×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 16 juillet 2021

Vendredi 16 Juillet 2021 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi :


Le Matin :

• Le Maroc s’engage à soutenir les activités de l’AIEA dans les domaines de la sûreté et la sécurité nucléaires. L’ambassadeur du Maroc à Vienne, Azzeddine Farhane, a réitéré l'engagement du Maroc et sa disponibilité à partager son expérience et à soutenir les activités de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires principalement dans une perspective résolument ouverte sur le continent africain. Intervenant lors de la cérémonie de signature, à Vienne, d’un accord entre l’Agence marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) et l’AIEA pour l’octroi à cet organisme marocain du statut de Centre Collaborateur pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire, Farhane a souligné que la désignation de l’AMSSNuR est la 2ème consécration pour le Royaume dans le cadre de la présidence marocaine de la 64ème session de la Conférence Générale de l’AIEA.

• Le crédit Auto gratuit de retour, mais ce n’est pas encore l’engouement. Les offres de crédit Auto à 0% refont surface chez les concessionnaires. Cette formule de financement avait disparu du marché en avril 2019. Qu’est-ce qui explique aujourd’hui son retour ? «En réalité, les offres “crédit gratuit” sont réapparues dès juillet 2020, dans un contexte post-confinement total – durant le confinement, les ventes automobiles ayant été quasiment au point mort. Il s’agissait de réamorcer une dynamique commerciale pour les sociétés de financement et de répondre à une très forte attente de nos partenaires et de nos clients», déclare le président de la Section crédit à la consommation à l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), Aziz Cherkaoui. La concurrence a également pesé dans la balance.

L’Economiste :

• Doctorat en entreprise : Le “Cifre marocain” pour bientot. Le ministre de l’Education nationale, Saaïd Amzazi, promet une version marocaine du modèle des Cifre, ces conventions industrielles de formation par la recherche en France, avant la fin de son mandat. Baptisé CIDE (Contrat d’investissement de doctorat en entreprise), le dispositif marocain prévoit une commission mixte pour le recrutement des doctorants et le choix des thématiques en fonction des besoins des entreprises. Il prévoit également une bourse financée à parts égales par l’Etat et les entreprises bénéficiaires des programmes de recherche. Toutefois, le montage financier ne fait pas encore l’unanimité.

• Comptes sur carnet : la rémunération tombe à 1,03%. Les montants placés dans les comptes sur carnet rapporteront 1,03% au 2ème semestre, soit une baisse de 0,24 point par rapport au semestre précédent et 0,71 point comparé à la même période en 2020. En tenant compte de l'impôt et de l’inflation, la rémunération de ce placement glisse en territoire négatif. Depuis le début de l’année, le produit a accumulé 3 milliards de DH supplémentaires portant l’encours à 172 milliards de DH à fin mai.

Maroc le Jour :

• Le Maroc répond aux provocations du nouveau ministre algérien des Affaires étrangères devant la réunion du MNA. Exerçant le droit de réponse du Royaume du Maroc, suite à l'intervention provocatrice du nouveau ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, durant le débat général de la réunion ministérielle du Mouvement des Non Alignés (MNA), tenu en format virtuel le 13 et 14 juillet, l’ambassadeur Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a tenu à répondre, en détail, à toutes les allégations algériennes sur la question du Sahara marocain. Dans une note adressée à la présidence azérie du Mouvement, et circulée à l’ensemble des membres, le diplomate marocain s’est dit profondément étonné du choix du ministre algérien, qui a abordé la question du Sahara marocain, lors de "sa première déclaration dans un fora international, depuis sa récente nomination" à la tête de la diplomatie de son pays. Hilale a souligné que la question du Sahara marocain, "qui relève exclusivement du Conseil de Sécurité de l’ONU, n’était ni inscrite à l’ordre du jour de la réunion, ni en liaison avec son thème". En effet, l’écrasante majorité des ministres se sont penchés exclusivement sur les efforts multilatéraux pour répondre aux défis mondiaux pressants, notamment les conséquences sanitaires et socio-économiques de la pandémie de Covid-19, a noté l’ambassadeur.

