Jeudi 19 Janvier 2017

Axa crédit se retire de la Bourse pour panser ses plaies

Axa crédit se retire de la Bourse pour panser ses plaies

 

  • Un profit warning suite à une perte estimée de 90 MDH en 2016. 
  • Retrait de la cote pour "épargner" aux minoritaires une restructuration qui prendra plusieurs années. 

 


Une société financière dont l'âge dépasse 50 ans, dont 40 ans de présence à la Bourse de Casablanca, s'apprête à se retirer de la cote. Acred, devenue Axa Crédit en 2012 pour marquer son appartenance au groupe AXA, devrait accuser une lourde perte cette année et souhaite panser ses plaies en cachette et épargner aux petits porteurs de longues années de restructuration. 

Axa crédit a vécu une année 2016 difficile. Suffisamment en tout cas pour justifier cette décision de retrait. Au premier semestre déjà, la société affichait un déficit significatif que le management explique par "
la prise en compte de charges non récurrentes lui permettant de renforcer le niveau de provisionnement de ses créances sur la clientèle, de rationaliser sa structure de coûts et d’adapter son bilan".

Une perte de 90 MDH attendue pour 2016 
Mais la situation ne s'est guerre améliorée pour Axa Crédit. Dans un communiqué, la société alerte les investisseurs sur ses résultats de cette année : "la démarche engagée au premier semestre conduira la société à afficher une perte annuelle d’un montant préliminaire estimé à 90 MDH", lit-on dans ce document qui fait office de Profit warning.

La situation ne va pas s'améliorer à court et moyen termes
Pour s'en sortir, la société a mis en place un plan d’optimisation qui porte sur 4 priorités : Une croissance sélective, l'efficacité opérationnelle, le renforcement des fonds propres et l'accélération du recouvrement. Si ce plan se déroule comme prévu, et sous réserve d’une stabilisation du coût du risque et du maintien du niveau des taux d’intérêt, "les effets positifs de ce plan sont attendus dès 2017", explique le management. Et d'ajouter que "le retour à l’équilibre financier de la société ne devrait cependant pas intervenir avant 2018/2019". 
Ce plan nécessitera des investissements "importants" afin d’améliorer de manière durable le positionnement de la société sur un marché rendu plus difficile sous le double effet d’une concurrence accrue et d’une réglementation plus exigeante. "Ces investissements pèseront sur les résultats à court / moyen terme", annonce le management.


Epargner les minoritaires 
Axa Crédit ne souhaitant pas créer de risques pour ses actionnaires minoritaires durant cette période de repositionnement, va proposer à l’Assemblée Générale Extraordinaire, de radier les titres de la société de la cote sous réserve de l’obtention des autorisations nécessaires, explique-t-on auprès d'Axa. Rappelons que cette Assemblée générale extraordinaire aura lieu le 16 février prochain. Il faut dire que le profil de l'entreprise lui génère une clientèle d'actionnaires plutôt institutionnelle et très peu d'investisseurs particuliers.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required