×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Un début d'année globalement positif pour les Bourses africaines

Lundi 22 Fevrier 2021 - PAR bourse news

 La plupart des bourses africaines sont en territoire positif depuis le début de l'année 2021, profitant des taux bas et du début des campagnes de vaccination dans plusieurs locomotives économiques du continent. 

 

Comme partout dans le monde, les marchés boursiers africains ont retrouvé de la vigueur en fin d'année 2020 et conservent cette tendance en ces premières semaines de 2021 En devises locales, c'est l'Egypte qui signe la plus forte progression en janvier (6,5%), suivie par le Nigeria (5,3%) et l'Afrique du Sud (5,2%). La BRVM signe pour sa part la pire performance (-7,9%). 


Début des campagnes de vaccination en Afrique 
Sur le plan sanitaire, la crise du Covid 19 reste contenue selon un commentaire de la société de Gestion Obafrica AM qui signale un total de 100.000 décès sur le continent, dont la moitié en Afrique du Sud. Quelques pays ont démarré leur campagne de vaccination à l'image de l'Afrique du Sud, de l'Egypte, du Maroc, de l'Ile Maurice, des Seychelles, du Rwanda et du Sénégal. Cela dit, la gestion rappelle que plusieurs grandes villes africaines restent sous couvre-feu à l'image de Casablanca, Tunis, Nairobi, Dakar... par crainte de voir se propager les variantes UK et Sud Africains.

Sur le plan économique, les prévisions du FMI n'ont pas été revues depuis le mois d'octobre et la croissance du continent africain est toujours attendue à +3,2%. Au-delà, le continent devrait afficher une croissance moyenne de 4,4% vs 3,8% pour l'économie mondiale.

Sur le court terme, Obafrica AM estime que la hausse du prix des matières premières est globalement une bonne nouvelle pour le continent. La hausse du prix du baril (60$ mi-février) est positive pour les pays producteurs à l'instar du Nigeria, de l'Angola, de l'Algérie ou du Gabon.

"Les bourses africaines ont bénéficié en ce début d'année d'un retour des flux sur les marchés actions soutenu sur le plan domestique par des rendements obligataires qui ont baissé en 2020 et sur le plan international par des niveaux de valorisations particulièrement attractifs (niveau de PE inférieurs à 10 x au Ghana, en Egypte, en Tanzanie, au Nigeria, dans la zone BRVM , au Kenya et en Afrique du Sud)", explique la société de gestion qui a pu réaliser une performance de +8% en janvier pour son fonds Africa Picking Fund. 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Bourse de Casablanca Actualité financière maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX