Jeudi 03 Novembre 2016

Assurances : Les placements décarbonés nécessitent des évolutions réglementaires

Assurances : Les placements décarbonés nécessitent des évolutions réglementaires


 Le secteur des assurances est mobilisé pour accompagner les efforts du Maroc en matière de lutte contre les effets des changements climatiques sur les plans international et continental, a indiqué, mercredi à Casablanca, le président de la Fédération des sociétés d'assurance et de réassurance, Mohamed Hassan Bensaleh. S’exprimant à lors d’une conférence internationale sous le thème "Changements climatiques : défis et enjeux pour l’industrie des assurances" organisée par la Fédération. Bensaleh a affirmé que les professionnels du secteur qui présenteront une feuille de route dans le cadre de la COP22 sont conscients de l’importance de leur mobilisation pour accompagner les efforts déployés par le Royaume visant à faire face à la problématique des changements climatiques. 

Cette feuille de route qui reflète l’engagement des professionnels en matière de financement climatique et de transition vers les finances vertes porte notamment sur le financement des projets énergétiques, la promotion de l’épargne verte et l’élargissement du champ des placements des assurances vers des actifs "décarbonés". 

Hassan Boubrik, président de l'ACAPS, a pour sa part signalé que la réglementation actuelle des assurances n'est pas avantageuse pour ce type de placements. Il a assuré que les trois régulateurs, BAM, l'AMMC et l'ACAPS devront présenter une feuille de route concrète lors de la COP 22. L'idée pour le secteur est d'appréhender les nouveaux risques climatiques, les tarifer, les prévenir et surtout, comment les couvrir en fonds propres. 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required