• Le Maroc a réussi l’organisation du Bac. Le Maroc a réussi le pari de l’organisation des épreuves du baccalauréat et autres examens diplômants pour la deuxième année consécutive, et ce malgré la conjoncture sanitaire exceptionnelle que connaît le pays en raison de la pandémie de Covid-19, a indiqué le responsable au Centre national d'évaluation, des examens et de l'orientation, Mohamed Al Makkari. L'organisation de ces épreuves, qui couronnent le parcours scolaire de l'étudiant, s'est déroulée dans une ambiance marquée par la discipline et l'implication de toutes les parties prenantes, a précisé Al Makkari, qui était l'invité de l'émission matinale de la Radio d'information marocaine "RIM RADIO". Le ministère avait décidé, pour la deuxième année consécutive, un ensemble de mesures obligatoires à adopter tout au long de la période d’examens afin de prévenir du virus, notamment l’augmentation du nombre de centres d’examens, la distanciation sociale et le port obligatoire du masque, a-t-il ajouté.

Aujourd’hui le Maroc :

• Ordonnance médicale : Les médecins obligés de soigner leur écriture. Qui des patients ou pharmaciens n’a pas été au moins une seule fois dans sa vie face à une ordonnance médicale illisible? Aujourd’hui, la situation risque de changer. En effet, un décret portant code de la déontologie des médecins vient d’être publié au Bulletin officiel demandant aux praticiens de soigner leur écriture. Dans ce sens, l’article 39 dudit code stipule que «le médecin doit prescrire avec un niveau suffisant de clarté le médicament pour les patients avec une écriture lisible tout en veillant à ce que le malade et son entourage puissent le comprendre». Il faut dire qu’au Maroc et partout dans le monde, les ordonnances médicales sont souvent rédigées dans un style qui les rendent pratiquement illisibles pour les patients et leurs familles voire les pharmaciens eux-mêmes.

• Produits du terroir : L’ADA lance un kiosque coopératif à Rabat. Après Agadir, l’Agence pour le développement agricole (ADA) vient de lancer à Rabat un kiosque coopératif pour la promotion et la commercialisation des produits du terroir. «Ce nouveau point de vente situé à la place Mahaj Riad expose plus de 620 produits du terroir de 47 groupements producteurs des produits du terroir représentant plus de 135 coopératives provenant de toutes les régions du Royaume», indique un récent communiqué de l’agence soulignant que cette initiative vient renforcer le dispositif mis en place par l’ADA depuis l’avènement de la Covid-19. La finalité étant de remédier aux problèmes de commercialisation rencontrés par les petits producteurs des produits du terroir et élargir l’assiette des bénéficiaires des actions d’appui entreprises par ladite agence en cette période difficile.

L’Opinion :

• Témara: Cérémonie en hommage aux élèves méritants des instituts relevant de l'OAPAM. Une cérémonie en hommage aux élèves méritants des instituts relevant de l’Organisation alaouite pour la protection des aveugles (OAPAM) a été organisée, à Témara, en présence d’une panoplie de personnalités médiatiques, associatives et académiques. A cette occasion, des récompenses ont été attribuées aux élèves non voyants des différentes régions du Maroc, qui se sont distingués à l’examen national normalisé du baccalauréat. Intervenant lors de cette cérémonie, le secrétaire général de l’OAPAM, Salaheddine Semmar s’est félicité du taux de réussite exceptionnel de 100% au baccalauréat dans les différents instituts relevant de l’Organisation, au titre de l’année scolaire 2020-2021.

• Canicule : les Rbatis à l’assaut des plages. Les différents appels aux respects des gestes barrières ne semblent pas porter leur fruit, en témoigne des photos qui immortalisent la plage de Rabat bondée malgré la Covid-19. Face à la canicule, certaines personnes se sont agglutinées sur la plage pour se rafraichir sans se soucier des conséquences sanitaires de la pandémie, qui de nouveau, repart à la hausse. Malgré cela, les baigneurs étaient extrêmement nombreux comme si de rien n’était . Un scénario qui se répète dans plusieurs villes marocaines.

Al Bayane :

• Le processus de réforme mis en œuvre au Maroc fait de lui un modèle pour le continent africain. Le processus de réforme mis en œuvre au Maroc depuis l’adoption de la Constitution de 2011, fait de lui un modèle au niveau du continent africain en matière de droits humains, a souligné le Président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), Rik Daems. Lors d'un entretien, à Rabat, avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le responsable européen a salué les louables efforts des membres de la délégation du Parlement marocain à l’APCE, les considérant comme "les plus actifs", a indiqué un communiqué conjoint de la Chambre basse et de l'APCE. Soulignant l’importance de l’arsenal juridique qui encadre l’action de l’APCE comprenant plus de 200 conventions, Daems a particulièrement mis l’accent sur la Convention de "Lanzarote" sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, ainsi que sur la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul), a ajouté la même source.

