Samedi 01 Juillet 2017

El Othman annonce les bandes de fluctuation du Dirham à la télé

El Othman annonce les bandes de fluctuation du Dirham  à la télé

Invité d'une émission politique  diffusée sur les deux chaines publiques Al Aoula et 2M, El Othmani a dévoilé les bornes de fluctuation du dirham et a annoncé que la décision de flexibilité du Dirham n'est pas urgente. Il évoque un temps supplémentaire pour "étudier certains impacts". 

Questionné par Samir Chaouki, directeur de publication du quotidien Les Inspirations Eco sur la réforme du régime de change, le chef du gouvernement a déclaré que ce qui est proposé est de faire évoluer les bornes de fluctuation du Dirham de 0,6% actuellement à 5%, soit des marges d'évolution de +ou - 2,5%, par rapport au cours de référence (contre + ou - 0,3% actuellement).

Il a par ailleurs annoncé que c'est le gouvernement qui va prendre la décision à travers le ministère des Finances. Mais l'annonce sera faite par Bank Al-Maghrib. 

Ce sera d'ailleurs à la Banque centrale de surveiller la monnaie et de prendre les mesures adéquates. Et d'ajouter que les outils nécessaires pour préserver ces nouvelles bandes sont identiques à ceux utilisés actuellement avec quelques outils monétaires supplémentaires.

El Othmani a par la suite déclaré que BAM avait annoncé un calendrier, mais il s'est avéré qu'il faut plus de temps pour "étudier certains impacts". 


"La décision sera prise au bon moment et nous ne sommes pas dans l'urgence", a déclaré El Othmani. Et d'ajouter que cette décision est souveraine : "C'est au Maroc de prendre cette décision. Les institutions financières sont consultées pour avoir des avis, rien de plus", a déclaré le chef du gouvernement.  

Il a rappelé que la réforme est étudiée par BAM en collaboration avec le ministère des finances depuis 2006 au moins. BAM et d'autres institutions, dont le ministère des Finances ont jugé que le moment est opportun en raison de l'amélioration des fondamentaux économiques. El Othmani réfute les comparaisons avec d'autres pays dont l'Egypte. Pour lui, l'économie marocaine est prête et les réserves de change sont suffisantes.

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required