Vendredi 20 Octobre 2017

Le baril de Brent à 56,79 dollars à Londres

Le baril de Brent à 56,79 dollars à Londres

Les prix du pétrole repartaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le dialogue avec le pouvoir central en Irak.

A la mi-journée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre se négociait à 56,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture la veille. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, cédait 54 cents à 50,75 dollars.

Les cours de l'or noir avaient grimpé en début de semaine car les marchés craignaient que les tensions dans la région productrice de Kirkouk, au Nord de l'Irak, ne perturbent les exportations. Mais les forces irakiennes ont repris vendredi aux combattants kurdes la dernière zone qu'ils contrôlaient dans la province disputée de Kirkouk, à 50 km d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, a indiqué un responsable de la sécurité.

"Cependant, les tensions pourraient remonter, alors que Rosneft (le géant russe du pétrole) a signé un contrat avec les Kurdes malgré les menaces de Bagdad. Par ailleurs, le flux de brut qui va de Kirkouk à Ceyhan (en Turquie) restait limité, même si une activité normale est attendue ce week-end", a-t-il nuancé.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 01 Novembre 2022

Pétrole: bénéfice net en hausse de 39% au 3e trimestre pour le géant saoudien Aramco

Mardi 27 Septembre 2022

Hydrocarbures : Les entreprises les plus rentables du marché

Mercredi 07 Septembre 2022

Pétrole: le Brent passe sous 90 dollars, une première depuis le début de la guerre en Ukraine

Mardi 06 Septembre 2022

Pétrole: l'Opep+ réduit sa production face aux craintes de récession

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required