Jeudi 25 Juillet 2019

Stress tests : Les assurances résilientes aux chocs “actions” et “immobilier”

Stress tests : Les assurances résilientes aux chocs “actions” et “immobilier”

 

 

Les placements du secteur des assurances ont atteint 172,6 milliards de dirhams contre 161,5 milliards en 2017 (+6,9%). En intégrant les réassureurs exclusifs, les placements atteignent 183,6 milliards de dirhams, en évolution de 6,5% par rapport à l’exercice précèdent, lit-on dans le dernier rapport sur la stabilité financière.

Dans le détail, les placements affectés aux opérations d’assurances ont progressé de 6,3% pour atteindre 153,2 milliards de dirhams contre 144,1 milliards en 2017. Quant aux placements non affectés, ils se sont établis à 19,4 milliards de dirhams contre 17,3 milliards, soit une progression de 11,9%.

Les actifs des actions, qui occupent 47,8% du total des placements des entreprises d’assurances, ont atteint 82,6 milliards de dirhams, soit une évolution de 11,6% par rapport à 2017. Les actifs de taux se sont améliorés de 1,7%, en atteignant 77,9 milliards de dirhams contre 76,6 milliards en 2017.

Résilience face aux chocs

L’exposition des entreprises d’assurances au risque de marché est appréhendée à travers un stress test fondé sur un choc boursier, calibré sur la base d’une baisse de 10% à 25% des cours des actions cotées. Les résultats de ces stress tests montrent que les exigences prudentielles en matière de solvabilité restent respectées.

L’exposition au risque immobilier est appréciée à travers un stress test fondé sur un choc des placements immobiliers, calibré sur la base d’une baisse de 10% à 25%. Ces simulations concluent à un impact très limité sur les exigences prudentielles des entreprises d’assurances.

La baisse agit sur les plus-values latentes

Les plus-values latentes s’établissent à 27,7 milliards de dirhams à fin 2018, soit une diminution de 20,3% par rapport à l’année 2017. Cette baisse est due à la dépréciation des actions détenues directement par les entreprises d’assurances d’un montant de 4,5 milliards de dirhams, suite à la contre-performance du marché boursier en 2018, conjuguée à une légère dépréciation des obligations détenues directement par le secteur d’un montant de 0,7 milliard de dirhams.

Le ratio des plus-values latentes rapportées au total des placements a baissé cette année, en passant de 21,9% en 2017 à 16,1%.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 01 Fevrier 2023

Zouheir Bensaid quitte la RMA

Vendredi 23 Decembre 2022

Assurances : Les plus-values latentes se sont repliées de 40,6% en 2022

Mercredi 30 Novembre 2022

Sanlam: chiffre d'affaires en hausse de 6,3% sur 9 mois

Lundi 21 Novembre 2022

Marsh acquiert une part majoritaire de Beassur Marsh, Mehdi Tazi devient PDG de Marsh Morocco

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required