Samedi 06 Avril 2024

Bourse : Après plusieurs mois de hausse, le MASI conserve une valorisation attrayante

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

À son niveau actuel, l'indice MASI se trouve à des niveaux de valorisation plus attractifs qu'en 2023, compte tenu des perspectives futures. Les professionnels interrogés par BKGR anticipent une hausse de 12 % de l'indice en 2024, avec un optimisme remarqué chez les investisseurs institutionnels.

Avec une progression de 8 % en un trimestre et de plus de 25 % sur une année glissante, la Bourse de Casablanca a bénéficié d'une évolution très positive ces derniers mois. Cette tendance est soutenue par des perspectives favorables pour plusieurs secteurs et par une pause dans la politique monétaire restrictive de la Banque centrale. Néanmoins, selon les analystes financiers, les niveaux de valorisation actuels du marché sont loin d'être excessifs.

Actuellement, proche de 13.100 points et évoluant à ses sommets sur trois ans, le MASI s'échange à seulement 17,8 fois ses bénéfices prévisionnels pour 2024, d'après les analyses de BMCE Capital Global Research (BKGR). Ce niveau de valorisation est inférieur à celui de 2023, où, malgré un indice 1.000 points plus bas, le MASI se négociait à 18,7 fois ses bénéfices de l'année. En 2022, à proximité des 10.000 points, le ratio P/E du MASI atteignait 19,9. Il apparaît donc, de façon quelque peu caricaturale, que plus l'indice monte, plus sa valorisation devient intéressante.

 

Hausse paradoxale de la prime de risque

Les analystes de BKGR ont récemment calculé la prime de risque pour mars 2024 en utilisant quatre méthodes couramment employées par les professionnels. Pour cette nouvelle évaluation, ces quatre approches (historique, instantanée, prospective et par sondage) ont produit des résultats variés, un phénomène qui, selon BKGR, pourrait s'expliquer par la situation économique et financière transitoire actuelle (post-hyperinflation).

Traditionnellement, BKGR privilégie l'approche prospective, qui indique une légère augmentation de la prime de risque de +0,5 point à 8,2 %, un résultat paradoxal dans le climat de confiance actuel. Toutefois, en y regardant de plus près, on constate que c'est la prime de risque sur le secteur financier qui s'accroît. « En effet, au vu des performances exceptionnelles enregistrées par les banques, nos objectifs de cours ont été significativement révisés à la hausse, creusant ainsi l'écart avec les cours actuels », explique BKGR. Par contre, les investisseurs semblent moins exigeants envers les secteurs industriels.

Optimisme des institutionnels

D'après l'enquête menée par BKGR auprès des acteurs du marché, à savoir les OPCVM, les assurances et les caisses de retraite, il apparaît que les investisseurs institutionnels sont optimistes quant à l'avenir. Le sondage de BKGR révèle également pour 2024 une prévision de croissance économique de 3 % de la part des professionnels du marché, une performance du MASI attendue à +12 % d'ici fin 2024 (contre +8,48 % au 5 avril) et une augmentation de 10 % de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées pour 2024.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 20 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi démarre la semaine sur une note positive

Vendredi 17 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi remonte la pente en fin de séance

Jeudi 16 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi finit proche de l'équilibre

Mercredi 15 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Deuxième séance de correction

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required