×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Maroc : Un déconfinement, même restreint, pourrait saturer les hôpitaux en 75 jours

Samedi 16 Mai 2020 - PAR bourse news



    Le haut commissariat au plan vient de réaliser une étude sur l’évolution de la pandémie du Covid-19 au Maroc (détails ici). On y apprend  que dans un scénario de déconfinement ‘’restreint’’, qui permet tout juste à l'économie de repartir,  le nombre de contaminations pourrait dépasser 18.000 cas en 100 jours et saturer les hôpitaux au bout de 75 jours si l'Etat poursuit sa stratégie d'hospitalisation de 100% des cas positifs. 


Les projections du HCP en cas de déconfinement sont pour le moins déprimantes. Même le scénario qui paraît être le plus le plus optimal si les autorités décident de maintenir la levée du confinement le 20 mai, n'est pas encourageant.

Ce scénario, dit restreint, suppose le déconfinement de la population engagée dans l’économie. Soit les personnes actives occupées âgées de moins de 65 ans et non atteinte de maladie chronique (7,9 millions de personnes).

Ce déconfinement a pour objectif d’ouvrir l’économie sans compromettre la population qui présente un  risque élevé de développer des complications vis-à-vis de cette maladie. Ce scénario suppose 2000 cas infectés actifs au moment du déconfinement. (Ils sont 3.014 le 16 mai au matin).


Dans ce cas de figure le nombre de contacts par jour des sujets infectés augmenterait de 13% avec un R0 de 0,864 et par conséquent accroitrait le nombre d’infections.


18.720 cas en appliquant des mesures d'autoprotection

 Ce scenario aboutirait à un niveau de 18.720 cas confirmés positifs cumulés en 100 jours avec un pic de 3200 cas infectés actifs. Ce qui engendrerait un besoin maximal de 3200 lits d’hospitalisation (100% d’hospitalisation des infectés actifs), et de 160 lits de réanimation (5% des infectés actifs) et arriverait à 748 décès (4% des infectés cumulés). Selon le HCP, une variante de ce scénario, sans application des mesures d’autoprotection, donnerait après 100 jours, un nombre d’infectés cumulés qui monterait à plus de 155.920 cas.


Dans ce cas de figure, en se basant sur la capacité nationale en terme de lits d’hôpital (7765) et de réanimation (854), il est ainsi estimé que la stratégie nationale d’hospitaliser 100% des cas infectés actifs atteindrait ses limites en 75 jours !


Et si le confinement est prolongé ?

Le HCP a également étudié ce scénario. Dans ce cas,  la pandémie décroit et tend vers la disparition. La simulation de la poursuite du confinement abouti selon le HCP à un nombre total d’infectés cumulés de 7800 cas vers le début de juillet et un nombre d’infectés cumulé actifs aux alentours de 3200 cas et une tendance dégressive vers un chiffre faible à fin juillet.

Mais le HCP prévient : "tant qu’il n’y a pas un vaccin ou une immunité communautaire acquise, le SARS-COV2 continuera à se propager avec un risque de rebond. Dès lors, il est nécessaire d’envisager des scénarios de déconfinement à impact économique et social positif".

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Coronavirus
Partage RéSEAUX SOCIAUX