EMISSION DU 05/19 - par bourse news

Marsa Maroc: CFG Bank relève son cours cible après les dernières annonces du management

           Marsa Maroc devrait connaître une montée en puissance de la nouvelle activité plus rapide qu’initialement prévu. 

 

Les annonces faites par le management de Marsa Maroc à l'occasion de la dernière conférence de résultats n'ont pas laissé les analystes de CFG Bank indifférents. Dans une nouvelle note de recherche, ils indiquent en effet  reconsidérer à la hausse leurs prévisions de croissance pour la nouvelle activité transbordement.

Rappelons que dans un rapport publié le 05/08/2020, CFG Bank avait révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la nouvelle activité de Marsa Maroc, à savoir le transbordement au niveau du terminal TC3 de Tanger Med II, et cela afin de tenir compte du report de la mise en service du terminal à janvier 2021 (contre le S2-2020 initialement), et de l’impact qu’aurait la crise sanitaire sur les échanges commerciaux mondiaux. Le TC3 de Tanger Med II est concédé à Tanger Alliance, filiale de Marsa Maroc détenue à hauteur de 50% et dédiée au transbordement de conteneurs.

Cela dit, suite à la résilience de l’activité du port de Tanger Med II en 2020 et aux différentes annonces faites par le management lors de la présentation des résultats annuels de 2020, CFG Bank a revu à la hausse ses prévisions. "Ainsi, selon nos nouvelles hypothèses, le chiffre d’affaires consolidé de l’opérateur portuaire devrait enregistrer une croissance soutenue de 20,8% en 2021E, une progression portée essentiellement par la contribution de la nouvelle activité".

La mise en service du TC3 de Tanger Med II (avec un taux d’utilisation relativement faible la première année : 60%) devrait induire une dégradation provisoire des taux de marges opérationnelles du groupe en 2021E. Ainsi, selon les prévisions des analystes, les marges d’EBITDA et d’EBIT devraient s’établir à respectivement 41,0% et 23,8% en 2021E (contre 44,9% et 27,5% en 2020). 

La rentabilité pâtira également d’un effet de base défavorable relatif à la normalisation des trafics de vrac solides manutentionnés, en prévision d’une très bonne campagne céréalière nationale (~98 millions de quintaux vs. 32 millions en 2020 et vs. une moyenne de 75 millions de quintaux sur les 10 dernières années). 

A partir de 2022E, nous devrions observer une amélioration mécanique et tendancielle des taux de marges grâce à une meilleure absorption des charges fixes, en lien avec la montée en puissance du taux d’utilisation du TC3 de Tanger Med II et une normalisation des flux Gateway.

Dans cette configuration, le résultat d’exploitation devrait afficher une timide progression de seulement 4,3% en 2021pour s’établir à 791 MDH. In fine, le RNPG ajusté devrait s’établir à 464 MDH en baisse de 7,1% impacté par les facteurs mentionnés ci-dessus et par une augmentation des charges financières relatives au financement de la nouvelle activité.

Tenant compte de notre scénario central, le chiffre d’affaires consolidé et le RNPG de Marsa Maroc devraient croître selon des TCAM de respectivement 9,1% et 6,6% entre 2020 et 2025E.

 

Un cours cible de 280 DH 

"Notre valorisation du groupe Marsa Maroc fait ressortir un cours cible de 280 DH/action soit un potentiel d’appréciation de 16%, d’où notre recommandation d’acheter le titre", écrit CFG Bank. Les analystes se disent confortés dans leur opinion positive sur le titre par les éléments suivants :

  •  Une diversification des activités permettant au groupe de maintenir sa rentabilité même en temps de crise majeure ;
  • Une forte capacité à générer des cash-flows positifs, permettant à Marsa Maroc d’afficher un DY supérieur à la moyenne du marché marocain avec des DY 2021E et 2022E de respectivement 3,1% et 3,2% ;
  • Dans ce scénario, il est précisé que CFG Bank ne valorise que le périmètre actuel des concessions sans prendre en compte une éventuelle reprise des activités de SAMIR qui aurait un impact positif sur les volumes manutentionnés et les marges. Aussi, ils excluent de ces prévisions l’éventuelle obtention de nouvelles concessions sur les nouvelles infrastructures au Maroc ou des concessions à l’étranger et plus spécifiquement en Afrique.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 17 Juillet 2024

Marsa Maroc dévoile une nouvelle identité visuelle

Mercredi 17 Juillet 2024

Marsa Maroc s'internationalise et remporte la gestion des terminaux de Cotonou au Bénin

Mardi 09 Juillet 2024

Marsa Maroc: Une activité résiliente face à l'inflation du fret maritime