Vendredi 14 Juin 2024

Sondage BKGR : 100% des institutionnels interrogés s'attendent à statu quo en juin

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance
  • BMCE Capital Global Research prévoit un statu quo monétaire lors du prochain Conseil de BANK AL-MAGHRIB prévu le 25 juin, avec un maintien du taux de réserve obligatoire inchangé à 0%. Ce pronostic semble correspondre parfaitement aux attentes du marché, en attendant davantage d’informations sur l’orientation future de la politique monétaire marocaine, notamment en termes de calendrier de baisse des taux.
     

Un sondage a été réalisé par BKGR auprès de plusieurs investisseurs institutionnels marocains afin de recueillir leurs opinions sur l’évolution des principaux agrégats économiques et de la politique monétaire du Royaume. Les points saillants de ce sondage révèlent les attentes suivantes :


Politique monétaire

- 84,6% des sondés estiment que la politique monétaire actuelle est adéquate.
-100% anticipent un statu quo lors du Conseil de BANK AL-MAGHRIB de juin 2024.
- 92,3% s’attendent à un maintien du statu quo en septembre 2024, avant une possible baisse à 53,8% en décembre 2024.
- Un nouveau cycle accommodant pourrait débuter au S1 2025, anticipé par 61,5% des sondés.
- 92,3% des participants prévoient une croissance économique entre 2% et 4% en 2024.


Inflation :   

- 84,6% s’attendent à une inflation moyenne entre 2% et 4% en 2024.
 - Déficit Budgétaire :
 - 92,3% prévoient un déficit budgétaire entre -4% et -5% à fin 2024.

Distribution de Crédits :

- 69,2% des sondés s’attendent à une progression de la distribution de crédits en 2024.

Taux Débiteurs :

- 84,6% anticipent une stagnation des taux débiteurs en 2024.

 

Une victoire encore fragile contre l'inflation 
Au terme du mois d'avril 2024, l'inflation affiche une légère hausse de +0,6% en m-o-m et ressort en quasi-stagnation (+0,2%) par rapport à la même période de l'année écoulée. Pour sa part, la composante sous-jacente s'établit à +2,2% en glissement annueL 
Même si la victoire contre l'inflation semble proche, certains éléments pourraient ré-attiser les pressions inflationnistes et mériteraient de demeurer sous surveillance, estime BKGR. Il s'agit notamment de : 


-L'impact des aides sociales directes au profit des ménages ; 
-Les effets directs et indirects de la décompensation progressive du gaz butane lancée en mai 2024 qui ne devraient commencer à être perçus qu'à partir de septembre 2024. Rappelons que le prix de la bouteille de gaz de 12 kg devrait augmenter annuellement de MAD 10 pour s'établir à MAD 70 en 2026 ; 
-Et, l'évolution des tensions géopolitiques pouvant impacter les niveaux de prix à l'international. 

 

L'ensemble de ces éléments et la position relativement prudente des principales banques centrales dans le monde poussent le bureau de recherche à privilégier un maintien du taux directeur à son niveau actuel le 25 juin. 

 

BAM

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 04 Juillet 2024

Industrie : Les patrons optimistes pour les trois prochains mois (BAM)

Mercredi 03 Juillet 2024

Risques systémiques: les régulateurs du secteur financier font le point

Mercredi 26 Juin 2024

Baisse du taux directeur: la décision prendra effet à partir du 27 juin 2024 (BAM)

Mercredi 26 Juin 2024

BAM: Création d'un comité multipartite pour étudier les solutions à la prédominance du cash

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required