• La justice n'est pas une affaire purement judiciaire mais aussi sociétale. La justice n'est pas une affaire purement judiciaire, mais aussi sociétale et un champ fertile où interviennent plusieurs acteurs, a indiqué le président du Ministère public, El Hassan Daki. Intervenant lors d'une conférence sur la justice à la lumière du rapport sur le nouveau modèle de développement, organisée par le bureau central de l'Amicale des fonctionnaires de la justice, Daki a précisé que la justice est une affaire de société et un champ fertile où interagissent plusieurs intervenants, ajoutant que la crise de confiance en le système judiciaire est partagée par toutes les parties prenantes qui doivent assumer de manière collective la responsabilité d'assurer la réussite du Modèle de développement souhaité par Sa Majesté le Roi.

Libération :

• L'Union Nationale des Agences de Voyages du Maroc voit le jour. L'Union Nationale des Agences de Voyages du Maroc (UNAVM) a été créée, à Rabat, à l'issue d'une Assemblée générale constitutive tenue en présence de voyagistes venant de différentes régions du Maroc. L'Union a pour objectif de défendre les intérêts des professionnels du secteur et de participer à la dynamique nationale et internationale liée à la relance de l’activité touristique post-coronavirus. Elle vise aussi à promouvoir la collaboration avec les acteurs publics et privés en faveur de la mise en œuvre de la loi réglementant la profession d’agent de voyages et de la vulgarisation de ses dispositions.

• Pêche: hausse de la valeur des produits commercialisés de 35% au 1er semestre. Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés ont affiché, en termes de valeur, une hausse de 35% à près de 4,5 milliards de dirhams (MMDH) durant les six premiers mois de l'année 2021, selon l'Office national des pêches (ONP). Le poids de ces débarquements s'est établi à 530.970 tonnes (T), en repli de 3% par rapport à fin juin 2020, indique l'ONP dans sa récente note relative aux statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc. Par produit, les valeurs des céphalopodes, des crustacés, des poissons blanc et pélagique, ainsi que des coquillages ont augmenté respectivement de 76%, 67%, 11%, 5% et de 1%, précise la même source. En revanche, la valeur des algues ont reculé de 29% à 51,5 millions de dirhams (MDH).

Al Massae

La HACA" tranche sur la "Constitution" des prochaines élections. La Haute Autorité de la communication audiovisuelle a fixé la liste des lignes rouges encadrant le processus électoral dans les services de la communication audiovisuelle. Ainsi, la HACA a indiqué que la campagne électorale commence le 1er août et s'achève le 7 septembre. Durant cette période électorale, la diffusion des résultats des sondages d'opinion liés aux élections, ou la sensibilisation et l’encouragement à la participation aux élections est interdite en vertu des règles établies par la HACA. Il est également interdit de publier les sondages d'opinion des électeurs, les estimations des résultats ou les pronostics, et ce, jusqu'à la fermeture des bureaux de vote.

Maroc: Un déficit du Trésor de 27,4 MMDH à fin juin. La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 27,4 milliards de dirhams (MMDH) à fin juin 2021, contre un déficit de 28,7 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce déficit tient compte d'un solde positif de 11,9 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l'Etat gérés de manière autonome (SEGMA), indique la TGR dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques du mois de juin. Ce bulletin fait également ressortir une baisse des recettes ordinaires brutes de 1% à 124,2 MMDH et une hausse des dépenses ordinaires émises de 4,1%, soit un solde ordinaire négatif de 7,4 MMDH.

Assahra Al Maghribia

Conseil de gouvernement: Adoption de deux projets de décret d'application de la loi sur l'appui social et l'ANR. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi par visioconférence, a adopté deux projets de décret d'application de la loi N°72.18 relative au système de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et à la création de l’Agence nationale des registres (ANR). Un communiqué du Conseil a indiqué que le premier projet de décret N°2.21.473 relatif au Registre national de la population (RNP) consiste à déterminer les modalités d'application des dispositions des articles 6, 7, 8, 28 et 30 de la loi 72.18, et ce par la création de l'ANR en ce qui concerne l'inscription au RNP.

CSCA: un guide pour "être connecté en toute sécurité". Un guide intitulé "Être connecté en toute sécurité" pour sensibiliser les jeunes aux outils de vigilance numérique a été élaboré par le groupe de travail "Régulation et nouveaux médias numériques" au sein du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA). Le guide a pris en compte les nouvelles conditions de consommation des médias par les jeunes publics dont la protection fait partie des préoccupations de l'instance de régulation. Le groupe de travail "Régulation et nouveaux médias numériques" se propose de réfléchir à un modèle marocain de régulation numérique, tout en prenant en considération tant les exigences démocratiques que le respect de la personne humaine, la lutte contre l’incitation à la haine et à la violence, la lutte contre toutes les formes de discriminations, la protection de l’enfance, l’honnêteté de l’information et le pluralisme des opinions.

Bayane Al Yaoum

Un rapport parlementaire recommande l'adoption d'approches de transition en matière d'emploi. Un rapport parlementaire, présenté mercredi à la Chambre des conseillers, a recommandé l'adoption d'approches de transition dans le domaine de l'emploi au Maroc. Le rapport du groupe de travail thématique provisoire chargé de la préparation de la séance annuelle d'évaluation des politiques publiques en matière d'emploi 2012-2021 a appelé à transcender les méthodes classiques, et de chercher des approches de transition qui permettraient au Maroc de rejoindre le club des pays avancés, vu que la création d'emplois est intimement liée au développement économique et à l'atteinte d'un taux de croissance de plus de 6%.

Madaëf Eco6: Lancement de la 5ème édition à Al Hoceima. Le leader de l'investissement touristique Madaëf repose ses valises dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec le lancement, à Al Hoceima, de la 5ème édition du programme Madaëf Eco6, dont l'appel à projets se tient du 12 juillet au 12 août 2021. Cette édition vient consolider les efforts d'investissement consentis par Madaëf pour contribuer à l’essor touristique d'Al Hoceima, indique la société dans un communiqué.

Al Ittihad Al Ichtiraki

La torture, même sur un seul individu, doit être considérée comme un crime contre l'humanité. La torture, même sur un seul individu, doit être considérée comme un crime contre l’humanité, a affirmé, Ahmed Herzenni, ambassadeur itinérant chargé des questions des droits de l'Homme. Herzenni, qui intervenait lors d’une session de formation organisée, récemment Laâyoune, par l'Association marocaine des femmes juges, en partenariat avec la Commission régionale des droits de l'Homme de Laâyoune-Sakia El Hamra, a appelé à participer au développement du concept de crime contre l’humanité qui encadre la majorité des violations graves des droits de l’Homme y compris la torture.

La Marine Royale porte assistance à 344 candidats à la migration irrégulière à majorité subsahariens. Des Garde-côtes de la Marine Royale, opérant en Méditerranée et en Atlantique, ont porté assistance durant la période allant du 10 au 14 juillet 2021, à un total de 344 candidats à la migration irrégulière à majorité subsahariens, dont des femmes et des enfants et qui étaient en difficulté à bord d'embarcations de fortune, apprend-on de source militaire. Les personnes secourues ont reçu les premiers soins à bord des unités de la Marine Royale, avant d'être acheminées vers les ports les plus proches du Royaume puis remis à la Gendarmerie Royale pour les procédures d’usage, précise-t-on de même source.

Rissalat Al Oumma

Benmoussa: les provinces du Sud appelées à devenir un hub économique entre le nord du Maroc, l'Europe et le reste du continent africain. Le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, a mis en relief, mercredi, le rôle économique majeur que les provinces du Sud du Royaume sont appelées à jouer dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement (NMD). "Cette région pourrait devenir un hub économique de premier plan entre le nord du Maroc, l’Europe et le reste du continent Africain", a-t-il indiqué lors d’un webinaire international, organisé par le centre de réflexion britannique "Chatham House" (Programme Moyen-Orient et Afrique du Nord) en collaboration avec la CSMD, sous le thème "Le NMD du Maroc: Ambitions pour 2035".

Covid-19: Arrivée à Tunis du premier lot de l'aide médicale d’urgence ordonnée par SM le Roi. Les trois avions militaires des Forces Armées Royales transportant le premier lot de l’aide médicale d’urgence ordonnée par SM le Roi Mohammed VI au profit de la Tunisie, qui connaît une aggravation de sa situation épidémiologique liée à la Covid-19, ont atterri jeudi après-midi à l’aéroport de Tunis. Cette aide médicale a été remise en présence de plusieurs hauts responsables tunisiens, dont Mme Nadia Oukacha, ministre, directrice du cabinet du président de la République et Brahim Bertégi, ministre de la Défense nationale et Faouzi Mehdi, ministre de la Santé, ainsi que de l’ambassadeur du Maroc en Tunisie, Hassan Tariq.

Al Alam

Covid-19 : Départ vers la Tunisie de trois avions acheminant l’aide médicale d’urgence ordonnée par SM le Roi. Trois avions militaires transportant chacun 13,5 tonnes d’aides médicales ont décollé, jeudi matin de la 3ème base aérienne des Forces Royales Air de Kénitra, à destination de la Tunisie, dans le cadre de l’aide médicale d’urgence ordonnée par SM le Roi au profit de ce pays maghrébin, qui connaît une aggravation de sa situation épidémiologique liée à la Covid-19. Suite à l’aggravation de la situation épidémiologique en Tunisie, en raison d’une forte augmentation des contaminations et des décès liés à la Covid-19, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a bien voulu donner Ses Très Hautes Instructions pour l’envoi d’une aide médicale d’urgence à ce pays maghrébin frère.

Déficit budgétaire de 29,5 MMDH à fin juin. La situation des charges et ressources du Trésor au titre du premier semestre 2021 fait ressortir un déficit budgétaire de 29,5 milliards de dirhams (MMDH), contre un déficit de 29 MMDH au titre de la même période de 2020, selon le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration. Cette situation devrait être analysée en tenant compte d'un effet de base lié à l'impact sur les recettes fiscales de l'arrêt brutal de l'activité en 2020, notamment durant la période du confinement, et de la mobilisation en 2020 de recettes exceptionnelles importantes dans le cadre du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie Covid-19, souligne le ministère.

Al Ahdath Al Maghribia

Baccalauréat : Un taux de réussite d'environ 55 % aux établissements pénitentiaires. Quatre-cent-quarante- quatre pensionnaires des différents établissements pénitentiaires au Maroc ont décroché leur baccalauréat au titre de l'année scolaire 2020-2021, soit un taux de réussite de 54,55 %. Selon la Délégation générale à l'Administration pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), 444 candidats sur un total de 814 ont passé avec succès les épreuves du baccalauréat, soit une hausse significative de 54,16% par rapport au nombre des bacheliers lors de la précédente année scolaire. Il s'agit d'un taux jamais atteint lors des précédentes sessions, souligne la DGAPR.

Bourita s'entretient avec son homologue libanaise. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s'est entretenu, mercredi par visioconférence, avec la vice-Première ministre libanaise, ministre de la défense et ministre des affaires étrangères et des émigrés par intérim, Zeina Acar. A cette occasion, Bourita s'est félicité des liens et des relations de coopération et de solidarité unissant les deux pays frères, mettant en avant les multiples initiatives lancées sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à différentes occasions, qui viennent confirmer l'importance que le Souverain accorde au soutien de la sécurité et de la stabilité au Liban et pour l'aider à surmonter les difficultés et défis auxquels il fait face, aussi bien économiques qu'en lien avec son environnement régional instable, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Al Yaoum Al Maghribi

Covid-19: La Prière de l'Aïd Al-Adha ne sera pas accomplie dans les Moussalas et les mosquées. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, jeudi, qu'il a été décidé, dans le cadre des mesures préventives pour faire face à la pandémie, de ne pas accomplir la Prière de l'Aïd Al-Adha aussi bien dans les Moussalas que dans les mosquées, en raison de l’affluence observée à cette occasion et des difficultés de garantir les conditions de distanciation. Tout en précisant que les mosquées restent ouvertes pour l’accomplissement des cinq prières et de la prière du vendredi, le ministère souligne que la prière de l'Aïd Al-Adha peut être accomplie aux domiciles.

Formation professionnelle: la CGEM pour un pilotage quantitatif et qualitatif "rigoureux". L'offre de formation professionnelle devrait faire l'objet d'un pilotage quantitatif et qualitatif "permanent" et "rigoureux", a affirmé, mercredi à Casablanca, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. "En cohérence avec la logique de performance préconisée par le Nouveau modèle de développement, l'offre de formation professionnelle de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et de tous les établissements professionnels privés et publics doit, à notre avis, faire, l'objet d'un pilotage quantitatif et qualitatif permanent et rigoureux", a dit Alj à l'occasion du Conseil National de l’Entreprise (CNE) qui s'est tenu sur le thème du capital humain et de la formation professionnelle.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX