Mardi 22 Novembre 2022

Dette publique : Le Trésor tente une formule inédite

Dette publique : Le Trésor tente une formule inédite

Lors de la séance d’adjudication du mardi 22 novembre 2022, le Trésor a procédé à l’émission de bons à 13 semaines, 2 ans et 5 ans à taux révisable.

Confronté à des exigences de rendement élevées de la part des investisseurs, le trésor n’arrive pas à se financer de manière optimale sur le marché intérieur. Depuis le début du mois de novembre, il n’a pu lever que 500 MDH pour un besoin mensuel annoncé entre 10,5 et 11 milliards. C’est dire la crispation sur le marché de la dette.

 

Pour attirer plus d’investisseurs, le trésor tente une levée inhabituelle, à taux révisable sur 5 ans, lors de cette séance.

 

Ainsi, pour la première année, le taux est fixé à 2,90% équivalent au taux plein de maturité 52 semaines (taux monétaire) observé sur la courbe des taux du marché secondaire augmenté d’une marge fixe de 15 pbs.

 

Au‐delà de la première année, le taux de référence est le taux moyen pondéré des bons du Trésor à 52 semaines émis sur le marché primaire (taux monétaire) observé durant le mois antérieur à la date anniversaire du paiement des coupons.

 

 En cas d’absence d’adjudication de bons du Trésor à 52 semaines pendant la période de référence, le taux de référence sera égal à la moyenne des taux pleins de maturité 52 semaines (taux monétaire) observés sur la courbe des taux du marché secondaire durant le mois antérieur à la date d’émission pour la première année et, par la suite, le mois antérieur à chaque date anniversaire du paiement des coupons.

 

L’objectif étant d’offrir aux investisseurs plus de «protection » contre la hausse des taux et ainsi les attirer.

 

Les résultats de l’adjudication, qui seront publiés plus tard dans la journée, permettront d’en savoir plus sur l’appétit des investisseurs pour cette formule.

 

Récemment, la direction du Trésor et des finances extérieures avait indiqué au marché qu’elle allait proposer ce type d’opérations à taux révisables, en plus d’opérations syndiquées si le marché montre de l’intérêt. Tout cela en attendant d’activer la LPL auprès du FMI pour faire face aux importantes tombées du mois de décembre.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 31 Janvier 2023

Marché obligataire : Légère hausse des taux 2 ans

Lundi 30 Janvier 2023

Le trésor tente une nouvelle fois les taux révisables

Lundi 30 Janvier 2023

BCE: vers un nouveau resserrement des taux

Samedi 28 Janvier 2023

Budget: Comment le Trésor a financé ses besoins en 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required