Jeudi 29 Juin 2017

Marché actions : Des valorisations encore élevées malgré la baisse du premier trimestre

Marché actions : Des valorisations encore élevées malgré la baisse du premier trimestre

Le Comité de Coordination et de Surveillance des Risques Systémiques, qui tenait sa cinquième réunion annuelle le 23 juin, estime que la valorisation de la Bourse de Casablanca ressort à un niveau élevé.

 

Publicité 



On retiendra de cette réunion des régulateurs du secteur financier l'intérêt donné aux différents marchés des capitaux qui ont bénéficié d'une couverture plus précise, avec plus de profondeur, sans doute que la hausse importante des actions en 2016 et la baisse drastique des rendements obligataires ont marqué les esprits.


Un marché plus liquide...
Qui dit hausse de la liquidité, dit forcement baisse de la volatilité. Ce constat général est respecté concernant l'exercice écoulé à en croire ce comité composé de Bank Al-Maghrib, de l'ACAPS (régulateur des assurances), de l'AMMC et du ministère des finances. Le comité estime en effet que "la liquidité s’est inscrite dans une tendance haussière sur le marché boursier en 2016. Elle reste, toutefois, insuffisante en raison essentiellement de la faiblesse du flottant". Ce sursaut de liquidité se matérialise par une plus grande acceptation des prix et donc une hausse des volumes. Rappelons ici que les volumes ont connu une ascension fulgurante en 2016 : Toutes catégories de marchés confondus, ce sont 72 Mds de dirhams qui ont été enregistrés, soit les deuxièmes meilleurs volumes sur le marché depuis 2011. Quant au nombre de transactions réalisées, elles ont atteint 188.685 opérations sur l'année, en hausse de 43% Parallèlement, la volatilité demeure modérée et enregistre une baisse durant les quatre premiers mois de 2017, conclut le communiqué. Cette accalmie se produit après deux années de hausses successives.


... Mais encore cher
En dépit d’une correction des cours en début d’année, le comité estime que "la valorisation de la Bourse de Casablanca ressort à un niveau élevé, tirée par des investisseurs à la recherche de rentabilité dans un contexte de baisse des taux d’intérêts". Il faut dire que les investisseurs vont sur ce marché, aussi, par nécessité. Les autres types de placements en panne de rendement et n'offrent pas un couple rentabilité/risque optimal, surtout que des émetteurs ont connu des difficultés. Mais le risque de crédit reste globalement modéré selon le comité.

Rappelons que le P/E du marché a légèrement baissé en 2016 après la hausse des bénéfices des sociétés cotées.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 11 Aout 2022

Bourse de Casablanca, rebond prolongé et résistance court terme cassée

Mercredi 10 Aout 2022

Bourse de Casablanca: Le MASI termine proche de l'équilibre

Lundi 08 Aout 2022

Bourse de Casablanca: dans un marché toujours déserté, le Masi démarre la semaine sans changement

Vendredi 05 Aout 2022

Bourse de Casablanca: le Masi reprend un peu de hauteur à la veille du weekend

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required