Jeudi 11 Juin 2015

Mutandis : on en sait un peu plus sur léIPO

Mutandis : on en sait un peu plus sur léIPO

Mutandis vient de mettre à jour son programme de billets de trésorerie. La note d'information qui accompagne cette mise à jour permet d'en savoir plus sur la situation de l'entreprise. Quelques éléments que nous avons retenu. 

 
Premièrement, si l'entreprise s'introduit en Bourse en 2015, cela se fera par augmentation de capital. L'objectif de l'opération serait "en partie consacrée à rembourser l’intégralité de la dette de la holding Mutandis". En gros il s'agirait d'un renouvellement des sources de financement à moindre coût. 
 
Mutandis a entrepris de céder graduellement son portefeuille financier non stratégique pour réduire l’encours de ses billets de trésorerie. La valeur globale de ce portefeuille financier ou foncier est de 613MDh à fin 2014, pour un encours de dette nette de 414 MDh à la même date. Sur ces 414 MDh, les billets trésorerie représentent 194 MDh à fin 2014.
 
 
A lire également : Mutandis : L'IPO prévue cette été (vidéo)
 
 
 
Perspectives des filiales : seule le pôle hygiène semble être en croissance 
 
Les perspectives des différents pôles et filiales du Groupe Mutandis sont les suivantes :
 
 PERSPECTIVES POUR LE POLE AGROALIMENTAIRE - CMB Plastique devrait réaliser une année en léger recul par rapport à 2014 et ce, tant que le groupe Coca Cola n’a pas choisi le type de bouchons short neck qu’il souhaite (ceci prive l’entreprise de la production d’une grande partie de ses bouchons). L’export devrait poursuivre son développement. Par ailleurs, une pression tarifaire sur le secteur des huiles alimentaires devrait contribuer au recul des indicateurs de rentabilité en 2015. Il est anticipé que la rentabilité comme l’activité repartent dès 2016. - LGMC espère maintenir en 2015 les niveaux d’approvisionnement élevés réalisés en 2014. Elle devrait également subir une moindre immobilisation administrative de ses bateaux (procédure d’immatriculation sous pavillon marocain) en 2015, ce qui aurait un impact positif sur la rentabilité. Le mix produit devrait Dossier d’information 96 continuer à évoluer vers le maquereau et la sardine sans peau sans arêtes, améliorant également la rentabilité.
 
PERSPECTIVES POUR LE POLE DISTRIBUTION SPECIALISEE - Le Groupe Univers Motors poursuivra son désendettement, essentiellement par la réduction de son BFR, et possiblement par la génération d’une capacité d’autofinancement positive. - Le marché automobile marocain devrait connaître une année stable à nouveau en 2015, malgré l’absence de salon de l’automobile cette année-ci. - Seat pourrait connaître une année en hausse, notamment grâce au succès grandissant de la nouvelle Léon, à la fixation de prix très compétitifs sur les modèles d’entrée de gamme de l’Ibiza ainsi qu’à l’ouverture de nouveaux points de vente. - Honda devrait réaliser des ventes inférieures à 2014 du fait de la fin de production de l’actuelle Honda Accord, dont le remplacement partiel n’interviendra qu’en fin d’année. - L’activité d’Univers Motors Premium en 2015 devrait être comparable voire en légère hausse par rapport à 2014. - Enfin, le Groupe poursuivra ses efforts de réduction des charges. 
 
PERSPECTIVES POUR LE POLE HYGIENE - Distra a pour premier objectif de maintenir voir d’améliorer son efficacité industrielle et sa politique d’achat pour stabiliser ses marges et compenser les hausses des matières premières. - Distra devrait bénéficier de l’élargissement progressif de ses capacités de distribution, qui visent à desservir un nombre plus grand de points de ventes. - Enfin, l’entreprise devrait réaliser en 2015 son premier chiffre d’affaires significatif à l’export après la signature en 2014 de 4 accords de distribution dans des pays d’Afrique francophone.
 
 
 
 
Concernant le portefeuille financier non stratégique : Cas d'école de l'effet de levier financier 
 
Mutandis suit un principe de correspondance entre les actifs détenus et la nature des financements qui les supportent. Ce principe est le suivant : 
- les investissements dans les filiales opérationnelles ont vocation à être financés essentiellement par des fonds propres de la holding, c'est-à-dire du capital. Ainsi, et depuis sa création, les investissements dans les filiales de Mutandis, sont couverts à 100% par des fonds propres. 
 
- les investissements dans le portefeuille financier peuvent être largement financés par de l’endettement, puisque ces actifs ont vocation à être cédés dans des horizons compris entre quelques mois et 3-5 ans. La proportion entre dette et fonds propres alloués au portefeuille financier est revue actif par actif : plus l’actif est lisse dans sa rentabilité anticipée (plus il a une nature de produit de taux) moins il consomme de fonds propres (jusqu’à 100% de financement par dette).
 
 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required