Mardi 13 Novembre 2018

Paiement mobile : BAM livre ses premières estimations du marché

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

* Mise à jour : 13-11-2018 à 17h25.

 

Bank Al-Maghirb, qui tient, conjointement avec l’ANRT, en ce moment une conférence de presse de lancement du paiement mobile au Maroc, livre ses premières estimations du potentiel du marché sur les cinq prochaines années.

Ainsi, sur la base des hypothèses retenues pour la modélisation des impacts sur la période 2019-2024, BAM prévoit 6 millions d’utilisateurs pour ce nouveau mode de paiement au bout de la cinquième année, alors que la première année connaîtra 400.000 utilisateurs.

La Banque centrale table sur un nombre de transactions de 1,3 milliard en 2024. Parallèlement, 51.000 commerçants feront partie du réseau d’acceptation à terme (2024), dont 3400 agents lors de la première année (2019).

En plus des 6 premiers agréments, 5 autres opérateurs ont reçu des accords de principe en attendant de lever quelques réserves, informe à l’instant BAM. Dans cette deuxième salve, l’on retrouve les filiales des trois opérateurs télécoms : Il s’agira de  Iam Cash, wana Money et Orange Money Maroc.

Ce moyen de paiement peut être émis sur un compte tenu soit par un établissement de paiement, soit par une banque. Il permet de réaliser, de manière électronique et dématérialisée, plusieurs opérations dont notamment :

- Transferts d’argent de personne à personne (P2P) ;

- Opérations de Paiement commerçant ;

- Retrait (Cash out) et dépôt d’espèces (Cash in).

Le détenteur d’un « m-wallet » peut réaliser ces opérations en renseignant le numéro de téléphone du bénéficiaire, lui même devant être détenteur d’un m-wallet, et ce quel que soit l’établissement qui tient le compte de ce bénéficiaire.

Les travaux de mise en place de cette nouvelle solution de paiement, qui ont été menés en concertation avec les acteurs concernés, pendant près de deux ans, ont permis d’arrêter un ensemble de règles de place nécessaires à son bon fonctionnement.

Bank Al-Maghrib a édicté, à cet effet, une Décision réglementaire qui prescrit également des mesures concernant la protection des usagers de cet instrument de paiement.

Le paiement mobile vise à faciliter l’accès aux services financiers au profit des populations pas ou peu desservies et à réduire le recours au cash et le coût de sa gestion, favorisant ainsi l’inclusion financière et le développement de l’économie numérique.

 

BAM

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 09 Fevrier 2024

Crédits: les taux appliqués par les banques ont stagné au 4e trimestre 2023

Vendredi 02 Fevrier 2024

Changement climatique: "Bank Al-Maghrib travaille actuellement sur de nouvelles directives réglementaires"

Mercredi 31 Janvier 2024

Infographie. Crédit bancaire : Les grandes tendances de 2023

Mercredi 31 Janvier 2024

Banques: hausse modérée de la production des crédits en 2023

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required