Mardi 26 Decembre 2023

Les OPCVM soufflent le chaud et le froid en Bourse

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

L'analyse des données relatives à la performance de l’indice MASI et aux positions nettes des OPCVM, montrent une certaine relation dynamique entre les comportements d'investissement des fonds et la performance globale du marché. Explications.

Le graphique ci-dessous nous offre une vision globale de l'évolution des positions nettes (la différence entre les achats et les ventes) des différentes catégories d'investisseurs depuis la pandémie jusqu'à fin septembre, soit sur 16 trimestres. Le graphique a été réalisé à partir de données que nous avons collectées sur le site web de l'AMMC.


"Notre focus a porté sur les OPCVM. Le graphique ci-dessus montre que cette catégorie d'investisseurs a été chaque fois positionnée judicieusement. D'abord, en profitant de la forte hausse entre avril 2020 et fin 2021, ensuite en se désengageant rapidement au début de la guerre en Ukraine, puis en revenant à l'achat en 2023. À ce stade, c'est la seule catégorie d'investisseurs à être nettement acheteuse cette année et à profiter de la hausse de plus de 13% de la Bourse. Les personnes morales marocaines (les institutionnels) semblent, quant à elles, agir sur les extrêmes, lorsque le marché atteint des valorisations extrêmes. Ces investisseurs, généralement des caisses de retraite et des compagnies d'assurance, ont effectué un pic acheteur au deuxième trimestre 2020 et au T2 2022. Cependant, à cette date, le timing n'était pas idéal. La Bourse a continué à chuter sous le poids du resserrement monétaire de Banque Al-Maghrib (BAM). Un mouvement que les OPCVM ont d'ailleurs bien accompagné. Pour avoir une image plus claire des corrélations entre les OPCVM et le marché des actions, nous avons extrait les seuls mouvements des OPCVM que nous avons comparés à l'évolution trimestrielle du MASI."

 

En observant graphiquement les données sur plusieurs trimestre, nous avons remarqué que la relation entre la position nette des OPCVM et la performance de l'indice MASI est bien visible. 
  Evolution de la position nette des OPCVM (2020-2023)                                                  Evolution de la performance trimestrielle du MASI (2020-2023)         

Données AMMC - ASFIM/ Montage Boursenews

 

Pendant la mi-2021, par exemple, nous avons observé un pic dans la position nette des OPCVM, coïncidant avec un sommet de l'indice MASI. Cela suggère une corrélation positive durant cette période. Toutefois, la corrélation n'est pas constante ; il existe des moments où les mouvements des OPCVM ne suivent pas directement ceux de l'indice MASI.

Analyse approfondie : Le rôle du temps

Pour décrypter cette relation complexe, nous avons élaboré un scatter plot accompagné d'une ligne de régression, afin de visualiser la corrélation entre l'indice MASI et la position nette des OPCVM. Nous avons ensuite appliqué une fenêtre glissante pour examiner l'évolution de cette corrélation dans le temps. Cette démarche a mis en lumière des résultats captivants.

Le graphique en nuage de points, agrémenté de la ligne de régression, illustre visuellement la relation entre l'indice MASI et la position nette des OPCVM. Comme le montre ce graphique, malgré une tendance globalement positive (indiquée par la ligne de régression rouge), il existe une dispersion notable des points autour de cette ligne. Cela révèle que, bien que présente, la corrélation n'est pas extrêmement forte.

Durant certains trimestres, tels que le T2-2021, le T3-2022, le T1-2023, et le T2-2023, nous avons noté des niveaux de corrélation particulièrement élevés, signalant une forte relation positive entre la position nette des OPCVM et la performance de l'indice MASI. Ces périodes ont été caractérisées par des corrélations variant entre 0,82 et 0,97.

Néanmoins, des moments de corrélation négative ont également été enregistrés, comme au T4-2021, période durant laquelle les deux variables ont évolué dans des directions opposées.

La corrélation entre la position nette des OPCVM et la performance du MASI varie considérablement d'une période à l'autre, suggérant l'influence de facteurs additionnels sur cette relation à différents moments. Cela pourrait être dû à des mouvements sur d'autres classes d'actifs, comme le marché des taux, incitant les OPCVM à effectuer des arbitrages "obligatoires" pour le compte de leurs clients.

Les répercussions de la macroéconomie sur les flux 
Effets de la crise sanitaire : La période initiale de la pandémie a vu des réactions fortes et probablement des ventes nettes par les OPCVM en réponse à l'incertitude et à la volatilité du marché. Cela a été suivi par un rebond du marché lors du T4 2020, qui pourrait coïncider avec les mesures de soutien économique et le début de la reprise.
Rebond post-pandémique : En 2021, l'ouverture progressive de l'économie et le déploiement des vaccins ont contribué à un optimisme croissant, ce qui pourrait expliquer l'augmentation des positions nettes des fonds et la performance positive de l'indice MASI.
Turbulences de 2022 : L'année 2022 a été marquée par des défis majeurs, notamment la guerre en Ukraine, l'inflation, et les politiques monétaires restrictives. Ces facteurs ont sans doute conduit à une approche plus prudente de la part des OPCVM, ce qui peut être relié à la baisse de l'indice MASI.
Conditions de 2023 : Le krach obligataire au T1-2023 et la pause dans la hausse des taux directeurs par la banque centrale pourraient avoir eu des effets mixtes. Alors que le krach obligataire aurait pu provoquer une aversion au risque au début d'année, la stabilisation des politiques monétaires pourrait avoir encouragé les investissements en actions, comme en témoigne la reprise des positions nettes acheteuses des OPCVM et de la performance du MASI par la suite.

 

L'analyse des données révèle que bien que la position nette des fonds soit corrélée à la performance de l'indice MASI, cette corrélation n'est ni constante ni unidirectionnelle. Les OPCVM influencent le marché des actions et il semble statistiquement plus pertinent d'anticiper l'évolution de la Bourse en examinant les positions des OPCVM plutôt que celles des institutionnels. Cependant, il est important de noter que les OPCVM gèrent une partie importante de leurs fonds pour le compte de leurs clients institutionnels, ce qui peut expliquer le manque de dynamisme de ces derniers au profit des fonds plus agiles à suivre les tendances du marché.

 

Y.S 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 07 Fevrier 2024

OPCVM: Les fonds actions qui performent en ce début d’année

Mardi 09 Janvier 2024

CFG Gestion renouvelle sa Certification ISAE 3402 Type II

Lundi 08 Janvier 2024

OPCVM : 2023, une année faste pour les gestionnaires indépendants

Vendredi 05 Janvier 2024

Bourse de Casablanca: Un parcours sans faute pour la première semaine de 2024

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required