×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 11 mai 2021

Mardi 11 Mai 2021 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 11 mai 2021.


Le Matin:

• Bourita s'entretient avec son homologue congolais. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, par visioconférence, avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger de la République du Congo, Jean-Claude Gakosso. Les deux ministres se sont félicités de l’excellence des liens profonds d’amitié et de solidarité qu’entretiennent les deux pays, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de Son Frère Son Excellence le Président Denis Sassou N’guesso, rappelant que ces relations bilatérales ont connu une nouvelle impulsion suite aux visites d’amitié et de travail effectuées par Sa Majesté le Roi en République du Congo en février 2006 et en avril 2018, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.


• Produits à faible émission de carbone : Le Maroc progresse en tant qu’exportateur à bas prix. Le Maroc fait partie des rares pays qui ont réalisé des progrès en tant qu’exportateurs à bas prix d’hydrogène bleu et vert, d’ammoniac net zéro et d’autres produits à faible émission de carbone. C’est ce qui ressort du dernier rapport de l’Arab Petroleum Investments Corporation (Apicorp). Le rapport prévoit que la zone MENA émergera comme une grande région exportatrice d’hydrogène bleu et vert en raison des ressources en gaz à faible coût et des progrès importants en matière d’énergies renouvelables. Présentant plusieurs études de cas, le rapport souligne les avancées en énergie renouvelable au Maroc (éolien, solaire et hydroélectrique) qui représentent environ 37% du mix de production totale du pays et près de 90% de son pipeline actuel de 3,5 GW.

L’Economiste :

• Élections professionnelles : situation inédite pour les sociétés en télétravail. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, certaines entreprises ont adopté le télétravail pour l'ensemble de leurs salariés. Du coup, elles se retrouvent devant une situation inhabituelle. En effet, les élections professionnelles devant aboutir à la désignation des représentants des délégués du personnel ne pourront se tenir qu'en présentiel. Ces entreprises devront donc regagner leurs locaux le temps d'organiser le scrutin. Le challenge sera d'obtenir au moins 50% des électeurs inscrits. A défaut, un second tour devra être organisé dans un délai de 10 jours. Les résultats seront réputés valides quel que soit le nombre de votants.

• Premier recueil des circulaires de la douane. C'est une initiative que toutes les administrations et institutions publiques devraient imiter. La douane vient d'éditer un recueil regroupant l'ensemble des circulaires éditées depuis le 1er janvier jusqu'à fin mars dernier, classées par date de diffusion. Ce qui permettra aux opérateurs économiques d'accéder directement à l'information recherchée pour cette période. Le document s'ajoute aux fonctions du portail de la douane qui permet une recherche thématique et chronologique.

Maroc le jour :

• Lancement de l'opération d’immatriculation des personnes assujetties à la CPU. La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a lancé une nouvelle fonctionnalité sur son portail électronique www.macnss.ma pour permettre aux commerçants, professionnels et artisans assujettis à la contribution professionnelle unique (CPU) de s'inscrire et de déclarer les membres de leurs familles, indique la CNSS dans un communiqué. Afin de multiplier ses canaux, et permettre l’accès à l’Assurance Maladie Obligatoire au plus grand nombre, la CNSS a récemment conclu un accord avec des établissements de services de proximité, mettant ainsi à disposition, à partir du 11 mai, de nouveaux points de contact pour l’immatriculation des personnes éligibles et la déclaration des membres de leurs familles, ajoute la même source.

• La salle des marchés de l’ONEE, opérationnelle avant fin 2021. L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) a annoncé que sa salle des marchés sera opérationnelle avant la fin de cette année. "Suite à la réalisation, conformément au calendrier prévisionnel, des deux premières phases du projet, le démarrage des activités de la salle des marchés de l'ONEE est prévu à partir du mois de novembre 2021", précise l'Office dans un communiqué à l'issue d'une réunion du comité de pilotage de ce projet, présidée, à Casablanca, par le directeur général de l'Office, Abderrahim El Hafidi. Cette réunion a été ainsi l'occasion pour M. El Hafidi de s'informer de l'état d'avancement de cet ambitieux projet.

