Mercredi 14 Juin 2023

Khadija El Moussily (BKGR) : De meilleures perspectives pour les sociétés cotées cette année

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

BMCE Capital Global Research anticipe une hausse de la capacité bénéficiaire de 19% cette année (+6,4% hors provision et contrôle fiscal de IAM), a indiqué Khadija El Moussily, analyste Senior chez ce bureau de recherche, mercredi à l’occasion d’une rencontre organisée par l’APSB et la Bourse de Casablanca. 


BKGR a revu ses prévisions de croissance bénéficiaire à la hausse pour 2023. Selon Khadija El Moussily, les sociétés cotées devraient connaître un rebond de +19,1% de la capacité bénéficiaire à 30,6 Mds de dirhams contre une précédente prévision à 18,1%. En 2024, la croissance devrait être plus modeste à 3,9%. 


Ce scenario pourrait être ajusté à l’avenir en fonction des événements géopolitiques qui peuvent impacter le secteur minier, ou encore par les issues potentielles des litiges de Maroc Telecom au Maroc et au Mali, notamment. 


Mais de l’avis de l’analyste, le secteur bancaire, qui a dégagé des résultats robustes au premier trimestre malgré les impacts négatifs attendus sur les activités de marché, pourrait nécessiter une revue à la hausse des prévisions des bénéfices des banques par BKGR après les résultats du premier semestre. 


Quels catalyseurs pour la Bourse en 2023 ? 

Le ralentissement de l’inflation et l’accélération de l’activité économie, avec notamment une croissance de 3% au premier trimestre, constituent le socle des catalyseurs du marché cette année. A cela, ajoute l’analyste, le RNPG prévisionnel attendu en hausse à deux chiffres, est un élément positif et ce, malgré la revue à la hausse du barème de l’IS qui devrait coûter plus de 400 MDH aux actionnaires selon les calculs de BKGR, ou encore l’effet défavorable de la parité USD/MAD sur les exportateurs, les litiges, l’instabilité politique dans les pays de présence, etc….


De plus, la Bourse de Casablanca présente un niveau de valorisation intéressant avec un PER estimé à 16,7x en 2023, soit son niveau le plus faible des 10 dernières années. 

Il reste néanmoins la pression négative des arbitrages taux/actions, avec notamment un rendement de 3,8% pour la Bourse en 2023 contre des taux à 10 ans qui rapportent 4,67% et qui induisent un arbitrage défavorable pour l’action. 


Enfin, commentant le début de l’année 2023, Khadija El Moussily estime les publications du T1 en ligne avec les prévisions, avec un chiffre d’affaires global des sociétés cotées en hausse de +6,6%, intégrant une bonne orientation des revenus des industries, de la grande distribution, des financières ou encore des télécoms.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 28 Novembre 2023

Bourse de Casablanca:  Le masi poursuit sa baisse

Lundi 27 Novembre 2023

Bourse de Casablanca:  Le masi perd près de 1%

Vendredi 24 Novembre 2023

Bourse de Casablanca : La semaine termine dans le rouge

Mercredi 22 Novembre 2023

Bourse de Casablanca : le masi dans le vert après l'inflation

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required