Vendredi 11 Novembre 2022

Cimentiers cotés: les nouvelles recommandations de MS.IN

Cimentiers cotés: les nouvelles recommandations de MS.IN

La société de Bourse M.S.IN vient d’émettre deux nouvelles recommandations sur les cimentiers côtés LafargeHolcim et Ciments du Maroc.

 

Concernet LafargeHolcim et dans un ce contexte peu favorable, la société devrait réaliser, sur la période 2022e-2026p, un taux de croissance annuel moyen de 2,45 % de son chiffre d’affaires soutenu par un effet prix. Cette évolution s’explique entre autres par la mise en service de la nouvelle cimenterie à Agadir-Souss d’une capacité de production de 1,6 MT par an et le développement de l’exportation de clinker et de ciment en Afrique de l’Ouest et en Amérique du Sud à travers la filiale LHM Afrique.

Par ailleurs, le RNPG serait impacté dans les prochaines années par les nouvelles mesures fiscales proposées dans le cadre du PLF 2023 qui visent une hausse de l’impôt sur les sociétés à 35% d’une manière progressive sur une période de 4 ans et le maintien de la contribution sociale de solidarité jusqu’en 2025.

En termes de dividendes, la SDB table sur «un dividende ordinaire moyen par action de 62,2 dirhams sur la période 2022e – 2026p, soit un TCAM de 6,0%».

M.S.IN recommande de conserver le titre dans les portefeuilles avec un cours cible qui ressort à 1436 DH, soit une décote de 0,4% sur la base de leurs hypothèses. Et de noter que cette valorisation pourrait être impactée par l’évolution future des taux d’intérêts.

 

Du côté de Ciments du Maroc, «malgré ce contexte difficile, nous tablons sur un taux de croissance annuel moyen de 1,5% du chiffre d’affaires consolidé, sur la période 2022e-2026p, soutenu par un effet prix», écrivent les analystes. Pour eux, cette croissance devrait être tirée par entre autres par le démarrage en 2022 de l’unité de broyage de clinker à Nador qui devrait renforcer l’élargissement du dispositif du groupe sur la région Nord ou encore le positionnement du groupe dans la région du sud afin de profiter du potentiel qu’elle offre.

Le RNPG serait impacté dans les prochaines années par les nouvelles mesures fiscales proposées dans le cadre du PLF 2023 qui visent une hausse de l’impôt sur les sociétés à 35% d’une manière progressive sur une période de 4 ans et le maintien de la contribution sociale de solidarité jusqu’en 2025.

En termes de rendement «nous tablons sur un dividende ordinaire moyen par action de 67 dirhams sur la période 2022e – 2026p, soit un TCAM de 4% », prévoit M.S.IN.

La SDB recommande ainsi de conserver le titre dans les portefeuilles avec un cours cible qui ressort à 1490 DH, soit une décote de 11,2% sur la base de leurs hypothèses.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 12 Decembre 2022

Ciments du Maroc démarre son nouveau centre de broyage à Nador

Mercredi 30 Novembre 2022

LafargeHolcim Maroc: légère baisse du chiffre d'affaires à fin septembre

Vendredi 25 Novembre 2022

Ciments du Maroc: légère progression des revenus à fin septembre

Vendredi 30 Septembre 2022

Ciments du Maroc: la rentabilité rattrapée par l'inflation

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required