Mercredi 18 Janvier 2017

Cosumar recommandée à la vente par les analystes

Cosumar recommandée à la vente par les analystes

Dans une note intitulée : "Cosumar : Le groupe prône la montée en force de la production sucrière locale et ambitionne de renforcer son expansion régionale", les analystes de Crédit du Maroc Capital recommandent de vendre le titre, en le valorisant à 303 DH. Cosumar cote actuellement à 392 DH (-0,63%), sur le marché boursier. 

Les analystes expliquent dans leur note que la campagne agricole sucrière 2015-2016 est qualifiée de particulièrement exceptionnelle puisqu’elle a enregistré une production de sucre blanc record : 607.000 tonnes, soit une couverture des besoins nationaux en sucre à plus de 49% (contre 42% pour la compagne précédente 2014/2015). Ceci a été possible grâce au lancement d’un plan d’actions qui a eu pour objectif d’améliorer les performances de l’activité sucrière des producteurs sur le plan technique et financier. A cet effet, le rendement sucre à l’hectare a enregistré une moyenne de 12 tonnes/ha (14 tonnes/ha à Doukkala et 13 tonnes/ha au Tadla), soit un niveau de productivité comparable à celui des grands pays producteurs de betterave à sucre. 

Sur le plan régional, CDMC note que Cosumar compte poursuivre sa politique de développement de l’exportation du sucre raffiné qui a connu une montée à 191 KT à fin 2015 (Vs 6 KT en 2014). A court terme, Cosumar ambitionne d’atteindre une capacité d’export dépassant les 20 000 tonnes par mois. Actuellement, COSUMAR exporte le sucre raffiné dans plus de 30 pays d’Europe, d’Asie et d’Afrique. 

S’ajoute à cela, l’engagement de Cosumar dans le co-investissement dans une nouvelle raffinerie de sucre en Arabie Saoudite en partenariat avec les saoudiens « Consolidated Brothers Company » et « Industrial Projects Development Company » et ce à hauteur de 43,275%.  La nouvelle raffinerie d’une capacité annuelle nominale de 840 000 tonnes, vise à la fois les besoins du marché local et l’exportation dans la région MENA dont les besoins annuels dépassent les 4 millions de tonnes de sucre.


Le titre valorisé à 303 DH 

"En tenant compte du potentiel de développement du groupe Cosumar ainsi que les risques inhérents à la nature de son activité, la méthode DCF nous mène à un prix théorique pour Cosumar de 303 DH par action, ce qui représente une surcote de 30,0% compte tenu du cours de l’action de 394,50 MAD, le 17 janvier 2017", lit-on dans cette note. Et d'ajouter, "nonobstant la solidité des fondamentaux de la valeur Cosumar, nous estimons que celle-ci est surévaluée sur le marché casablancais et nous recommandons, ainsi, de vendre le titre cosumar"

CDMC justifie sa valorisation par l’impact potentiel de la nouvelle raffinerie sur la valorisation de Cosumar, qui est de l’ordre de 894 MDH,  un taux de croissance perpétuelle de 1,36%, une prime de risque de 1% et un taux moyen de distribution des dividendes futurs limité à 51,6%  entre 2016 et 2020 (Vs 70,4% en 2015). En effet, "Cosumar entre dans une phase de développement régional et d’extension de sa capacité du raffinage, ce qui la mène à accorder une importance préférentielle à son programme d’investissement", lit-on dans cette note de recherche.  

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required