Mercredi 01 Decembre 2021

Après l'euphorie du rattrapage, l'économie mondiale prise par le doute

Après l'euphorie du rattrapage, l'économie mondiale prise par le doute
  • Jusqu'en 2024, la plupart des pays émergents et en développement devraient échouer à atteindre leurs prévisions de croissance faites avant la pandémie, anticipe le FMI

Après le cataclysme économique de 2020 et la convalescence de 2021, risque-t-on le ralentissement mondial en 2022? La reprise a été vigoureuse mais les convulsions ne sont jamais loin, attisées par les pénuries, l'inflation et les craintes sanitaires, sur fond d'impératifs climatiques.

De la Chine aux Etats-Unis, de l'Europe à l'Afrique, la pandémie a mis au tapis presque simultanément les économies mondiales au printemps 2020. Deux ans et cinq millions de morts plus tard, la sortie de crise est plus dispersée.

Les pays riches ont profité d'un accès privilégié aux vaccins: les Etats-Unis ont déjà effacé les traces de leur pire récession depuis la Grande Dépression des années 1930, la zone euro pourrait avoir fait de même en fin d'année, même si la montée rapide d'une 5e vague épidémique et la détection d'un nouveau variant inquiète. "Le Covid-19 restera une menace", prévient l'agence de notation Moody's dans une note.

Une menace déjà concrétisée dans des régions aux faibles taux de vaccination, comme l'Afrique sub-saharienne où seulement 2,5% de la population était immunisée début octobre et qui est condamnée selon le FMI à la reprise la plus lente.

Jusqu'en 2024, la plupart des pays émergents et en développement devraient échouer à atteindre leurs prévisions de croissance faites avant la pandémie, anticipe le FMI. D'autant que nombre de banques centrales (au Brésil, en Russie, en Corée du Sud...) ont augmenté leurs taux d'intérêt pour parer à une inflation galopante, risquant de brimer leur reprise.

Même en Chine, locomotive de la croissance mondiale, la reprise se tasse à mesure que s'accumulent les risques, a prévenu récemment le Fonds: consommation des ménages qui peine à retrouver ses niveaux d'avant pandémie, crise dans l'immobilier avec les difficultés du mastodonte surendetté Evergrande, pannes d'électricité pénalisant l'activité des entreprises.

 

AFP

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 18 Janvier 2022

Le HCP table sur une croissance de 2,9% en 2022

Mardi 18 Janvier 2022

HCP: la croissance économique aurait affiché un rebond de 7,2% en 2021

Mercredi 12 Janvier 2022

Économie marocaine: "De la reprise à l'accélération" (Banque mondiale)

Mercredi 12 Janvier 2022

La Banque mondiale table sur une croissance de 3,2% au Maroc en 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required