Mercredi 15 Mars 2023

La BCE devrait relever ses taux d'un demi-point jeudi malgré la déroute de SVB

info bourse actualite marches financiers boursier analyse technique graphique

(Reuters) - Les responsables de la Banque centrale européenne (BCE), qui anticipent une inflation encore forte dans les années à venir, sont toujours favorables à une hausse des taux de 50 points de base jeudi malgré les récentes turbulences dans le secteur bancaire, a déclaré à Reuters une source proche du Conseil des gouverneurs de l'institution de Francfort.

L'onde de choc provoquée par la faillite la semaine dernière de la banque américaine SVB, piégée par la hausse accélérée des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine, avait emmené certains investisseurs à estimer que les banques centrales pourraient marquer prochainement une pause dans leur resserrement monétaire.

Selon la source au sein de la BCE, il est peu probable que l'institution de Francfort renonce à l'engagement pris le mois dernier d'un relèvement de ses taux d'un demi-point à l'issue de sa réunion de politique monétaire de jeudi car cela nuirait à sa crédibilité alors que sa présidente, Christine Lagarde, et d'autres membres ont réaffirmé à plusieurs reprises vouloir une hausse de cette ampleur.

D'après la source, les propositions officielles en vue de la réunion de jeudi n'ont pas encore été distribuées mais les responsables de la BCE ont pris connaissance des nouvelles projections trimestrielles.

Ces projections montrent que l'inflation pour les deux prochaines années devraient ralentir à des niveaux inférieurs à ceux de décembre, mais que la croissance des prix restera bien supérieure à l'objectif de 2% de la banque centrale en 2024 et légèrement au-dessus en 2025.

Sollicité, un porte-parole de la BCE n'a pas souhaité faire de commentaire.

Les prévisions d'inflation dite de base, qui exclut les prix des denrées alimentaires et de l'énergie, devraient en outre être révisées à la hausse, ce qui pourrait encourager les membres "faucons" (hawkish) du Conseil des gouverneurs de la BCE à réclamer de nouvelles hausses de taux, a ajouté la source.

Les membres "colombes" (dovish) de la BCE, qui ont mis en garde contre un risque d'instabilité financière et une plus grande prudence dans le relèvement du coût du crédit, se sentent de leur côté confortés par les récents remous sur le marchés financiers, a noté la source.

Ces derniers sont susceptibles de s'abstenir de tout engagement en faveur d'une nouvelle hausse des taux et pourraient plaider pour une corrélation des décisions futures aux données économiques.

 

La BCE peut prendre des décisions à la majorité simple, mais Christine Lagarde recherche généralement le consensus le plus large possible.

 

La probabilité d'une augmentation des taux de la BCE de 50 points de base jeudi est évaluée par les marchés monétaires actuellement à 85%, mais certaines banques, comme Deutsche Bank, estiment que la hausse pourrait être plus limitée, voire nulle.

Le taux terminal de dépôt de la BCE est lui vu à 3,65% d'ici l'automne contre une prévision de plus de 4% la semaine dernière, avant l'effondrement de SVB.

 

Les autorités de supervision de la zone euro considèrent que les faillites de SVB et de deux autres banques régionales américaines n'auront pas de conséquences importantes pour les banques du bloc monétaire. Elles disent cependant surveiller de près tout risque de contagion. 

BCE

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 20 Mai 2024

Zone euro : La BCE invite à la prudence sur des baisses de taux au-delà de juin

Vendredi 10 Mai 2024

Zone euro : La BCE juge "plausible" une baisse des taux en juin

Mercredi 17 Avril 2024

USA: la baisse de l'inflation devrait prendre plus de temps que prévu, avertit Powell

Jeudi 11 Avril 2024

La BCE prête à agir plus vite que la Fed sur ses taux

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required