Aujourd'hui le Maroc :

• EEP : Les délais de paiement sur un trend baissier. Le secteur public améliore son processus de paiements. Les délais affichent désormais une tendance baissière. Une performance portée par les actions engagées par les opérateurs publics visant la consécration de l’exemplarité de l’État. Ce n’est pas gagné, du fait que des insuffisances persistent encore. Certains opérateurs doivent redoubler d’efforts pour se hisser au rang des bons payeurs et améliorer par conséquent leurs relations avec leurs partenaires. De même, une profonde réflexion s’impose pour engager des solutions à la fois innovantes et adaptées à cette problématique notamment pour le secteur privé où la recrudescence des dettes inter-entreprises impacte les PME et TPE. Au niveau des établissements et entreprises publics, les délais de paiement déclarés ont suivi une tendance baissière. Ils sont passés de 55,9 jours en décembre 2018 à 42 jours en décembre 2019.

• Artisanat : Les exportations renouent avec la hausse. Très sévèrement affecté par la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, le secteur de l’artisanat fait part des chiffres encourageants et quelques lueurs d’espoir concernant ses exportations effectuées début 2021. A cet effet et sur la base des données liées au 1er trimestre, les exportations des produits d’artisanat affichent les prémices d’une reprise, avec un taux d’accroissement à deux chiffres, soit 12% par rapport à la même période de 2020. Cette forte progression a touché aussi, poursuit la même source, le fer forgé et les couvertures qui ont marqué des évolutions respectives de 82 et 81%, suivis par la maroquinerie (53%) et la vannerie (47%).


L’Opinion : • Casablanca se veut plus écologique. Certains efforts ont été fournis en matière d'aménagement de la ville dans un sens plus écologique. Jusqu'à présent, plusieurs travaux ont été réalisés, dont la réhabilitation du parc de la Ligue Arabe, parc historique de la ville blanche, et le plus grand espace vert urbain d'Afrique depuis le début du siècle dernier, avec une superficie de plus de 30 hectares. Il répondra ainsi aux standards les plus contemporains en termes de protection de l’environnement, d'équipements et de loisirs. Par ailleurs, le coût de cette réhabilitation s'est élevé à 100 millions de dirhams, dans un partenariat entre la Commune de Casablanca, le Conseil de Région et la Direction Générale des Collectivités Locales.

• Guércif : 2.625 familles bénéficient du programme de relogement des habitants des bidonvilles. Quelque 2.625 familles des habitants des bidonvilles ont bénéficié de l'opération de relogement dans le cadre du programme "Villes sans bidonvilles", lancée en 2015 dans la ville de Guercif. Lors d'une visite sur le terrain aux pôles urbains de "Ghiyatta" et "Hamriya", désignés pour reloger les habitants des bidonvilles de la ville, le gouverneur de la province de Guercif, Hassan Belmahi, a souligné la nécessité d'accélérer l'achèvement des travaux d’aménagement et d’équipement des deux pôles urbains afin de permettre à ces familles de recevoir leurs lots de terrain dans les plus brefs délais.

Al Bayane :

• Marrakech : Forte mobilisation des donneurs de sang à groupes rares. L'Association des Donneurs de Sang à Groupes Rares (ADGR) a organisé, au Centre Régional de Transfusion Sanguine (CRTS) de Marrakech, sa dixième campagne annuelle de collecte de sang à l'occasion du mois sacré du Ramadan, qui vise à renflouer les stocks en cette matière vitale. Placée sous le slogan "Fais don de ton sang, sauve une vie", cette action solidaire a connu a engouement particulier auprès des habitants de la cité ocre, notamment des donneurs à groupes sanguins rares, des membres de l’ADGR et d’autres volontaires désireux de s’acquitter de ce devoir de solidarité et d’entraide. Cette campagne a pour objectif de collecter quelque 200 poches de sang grâce notamment, à une forte mobilisation des adhérents de l’Association, a relevé le président de l’ADGR, Mahmoud Abghach.

• Lois électorales : de nouvelles dispositions ravivent les espoirs des "petits" partis. Les chances et la position des "petits et moyens" partis non représentés au Parlement, lors des prochaines élections à la lumière des nouvelles lois régissant le système électoral, ont fait l'objet de plusieurs lectures et analyses. Dans ce sens, certains soulignent que le calcul du quotient sur la base des inscrits aux listes électorales élargira le champ de représentativité et du pluripartisme au Parlement, alors que d'autres relèvent que le mode de scrutin adopté dans les lois modifiées n'affectera pas d'une manière significative cette représentativité, tant le nombre de sièges dans toutes les circonscriptions électorales demeure limité entre deux et six.

