Mercredi 10 Juillet 2024

Etisalat : "L'environnement réglementaire difficile affecte négativement les perspectives de nos investissements au Maroc"

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

Le groupe emirati réagit à la sanction infligée à sa filiale Maroc Telecom dont il détient 53% des droits de vote.

"e&" a exprimé sa déception face à la décision de la Cour d'appel de Casablanca, en date du 3 juillet 2024, qui a rejeté l'appel interjeté par Maroc Telecom "MT", filiale du groupe "e&". La Cour d'appel a ainsi confirmé le jugement rendu par le tribunal de commerce de Rabat, en date du 29 janvier 2024, obligeant Maroc Telecom à payer une amende de 6,368 milliards de dirhams marocains (équivalent à 645 millions de dollars) à la société "Wana", suite à des pratiques jugées anticoncurrentielles selon l'accusation.

 

En tant qu'actionnaire majoritaire de Maroc Telecom, avec une participation de 53%, le groupe e& reste confiant en ce qui concerne sa conformité continue à respecter toutes les lois et règles réglementaires sur les différents marchés.

 

Le groupe croit fermement à la validité de la position juridique de Maroc Telecom et à l'intention d'explorer toutes les voies légales disponibles pour faire appel de cette décision et protéger les investissements de e& dans Maroc Telecom.

 

e& assure ses actionnaires que ce jugement n'affectera pas les résultats financiers consolidés du groupe "e&" pour le deuxième trimestre de 2024 ou les périodes suivantes, grâce à une couverture adéquate des risques réglementaires internationaux.

 

Jassem Mohamed Bu Ataba Alzaabi, Président du Conseil d'administration du Groupe e&, a déclaré : "Il est regrettable que, tandis que le capital mondial cherche à tirer parti du pouvoir transformationnel de la technologie pour améliorer l'infrastructure numérique, les services gouvernementaux intelligents et les solutions numériques pour les citoyens, un environnement réglementaire difficile affecte négativement les perspectives futures de nos investissements au Maroc.

 

Hatem Dowidar, PDG du groupe e&, a ajouté : Le groupe e& s'engage à respecter pleinement les lois des marchés dans lesquels nous opérons. Favoriser l'autonomisation numérique des communautés a été un pilier du succès de e& au cours des dernières décennies. Nous affirmons que pour conduire l'avenir numérique, une coopération constructive entre les prestataires de services, les régulateurs et les législateurs est essentielle pour favoriser le développement souhaité des communautés et des individus

 

Hatem Dowidar a conclu en affirmant que toutes les options sont envisageables concernant l'investissement de "e&" dans Maroc Telecom, à la lumière des revers répétés causés par les sanctions réglementaires et les jugements juridiques ainsi que les mesures limitant la capacité de Maroc Telecom à concurrencer sur le marché. Ces contraintes ont coûté à Maroc Telecom plus de 12 milliards de dirhams marocains (soit plus de 1,2 milliard de dollars) au cours des dernières années, représentant l'une des amendes les plus élevées dans le secteur des télécommunications à l'échelle Mondiale et par conséquent entravant les investissements futurs de Maroc Telecom.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 10 Juillet 2024

Maroc Telecom: Une valorisation sous-estimée et un potentiel de croissance soutenu (CFG Bank)

Vendredi 05 Juillet 2024

Maroc telecom envisage d'exercer tous les recours possible dans l'affaire l'opposant à WANA

Mercredi 03 Juillet 2024

,

Jeudi 25 Avril 2024

Maroc Telecom améliore ses indicateurs opérationnels et financiers au 1er trimestre 2024

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required