Samedi 27 Janvier 2024

L'ANGSPE présente le projet de consolidation des comptes de l'État actionnaire en normes IFRS

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

L'Agence Nationale de Gestion Stratégique des Participations de l’État et de suivi des performances des établissements et entreprises publics (ANGSPE) a réuni, jeudi, les représentants des Établissements et Entreprises Publics (EEP) relevant de son périmètre pour lancer le projet de consolidation des comptes de l’État actionnaire en normes internationales IFRS (International Financial Reporting Standards).

Tenue au Centre des Sciences et Techniques de l’Électricité (CSTE) de l'Office National de l'Électricité et de l'Eau Potable (ONEE), cette réunion inaugurale a été l’occasion de présenter les grandes lignes de la mise en place de ce projet structurant pour l’État actionnaire, avec la participation du cabinet spécialisé et en présence des responsables des EEP en charge des finances et de la comptabilité, indique l’ANGSPE dans un communiqué.

La gestion stratégique des EEP et le suivi de leurs performances constituent le socle d’une réforme profonde du secteur public, conformément aux Hautes Instructions Royales contenues dans les discours de Sa Majesté le Roi du 29 juillet 2020 à l'occasion de la Fête du Trône et du 9 octobre 2020 au parlement à l'occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature, fait savoir la même source, soulignant que l’un des leviers de ce suivi de la performance est la production de comptes consolidés de l’État actionnaire.

Ainsi, selon l’article 5 de la loi n°82-20 portant création de l’ANGSPE, une mission importante de l’Agence nationale est d’élaborer les "états financiers consolidés de l’État actionnaire donnant une image fidèle sur l’actif et le passif des établissements et entreprises publics, leur situation financière et leurs résultats".

Cette consolidation financière en tant que processus complexe de regroupement normé des états financiers de plusieurs entités vise à présenter de manière consolidée la situation financière, les performances opérationnelles et les flux de trésorerie des 57 établissements et entreprises publics relevant du périmètre de l’ANGSPE.

L’objectif de cette démarche est d’offrir une lecture globale et transparente des différentes composantes de la santé financière consolidée du périmètre et doter les EEP d’un dispositif leur permettant de renforcer le pilotage de leurs activités tout en favorisant la capacité de levée de fonds notamment à l’international.

Pour la réalisation de l’exercice de consolidation, l’ANGSPE a opté pour le référentiel international IFRS qui favorise un meilleur monitoring des activités des EEP et offre fiabilité et crédibilité aux partenaires internationaux. Ce référentiel est par ailleurs déjà adopté par une partie du portefeuille ANGSPE (OCP, RAM, TMSA, CAM, CDG, ABB, etc.)

Lors de sa prise de parole, le Directeur Général de l’ANGSPE, Abdellatif Zaghnoun, a souligné qu’"en lançant ce projet de consolidation financière, nous affirmons notre engagement envers l'excellence financière et notre détermination à bâtir un avenir financier solide pour les établissements et entreprises publics".

"La réussite de ce projet repose indéniablement sur la disponibilité et la réactivité responsable de chacun. L’engagement sans faille et la capacité à agir de manière prompte face aux défis qui peuvent émerger sont des leviers cruciaux pour l'atteinte de nos objectifs communs", a-t-il précisé.

Cette réunion, qui a rassemblé près d’une centaine de personnes, a connu la participation notamment du Directeur Général de l'ONEE, Abderrahim El Hafidi, du Président du Directoire Al Omrane, Housni El Ghazaoui, de la Directrice Générale de l’Agence Nationale des Ports (ANP), Nadia Laraki, et de la Conseillère de la ministre de l’Économie et des Finances, Amina Benjelloun.

L'ANGSPE a pour mission de veiller aux intérêts patrimoniaux de l’État actionnaire, de gérer ses participations et d’assurer le suivi et l’appréciation des performances de 57 EEP.

La contribution de l’Agence à la réforme du secteur public inclut le dimensionnement du secteur, l'encadrement de son élargissement, le renforcement de ses capacités, ainsi que la modernisation de sa gouvernance, de sa performance et de son contrôle.
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 19 Fevrier 2024

Marchés & Stratégies: Conseil de BAM, potentiel du marché obligataire et flux OPCVM en débat

Jeudi 15 Fevrier 2024

Maroc: Les priorités des directions financières pour 2024

Jeudi 01 Fevrier 2024

Retour en chiffres sur l’étude Effyis sur le marché des Banques Participatives au Maroc

Mercredi 31 Janvier 2024

Masse monétaire : la progression annuelle décélère à 4% en décembre 2023

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required