×

Inscrivez-vous à notre newsletter


2019, une grande année pour les banques d'affaires de la région MENA

Mercredi 15 Janvier 2020 - PAR bourse news

Les banques d'affaires de la région MENA ont généré 1,2 Md$ de commissions en 2019. Source : Refinitiv.



Les commissions et frais de gestion des banques d'affaires de la région MENA ont atteint environ 1,2 milliard de dollars américains en 2019, un total annuel qui n'a été dépassé qu'une fois depuis 2000, relève un rapport de Refinitiv publié mercredi. 

 

Les frais généré par ces banques ont augmenté de 12% par rapport à 2018 et ont marqué la quatrième augmentation annuelle consécutive. Des gains à deux chiffres ont été enregistrés pour les frais de conseil en fusions et acquisitions, les actions et la souscription de titres d'emprunt. Les honoraires de conseil générés par les opérations de fusion-acquisition ont généré 393,4 millions de dollars américains, en hausse de 84% par rapport à 2018.

Selon ce rapport, les frais de souscription des marchés des capitaux ont presque doublé pour atteindre un sommet en 11 ans de 188,4 dollars américains, ttandis que les commissions de souscription d’obligations ont augmenté de 10% pour atteindre 240,8 millions de dollars. 

 Les frais de conseil en fusions et acquisitions représentaient un tiers du total des frais de banque d'investissement de la région MENA en 2019, la part la plus élevée en quatre ans. Les commissions sur les prêts consortiaux ont généré 34%, tandis que les commissions de souscription des marchés de la dette et des marchés boursiers ont représenté respectivement 19% et 15%. 

 

HSBC en tête

Selon le rapport, HSBC a perçu le plus de frais de banque d'investissement dans la région en 2019, soit un total de 112 millions de dollars américains, soit une part de 9% du total des frais. 

Les émissions de dette de la région MENA ont totalisé 98,5 milliards de dollars US en 2019, en hausse de 12% par rapport à la valeur enregistrée en 2018 et le deuxième total annuel le plus élevé de tous les temps. L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis étaient les pays émetteurs les plus actifs avec 32,9 milliards de dollars américains et 31,6 milliards de dollars américains de produits obligataires, respectivement. Le Qatar a vendu une obligation à trois tranches pour lever 12,0 milliards de dollars américains en mars, la plus importante vente d'obligations de la région MENA de l'année. Standard Chartered a pris la première place du classement des souscripteurs d'obligations de la région MENA en 2019 avec 11,2 milliards de dollars de produits connexes, soit une part de marché de 11,4%.

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Banques Actualité financière maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX