'Intérieur sur ses réalisations pour l'année 2021. Le nombre total de passeports délivrés à l'intérieur et à l'extérieur du Royaume a connu une baisse au cours des années 2020 et 2021 par rapport à 2019, en raison des restrictions imposées aux voyageurs à cause de la propagation de coronavirus, a relevé la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Atelier africain de partage de l'expérience marocaine en matière de vaccination anti-covid 1. Un Atelier de formation et de partage de l’expérience marocaine sur la vaccination anti-covid 19 au profit de représentants de 21 pays africains a débuté lundi à l’Institut Pasteur à Casablanca. Pour aider les pays africains à faire face aux défis de la vaccination anti-Covid, la commission de l’Union africaine a désigné des centres d’Excellence pour la vaccination anti-Covid, dont l’Institut Pasteur du Maroc. C’est dans ce cadre que l’Institut et Africa CDC, le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies organisent cet atelier qui connait la participation d’une quarantaine de participants.

Paris déterminée "plus que jamais" à renforcer ses partenariats économiques avec le Maroc. La France est déterminée "plus que jamais" à renforcer ses partenariats économiques avec le Maroc, a affirmé à Casablanca, le ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l'attractivité de la République de France, Franck Riester, en visite au Maroc jusqu'au 23 novembre. "Nous souhaitons partager avec les chefs d'entreprises notre ambition commune de développer les partenariats économiques, les échanges entre la France et le Maroc, notamment après l'installation du nouveau gouvernement et un an après ma dernière visite pour démontrer à quel point notre pays est déterminé à renforcer la relation spécifique que nous entretenons avec le Royaume", a dit Riester lors d'une rencontre avec le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj.

Bayane Al Yaoum

DEPF: Rétablissement "progressif et significatif" de l'activité économique. L'activité économique nationale affiche un rétablissement "progressif et significatif", à la faveur des avancées enregistrées en matière de vaccination anti-coronavirus, des mesures de relance engagées et des résultats très positifs de la campagne agricole, affirme la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Des signes de reprise dans plusieurs branches d'activité non agricoles, à forte contribution dans la valeur ajoutée nationale ont été enregistrés courant 2021, en l'occurrence, les industries extractives et manufacturières, l'énergie électrique, le BTP et les télécommunications, relève la DEPF dans sa note de conjoncture de novembre 2021.

Usage de l'Amazighe dans les TIC: M. Boukous fait état d'un bilan "très honorable". Le Recteur de l'Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM), Ahmed Boukous, a fait état, lundi à Rabat, d'un bilan "très honorable" en matière d'emploi de la langue amazighe dans le domaine des technologies d'information et de communication (TIC). S'exprimant à l'ouverture d'une conférence internationale sous le thème "Les technologies d'information et de communication pour l'Amazighe", Boukous a mis en avant bon nombre de réalisations à ce jour, citant, entre autres, la création d'un clavier pour l'écriture amazighe, la normalisation de la graphie tifinagh et l'élaboration de certains outils concernant les règles de morphologie et d'une base de données linguistique qui dotera les apprentis de moyens d'apprentissage de l'Amazigh, notamment sa composition.

Rissalat Al Oumma

Vernissage à l’IMA d’une exposition inédite sur les juifs d'Orient avec un hommage rendu au Maroc. Le vernissage presse de l’exposition-événement "Juifs d’Orient, une histoire plurimillénaire", a eu lieu lundi à l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris, avec un hommage appuyé au Maroc pour ses actions en faveur de la préservation de la culture et du patrimoine judéo-marocain, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI. Présentant cet événement devant plusieurs médias locaux et internationaux, le président de l’IMA, Jack Lang, a mis en avant la particularité du Maroc en tant que terre de tolérance interreligieuse, de paix, d’entente et du vivre-ensemble. Lang, qui s'exprimait aux côtés de l’historien Benjamin Stora, commissaire général de l'exposition, a aussi insisté sur le rôle de feu SM Mohammed V dans la protection des juifs marocains durant la seconde guerre mondiale.

Le Parlement approuve la modification de la loi sur les nominations aux hautes fonctions. La Chambre des représentants a adopté lundi le projet de loi organique n°51.21 modifiant et complétant la loi organique n°02.12 relative aux nominations aux fonctions supérieures en application des dispositions des articles 49 et 92 de la Constitution. Ce projet a été approuvé par 144 députés, alors que 11 autres se sont abstenus. En vertu de ce texte législatif, trois établissements seront ajoutés à la liste des établissements publics stratégiques. Il s’agit de l'Agence nationale de régulation des activités liées au cannabis, de l'Agence nationale de gestion stratégique des participations de l'Etat et de suivi des performances des établissements et entreprises publics, ainsi que l'Agence nationale des eaux et forêts.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 01 Decembre 2021

Revue de presse économique 1er décembre 2021

Lundi 29 Novembre 2021

Revue de presse économique du 29 novembre 2021

Vendredi 26 Novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021

Jeudi 25 Novembre 2021

Revue de presse économique du 25 novembre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required