EMISSION DU 05/10 - par bourse news

Programme Elite : Une troisième promotion à connotation continentale

La bourse de Casablanca a lancé, mardi à Casablanca, la 3ème cohorte du programme Elite. Les instigateurs ratissent de plus en plus large et arrivent à attirer des pépites prometteuses. Particularité de cette promotion : Plusieurs recrues ont développé des expériences sur le reste du continent. 

Alors que la première cohorte d'Elite, recrutée il y a an déjà, entame la deuxième phase du programme (Get Fit) qui consiste à mettre en valeur l'entreprise aux yeux des investisseurs, cette troisième cohorte montre des signaux d'ouverture vers des secteurs nouveaux : Médias, services, négoce de matières premières... L'échantillon est large et certaines pépites se distinguent comme Gemadec, spécialiste de la transformation digitale avec un domaine de compétence particulier qui est l'accompagnement des postes dans leur transformation. Gemadec a accompagné plusieurs postes sur le continent en plus de Barid Al Maghrib. La disruption que connaissent ces institutions à travers le monde avec le besoin urgent de changer de modèle économique fait de Gemadec une pépite intéressante. Les dirigeants marocains de la société sont plutôt confortables avec les mécanismes des marchés des capitaux. Ils ont d'ailleurs réussi un LBO pour l'une des filiales du groupe. 


Super Ceram, filiale d'Ynna Holding - qui s'avère être un vivier de recrutement pour le programme Elite avec trois filiales dans ce programme - est aussi une pépite prometteuse, bien qu'opérant dans un secteur cyclique qui est celui du BTP. Mais avec près de 50% de parts de marché au Maroc, Super Ceram semble en avoir sous la pédale pour résister aux aléas du secteur. Enfin, CBI, acteur historique dans l'informatique au Maroc dont la marque est bien connu par les marocains, fait preuve d'une organisation à la pointe et couvre plusieurs pays en dehors du Maroc.

 

A côté de ces pépites, on retrouve d'autres entreprises comme Hit Radio, l'agence de relations publiques PR Media ou encore SNTL Sypply Chain, filiale de SNTL et qui se positionne comme beaucoup d'entreprises de cette cohorte sur le marché africain. D'ailleurs, c'est l'une des particularités majeures de cette troisième cohorte : Quasiment toutes les entreprises recrutées ont des présences ou exportent sur le reste du continent. 

L'industrie n'est pas en reste avec des entreprises au business plus clair, plus traditionnel, comme Le Plastique et Multisac dont les noms sont évocateurs de leurs activités respectives. Santis, autre entreprise de cette promotion fait dans l'export de plantes aromatiques. Accent fait dans la distribution technologique et Magrisser, dirigée par un ex banquier d'affaires en Asie et qui cherche à ouvrir son capital à moyen terme fait dans le business très rentable de l'eau. 
 
Avec cette 3e me cohorte, le nombre total d’entreprises bénéficiant du programme ELITE au Maroc est désormais de 35.  

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 26 Fevrier 2024

Marchés & Stratégies : On commente le bon chiffre de l'inflation et les derniers résultats des entreprises

Vendredi 23 Fevrier 2024

Bourse de Casablanca: le masi au-dessus des 13.000 points

Jeudi 22 Fevrier 2024

Bourse de Casablanca: le masi clôture en petite hausse