Jeudi 21 Septembre 2023

Hausse ou pas? Dilemme pour la Banque d'Angleterre en fin de tour de vis monétaire

info bourse actualite marches financiers boursier analyse technique graphique

La Banque d'Angleterre (BoE) pourrait décider jeudi d'un 15e relèvement de taux d'intérêt, mais un recul surprise de l'inflation en août mène nombre d'analystes à parier sur une pause immédiate dans son tour de vis monétaire.

Les investisseurs semblent divisés, hésitant entre un nouveau resserrement monétaire de 0,25 point de pourcentage, ce qui porterait le taux directeur de la BoE à 5,50%, un plus haut depuis février 2008, ou une pause dans le cycle de hausse.

"Ce qui semblait acquis est remis en question", note Danni Hewson, analyste chez AJ Bell. "Quelques instants après la publication du chiffre choc de l'inflation, les attentes du marché concernant une hausse des taux de la Banque d'Angleterre ont commencé à chuter."

L'inflation a légèrement reculé en août à 6,7% contre 6,8% en juillet, alors que les économistes misaient sur une augmentation.

Si l'institution opte pour une pause, il s'agirait de la première depuis le début du cycle de hausse de taux initié en décembre 2021.

La BoE marche sur un fil, entre une économie qui flirte avec la récession depuis des mois et une inflation encore largement au-dessus de sa cible de 2% et la plus élevée des pays du G7.

Les nuages s'accumulent sur l'économie britannique, avec un chômage en hausse à 4,3% et un produit intérieur brut qui s'est contracté de 0,5% en juillet, et qui fait dire à certains économistes que c'est là le début d'une récession attendue depuis des mois, mais qui ne s'est pas encore matérialisée.

Que la BoE "augmente ou non ses taux (...), les banques centrales, elle compris, entrent dans une nouvelle phase où l'accent n'est pas tant mis sur le niveau des taux que sur la durée pendant laquelle ils resteront restrictifs", affirme Neil Wilson, de Finalto.

Aux Etats-Unis mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) n'a pas relevé ses taux, mais anticipe une hausse supplémentaire d'ici fin-2023 et un niveau plus haut que prévu en 2024.

La Banque centrale européenne (BCE), de son côté, a récemment opté pour un relèvement de 0,25 point de pourcentage de son taux d'intérêt de référence, désormais à son plus haut niveau depuis 1999.

Les taux d'intérêt ont d'ailleurs atteint un niveau qui "peut être suffisant" pour ramener l'inflation à l'objectif (de la BCE), avait déclaré un haut responsable de l'institution au lendemain de la décision.





Les précédents tours de vis de la BoE ont contribué à une envolée des coûts d'emprunt, notamment immobiliers, qui met sous pression les finances des ménages, déjà éprouvées par une grave crise du coût de la vie.

Dans ce contexte, économistes et analystes s'interrogent à présent sur le futur de la politique monétaire britannique.

Pour rappel, au plus fort de la crise financière de 2007/2008, l'institut monétaire britannique avait remonté ses taux jusqu'à 5,75%, alors un plus haut niveau depuis 2001.

Plus tôt en septembre, le gouverneur de la BoE Andrew Bailey avait d'ailleurs déclaré que l'institution était désormais "beaucoup plus proche" de la fin de son cycle de hausse de ses taux directeurs, devant la commission parlementaire du Trésor britannique.

Trois autres grandes banques centrales se réunissent jeudi.

En Suisse, les économistes s'attendent à un nouveau tour de vis d'un quart de point de pourcentage pour porter le taux directeur à 2%, même s'ils n'excluent pas complétement que la Banque nationale suisse (BNS) laisse son taux inchangé, l'inflation étant repassée depuis juin sous l'objectif des 2%.

A Oslo, la Banque de Norvège devrait relever son taux de 0,25 point comme elle l'a laissé entrevoir à l'issue de sa dernière réunion en août, ce qui le porterait à 4,25%, son plus haut niveau depuis la fin 2008.

En Suède enfin, les économistes penchent pour un nouveau relèvement de 0,25 point du taux directeur de la banque centrale, actuellement à 3,75%, en raison de l'inflation toujours forte (+7,5% en août) et de la faiblesse de la couronne.

Vendredi, la Banque du Japon (BOJ) terminera le bal des décisions monétaires de cette semaine.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 11 Juin 2024

Nouvelle hausse du taux de chômage au Royaume-Uni, à 4,4% à fin avril

Jeudi 09 Mai 2024

La Banque d'Angleterre maintient ses taux mais des baisses se profilent à l'horizon

Jeudi 01 Fevrier 2024

La Banque d'Angleterre maintient ses taux inchangés à 5,25%

Jeudi 02 Novembre 2023

La Banque d'Angleterre laisse ses taux inchangés à 5,25% pour la deuxième fois d'affilée

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required