Dimanche 28 Mai 2017

Recap de la semaine: la Bourse de Casablanca en mode wait and see

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

Le mois de mai a bien démarré à la Bourse de Casablanca mais les indices marquent le pas depuis deux semaines. L'indice Masi achève en effet sa deuxième semaine de repli.   

De lundi à vendredi, l’indice a affiché une baisse de 0,77% autour des 11.592 points en clôture hebdomadaire. Cette baisse est en partie due au calendrier de détachement du dividende de plusieurs valeurs, dont Maroc Telecom. Dans ce sillage, la place casablancaise positionne sa variation YTD autour à -0,48%.  

Toujours ravivés par les grosses capitalisations, les volumes ressortent à 534 MDH en hausse de 26% en rythme hebdomadaire sur le marché central. Sur le marché de blocs on ne compte qu’une seule opération cette semaine. Elle concerne Maroc Telecom avec un montant de 64 MDH.   

Coté données macroéconomiques, le flux d'informations était plutôt haussier avec les chiffres de l’activité portuaire au premier trimestre et la hausse de la production industrielle à fin avril 2017. Parallèlement, la baisse des levées brutes du Trésor était importante le mois écoulé, selon les dernières publications de la DEPF relevant du ministère des finances. En outre, les finances publiques affichent une santé insolente, phénomène qui profite actions  

D'un point de vue plus micro, le marché apprend à gérer le phénomène nouveau des publications trimestrielles des banques. Deux d'entre elles, Attijariwafa bank et CIH Bank ont d'ailleurs livré leurs copies cette semaines, ramenant à trois le nombre des banques qui ont publié leurs comptes trimestriels. Crédit du Maroc s'est livré à l'exercice il y a quelques semaines déjà. 

Managem, l’élève discret!   

Mine de rien, l’action Managem prend plus de 35% depuis le début d’année. Le leader national des activités minières, a réalisé un  RNPG de 289 MDH à fin 2016, en hausse de 41 % comparativement à 2015, et plusieurs analystes sont haussiers dessus pour l'instant. D’un point de vue technique, la valeur travaille le mouvement terminal d'une Epaule-Tête-Epaule, qui était facile à détecter il y a quelques mois. 

 

 

 

A plus court terme, la valeur évolue dans un range. Il faudra s'en défaire pour retrouver une dynamique court terme. Le titre est soutenu par ses moyennes mobiles courtes, moyennes et longues. D'autres indicateurs de tendance sont haussiers. 

  

Pas de grosse évolution sur les marchés internationaux   

Pas de grosse évolution sur les marchés internationaux. Alors que Wall Street s'est offert de nouveaux sommets, le CAC40 grappille 0,2% sur cinq séances, à 5.337 points.  

Plusieurs indicateurs de conjoncture ont pourtant confirmé la nette reprise de l'activité au sein de la zone euro tandis que plusieurs opérations financières ont animé la cote (l'offre révisée de Safran sur Zodiac). Aux États-Unis, la croissance du premier trimestre a également été revue à la hausse, à 1,2%.  

La dégradation de la note souveraine chinoise par Moody's et la chute des cours du brut, dans la foulée de l'annonce de la reconduction de l'accord de l'OPEP à Vienne, ont néanmoins pesé sur les indices. Le cartel n'a pourtant rien annoncé de bien révolutionnaire, puisqu'il a reconduit, comme prévu, l'accord de baisse de production conclu fin 2016. Mais les investisseurs avaient largement anticipé la nouvelle..

Le sommet du G7 tourne son attention vers l'Afrique et le climat

Les chefs d'Etat du G7 ont accueilli des dirigeants africains samedi au dernier jour d'un sommet dominé par le désaccord persistant entre Donald Trump et ses homologues sur la question du changement climatique et une unanimité en matière de lutte contre le terrorisme.

L'Italie espérait placer l'immigration et le développement de l'Afrique au coeur du sommet organisé en Sicile, une île qui a vu débarquer des centaines de milliers de migrants au cours des quatre dernières années, en grande partie originaires de pays d'Afrique sub-saharienne souffrant de la guerre et de la pauvreté.

Mais les deux jours de discussions ont été dominés par les conséquences de l'attentat suicide qui a fait 22 morts lundi à Manchester et les débats interminables sur les mérites du libre-échange et l'avenir de l'Accord de Paris sur le climat conclu en 2015.

Donald Trump, qui avait promis pendant la campagne présidentielle de retirer les Etats-Unis de l'accord, n'a toujours pas dit s'il respecterait les engagements pris par son prédécesseur en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Les plus lus de la semaine:

Espaces Saada : Un dividende unitaire de 3,26 DH sera soumis à l'Assemblée générale

Espaces Saada : Un dividende unitaire de 3,26 DH sera soumis à l'Assemblée générale

Communication extra-financière : Le chantier de la régulation officiellement lancé

Attijariwafa bank : RNPG en progression de 6,7% au premier trimestre 2017

Hausse de l'activité portuaire de 11,8% au premier trimestre

 Approbation du réglement général de l'AMMC

Pourquoi les réserves de change du Maroc s'amoindrissent

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 23 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi termine en territoire négatif

Mercredi 22 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi poursuit sa correction

Mercredi 22 Mai 2024

Bourse de Casablanca : Les étrangers détiennent 27% de la capitalisation boursière

Mardi 21 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Hausse avortée à la clôture

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required