Lundi 08 Aout 2022

Vers un revirement stratégique de la tendance baissière des taux au Maroc (analystes)

Vers un revirement stratégique de la tendance baissière des taux au Maroc (analystes)

Dans le rapport semestriel sur les taux obligataire au titre du 1er semestre, Attijari Global Research explique que la récente orientation haussière des taux marque un revirement stratégique de la tendance baissière entamée depuis 2012.

 

Tenant compte du recul plus important de la demande des investisseurs sur le marché obligataire par rapport à l’offre du Trésor en BDT au cours du premier semestre 2022, les taux obligataires se sont orientés globalement à la hausse durant cette période. Cette tendance résulte principalement des deux principaux facteurs offre/demande en BDT.

Pour les analystes de AGR, il s’agit : de la maîtrise de l’offre du Trésor en BDT à travers des souscriptions de 57 Mds de DH, en légère baisse par rapport au S1-21. Le taux de réalisation des besoins annoncés du Trésor ressort à 99% contre 88% durant la période étudiée. Néanmoins, ce niveau est à relativiser. Alors que le taux de réalisation des besoins annoncés du Trésor avait atteint 121% au cours du T1-22, le recours au marché primaire s’est nettement atténué au T2-22 à 22,2 Mds de DH, soit un taux de réalisation de 77%.

Et d’une évolution moins soutenue de la demande des investisseurs en BDT au S1-22. Cette configuration s’est traduite par une hausse du taux moyen de satisfaction de 5 pts, passant de 35,2% au S1-21 à 40,2% au S1-22. Cette orientation a induit un relèvement des exigences de rémunération des opérateurs locaux envers les BDT.

En effet, le repli de la demande a entrainé un relèvement technique des rentabilités exigées par les investisseurs confirmant leurs anticipations inflationnistes. « Nous avons assisté à une orientation haussière des Taux et ce, en dépit du maintien du taux directeur de Bank Al-Maghrib inchangé à 1,5% », écrit AGR.

Cette nouvelle évolution marque un revirement stratégique de la tendance baissière des Taux au Maroc entamée depuis 2012 dans un contexte inédit de taux réels négatifs. Ces derniers sont la résultante d’une inflation élevée de 7,2% en juin 2022, soit un plus haut depuis près de 27 ans.

Du côté de la courbe primaire, la tranche de maturité CMT a connu des hausses allant jusqu’à 34 PBS. Les hausses pour les maturités du segment LT n’ont pas dépassé les 9 PBS ;

Dans la courbe secondaire, les maturités courtes et moyennes ont connu des hausses au S1-22 variant entre 10 PBS et 41 PBS. Concernant les maturités longues, leurs rendements ont connu des hausses moins importantes sur la même période de +15,0 PBS en moyenne.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 24 Septembre 2022

AGR: les investisseurs mitigés sur l’orientation du taux directeur

Vendredi 23 Septembre 2022

BKGR anticipe une hausse du taux directeur mardi prochain

Mercredi 21 Septembre 2022

Les tensions inflationnistes ravivent le débat sur les taux

Samedi 17 Septembre 2022

Taux: le 5 ans a atteint cette semaine son plus haut depuis avril 2019

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required