Libération :

• La Banque Populaire accompagne la relance économique des régions. La Banque Populaire organise, à partir du 19 mai 2021, "les Régionales de l'investissement", un roadshow au service de la relance économique des régions du Royaume. "Fidèle à son ancrage régional historique, et à son engagement en faveur du développement du tissu économique national, la Banque populaire organise, à partir du 19 mai 2021, les Régionales de l'investissement", a annoncé le Groupe bancaire dans un communiqué. Cette tournée comportera 10 escales à travers le Royaume, à savoir Fès, Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger, Laâyoune, Dakhla, Agadir, Oujda et Nador, précise la même source.

• Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés du Terminal 2 au T1. Tous les vols internationaux opérés au niveau du Terminal 2 de l'Aéroport Mohammed V de Casablanca (enregistrement et embarquement) seront transférés au Terminal 1 de cet aéroport à partir du vendredi 07 mai, a annoncé l'Office national des aéroports (ONDA). Ce transfert a été décidé par l'ONDA, en concertation avec les compagnies aériennes et les divers partenaires aéroportuaires, dans un souci d'optimisation des ressources aéroportuaires et de rationalisation des coûts d'exploitation autant pour l'ONDA que pour ses partenaires, indique un communiqué de l'Office. En accompagnement de ce transfert, un dispositif de signalétique claire et adapté est mis en place au sein et aux abords de l'aéroport pour faciliter l’orientation des passagers, ajoute la même source.

Al Massae :

• Le ministre de l'Enseignement supérieur compte pister les enseignants universitaires permanents qui exercent une activité lucrative dans le privé. Il s'agit surtout des personnes inscrites sur les registres de certains ordres professionnels tels que celui des experts-comptables, des comptables agréés ou des avocats. Ce qui est contradictoire avec les dispositions de l'article 15 du statut de la fonction publique qui interdit l'exercice d'une activité lucrative privée sous peine de poursuite disciplinaire à l'exception de certains cas bien définis. Les présidents d'universités sont appelés à enquêter sur l'identité des enseignants inscrits auprès des antennes régionales des ordres professionnels.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Rabat et Washington partagent plusieurs intérêts en matière de sécurité et de stabilité. Rabat et Washington partagent plusieurs intérêts communs relatifs à la sécurité, à la paix et à la stabilité, a affirmé le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis au Maroc, David Greene. Les deux pays coopèrent intensivement dans ces domaines, ainsi que dans celui du développement économique durable, a affirmé Greene qui était dimanche soir l'invité de l'émission "Avec le Maroc depuis Washington", diffusée par la chaîne Medi1 TV, notant que les deux pays partagent plusieurs priorités et œuvrent ensemble au service de leurs intérêts nationaux, en vue de réaliser la sécurité, la paix et la prospérité non seulement pour les deux Etats, mais pour toute la région. "Nous œuvrons souvent de concert au service des intérêts régionaux et de la stabilité au niveau international", a-t-il fait observer. Il a également ajouté que le Maroc et les États-Unis partagent ces valeurs et intérêts, faisant savoir que le Royaume est un allié important et un partenaire proche des États-Unis dans plusieurs missions de préservation de la paix et de lutte contre le terrorisme, quoiqu'il n'est pas membre de l'Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Al Alam :

• Dans une circulaire du ministère du Tourisme adressée aux compagnies aériennes, il a été décidé d’autoriser les ressortissants marocains bloqués à l’étranger d’accéder au territoire national. La procédure, validée par les services compétents marocains, précise les conditions d’accès au territoire national des ressortissants marocains qui a pris effet dès samedi dernier. Parmi les documents à présenter à l’enregistrement pour le vol figurent notamment un test PCR négatif de moins de 48 heures et un justificatif d’une réservation confirmée dans les structures hôtelières désignées par les autorités locales.

