Lundi 02 Octobre 2023

Résultats des banques cotées: Toujours plus haut, toujours plus fort !

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

Avec plus de 8 milliards de DH de bénéfices engrangés au titre du premier semestre, les banques cotées démontrent, de nouveau, leur robustesse dans un paysage économique instable.


Jusqu'ici, tout va pour le mieux pour les banques cotées. Semestre après semestre, les grands établissements bancaires marocains enchaînent les bonnes performances financières, dopées par la stabilité de la courbe des taux, la reprise du marché actions et du crédit à l'équipement, mais aussi la bonne tenue des marges d'intermédiation après les hausses du taux directeur. À l'exception de Crédit du Maroc, dont le coût du risque a été impacté par une reprise exceptionnelle, les 6 banques admises à la cote ont dégagé des bénéfices en croissance à deux chiffres. Le RNPG du secteur a progressé de 21,7% à 8,3 milliards de DH, soit la masse bénéficiaire semestrielle la plus élevée durant la période 2017-2023 (selon le courtier M.S.IN) alors que le PNB agrégé a augmenté de 13% à 40 milliards de DH.

 

Attijariwafa bank

Malgré un contexte global difficile et incertain, toujours caractérisé par les impacts de la pandémie, des tensions géopolitiques dans certains pays de présence, la matérialisation croissante des risques climatiques ainsi que des pressions inflationnistes persistantes, le plus grand groupe bancaire marocain continue d'afficher de solides performances commerciales, opérationnelles et financières. Le produit net bancaire consolidé s'élève à 14,6 milliards de DH, en amélioration de 14,2% par rapport au premier semestre 2022. Pour sa part, le résultat net part du groupe ressort à 3,6 milliards de DH, contre 3 milliards de DH l'année précédente, en croissance de 19%.

 

BCP

Chez BCP, le PNB consolidé s'est apprécié de 12,2% pour s'établir à 11,7 milliards de DH, tiré par l'amélioration continue du core banking business (marge d'intérêt et marge sur commissions), tant au Maroc qu'à l'international, de 6,6% à 9,1 milliards de DH. Le premier semestre 2023 est également marqué par le redressement des résultats des activités de marché après l'effet négatif de la hausse de la courbe des taux, s'améliorant de 50% à 2,3 milliards de DH. Intégrant l'amélioration continue du PNB du Groupe combinée à une optimisation de ses charges, le résultat net consolidé s'améliore de 15,3% à fin juin 2023, pour s'établir à 2,8 milliards de DH.

En ligne avec sa politique de provisionnement prudente, le coût du risque du Groupe se renforce de 31% au premier semestre 2023 pour s'établir à 2,3 milliards de DH, intégrant un impact de la couverture du risque souverain dans certains pays de présence en tenant compte de leur situation économique.

 

Bank of Africa

Le Groupe bancaire panafricain BOA affiche une hausse de 8% du PNB consolidé, atteignant 8,4 milliards de DH à fin juin 2023, tirée par une croissance du Core Business de +25% pour la marge sur commissions et de +9% pour la marge d'intérêt, dans un contexte de baisse des opérations de marché. On note également une évolution positive des bénéfices du Groupe qui enregistrent une progression à deux chiffres de +12%, grâce à une croissance intrinsèque et diversifiée portant le RNPG à 1,4 milliard de DH à fin juin 2023.

De son côté, le coût du risque consolidé est en hausse de 9% et s'établit à 1,5 milliard de DH, soit un ratio de coût du risque clientèle de 1,2% au 30 juin 2023.

 

CIH Bank

Engagé dans une dynamique positive depuis quelques années, le PNB consolidé de CIH Bank s'élève à 2,21 Mds de DH, en augmentation de 36,6% par rapport à juin 2022. Cette évolution résulte principalement de la progression de la marge nette d'intérêt et des performances de l'activité de marché au premier semestre 2023, comparé à la même période en 2022. Le RNPG s'établit à 412,7 MDH à fin Juin 2023 contre 298,9 MDH à fin Juin 2022, soit une hausse de 38,1%. Le résultat net consolidé s'élève à 435,6 à fin juin 2023, soit une hausse de 36% comparé à juin 2022.

Le coût du risque en consolidé s'établit à 507,7 MDH, affichant une hausse de 142,1% par rapport à Juin 2022. Ainsi, le taux du coût du risque est de 0,55% contre 0,25% une année auparavant.

 

BMCI

Le Groupe BMCI a réalisé un PNB consolidé de 1,69 milliard de DH à fin juin 2023, en hausse de 11,5% par rapport à fin juin 2022, essentiellement grâce à la hausse du résultat des opérations de marché, de la marge sur commissions et de la marge d'intérêts respectivement de +53,4%, +3,9% et +2,6%. Le résultat net consolidé s'est établi à 218 millions de DH à fin juin 2023, soit une hausse de 241,2% par rapport à fin juin 2022.

Le coût du risque consolidé a enregistré une baisse de 30,7% à fin juin 2023 par rapport à fin juin 2022. Le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s'établit à 82,9%.

 

Crédit du Maroc

Crédit du Maroc dégage un produit net bancaire consolidé atteignant 1 426,0 MDH, en hausse de 11%. Cette croissance est due à l'augmentation de toutes les lignes métiers de la banque, notamment une hausse de 9,3% de la marge nette d'intérêt, une progression de 5,7% de la marge sur commissions et une évolution de 28,7% du résultat des opérations de marché.

Le coût du risque, bien que demeurant à un niveau normatif, enregistre une hausse de 142,1% par rapport à juin 2022, principalement en raison d'ajustements méthodologiques exceptionnels l'année précédente.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 09 Fevrier 2024

Focus sur le SREP, nouvelle norme qui guette le secteur bancaire au Maroc

Mercredi 31 Janvier 2024

Infographie. Crédit bancaire : Les grandes tendances de 2023

Mercredi 31 Janvier 2024

Banques: hausse modérée de la production des crédits en 2023

Jeudi 04 Janvier 2024

Banques cotées: Changement de profil de croissance et décote attractive en Bourse

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required