Assahraa Al Maghribiya :

• Le conseil communal de Dakhla approuve des projets de jumelage avec deux villes italiennes. Le conseil communal de Dakhla, réuni vendredi en session ordinaire du mois de mai, a adopté à l'unanimité des projets de conventions de jumelage avec les villes italiennes Mazara del Vallo et Vibo Valentia, en vue de renforcer les relations de coopération et d'échange de visites et d'expériences dans différents domaines. Ces deux conventions qui s’inscrivent dans le cadre de la consolidation de la coopération décentralisée des relations maroco-italiennes, offriront à la ville de Dakhla un rayonnement à l’international et des perspectives de partenariat pouvant contribuer positivement à son essor économique et social. Dans ce sillage, les municipalités jumelées s’engagent à favoriser tout type de relations réciproques, en définissant les activités appropriées telles que la coopération commerciale, le patrimoine culturel, la protection de l’environnement, la promotion du sport et le secteur associatif.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La valorisation économique de l'huile d'argan cosmétique et médicinale, un pilier de la durabilité de cet arbre. La valorisation économique de l’arganier, notamment dan les secteurs cosmétique et médical, est un des piliers de la durabilité de cet arbre, a souligné Zoubida Charrouf, professeure de chimie à l'Université Mohammed V de Rabat. Une des études menées par Mme Charrouf au début des années 90, autour de l'importance de la valorisation des produits de l'arganier et ses bénéfices économiques, sociaux et environnementaux aux niveaux régional et national, a prédit que "c'est toujours l'économie qui tire l'écologie", a ajouté la professeur de chimie dans une déclaration à la presse à la veille de la première célébration de la journée internationale de l’arganier, notant que les constats actuels confirment la prédiction. Le Maroc a réhabilité 146.000 hectares (ha) entre 2011 et 2020 et a domestiqué environ 5.000 ha sur des terrains privés, a-t-elle noté.

Bayane Al Yaoum :

• Campagne céréalière: des mesures incitatives à la commercialisation de la production nationale. Une série de mesures incitatives ont été prises afin d'assurer une bonne campagne de commercialisation des céréales, au titre de la campagne agricole 2020-2021, a annoncé lundi le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts. "Dans l’objectif d’assurer une bonne campagne de commercialisation des céréales et permettre aux agriculteurs de commercialiser leur récolte dans les meilleures conditions et à des prix rémunérateurs, une série de mesures ont été prises par une décision conjointe du ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et du ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration", indique-t-on dans un communiqué du ministère de l'Agriculture. Et de noter que la campagne agricole céréalière 2020-2021 a enregistré un très bon niveau de production estimé à 98 millions de quintaux (MQx), dont 48,2 MQx de Blé tendre, 23,4 MQx de Blé dur et 26 MQx d'orge.

Rissalat Al Oumma :

• Affaire du dénomme Brahim Ghali : Le tissu associatif marocain en Espagne poursuit sa mobilisation contre l'impunité. Des acteurs de la société civile marocaine établis en Espagne ont poursuivi, vendredi, leur mobilisation pour dénoncer l’attitude du gouvernement espagnol qui a autorisé l'accueil du chef des séparatistes Brahim Ghali, poursuivi pour crimes de guerre et graves violations des droits de l'homme. Rassemblés devant l’Audience nationale à Madrid, la plus haute juridiction pénale espagnole, plusieurs membres de la communauté marocaine installés dans le pays ibérique ont exhorté ce tribunal à réactiver les procédures judiciaires pour poursuivre ce criminel ainsi que tous les responsables des crimes commis contre des victimes marocaines et espagnoles. Ils ont condamné le « silence » et « la complicité » du gouvernement espagnol vis-à-vis d’une affaire qui a soulevé l’inquiétude et l’indignation des forces vives en Espagne et au Maroc, appelant l’exécutif de Pedro Sanchez à redresser cette situation et fournir des explications sur les motifs l’ayant amené à autoriser l’entrée en catimini d’un criminel accusé de génocide, de torture et de terrorisme.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• "Conditions du Travail au Maroc" : Le premier Guide RSE voit le jour. Maroc (l’ORSEM) et AtlantaSanad Assurance viennent de publier, conjointement, un premier Guide RSE portant sur les "Conditions du Travail au Maroc". Se voulant un guide pratique, cette publication aborde sept facteurs clés pour l’amélioration des conditions du travail avec une méthodologie s’appuyant sur des exemples de cas concrets d’entreprises. Lesdits facteurs sont en l’occurrence, le bien-être et la qualité de vie au travail, le dialogue social, l’action sociale, la formation professionnelle, le développement des compétences, l’insertion dans le monde professionnel et la diversité et l’équité.
 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX