Vendredi 22 Septembre 2023

Investisseurs particuliers : éviter les pièges de la mémoire du poisson rouge

Analyse du Marché Boursier Marocain

Dans le monde complexe de la Bourse, les investisseurs particuliers évoluent sur un terrain où chaque décision compte. En période de pertes, la peur les incite à s'accrocher à leurs titres, tandis qu'en période de gains, la moindre prise de bénéfices peut les plonger dans la panique. Cependant, ce qui caractérise bon nombre d'investisseurs, c'est leur tendance à oublier rapidement les enseignements du passé, répétant ainsi les mêmes erreurs. Dans cet article, nous explorerons ce phénomène et discuterons des moyens permettant aux investisseurs de surmonter ces pièges mentaux pour prendre des décisions éclairées.

 

La mémoire du poisson rouge

La mémoire du poisson rouge se manifeste lorsque les investisseurs oublient rapidement les leçons du marché. Par exemple, dès le début d'une correction, la panique peut les inciter à vendre précipitamment, craignant que la situation ne s'aggrave. Un phénomène qui se répète souvent, chez plusieurs investisseurs. Cette réaction impulsée par la peur se révèle souvent contre-productive, les poussant à vendre à des prix bas et à passer à côté d'opportunités. 

 

Comment faire ?

Pour éviter ce piège, une solution s'impose : avoir une méthode, une boussole dans la tempête. Cette méthode doit répondre de manière constante à une question cruciale : Pourquoi vendre ? 

 

Qu'elle soit basée sur une analyse fondamentale ou technique, elle doit apporter une réponse claire. Par exemple, une approche fondamentale pourrait considérer la publication de résultats inférieurs aux attentes ou l'émergence de nouvelles données sectorielles (comme de nouvelles taxes sur les produits de l'entreprise ou de nouvelles réglementations contraignantes) comme des raisons valables. Tant que ces facteurs ne se matérialisent pas, les fluctuations du marché sont considérées comme du bruit.


Un opérateur préférant une approche graphique doit s'appuyer sur une configuration graphique et fixer un stop-loss en conséquence. Tant que la tendance reste haussière, la persévérance est de mise.

Quelle que soit l'approche, une diversification du portefeuille s'impose, avec 5 à 7 valeurs, ainsi que des stops financiers. Par exemple, si la perte totale sur une ligne dépasse 10% du portefeuille, il est recommandé de couper la position. Les seuils plus bas, tels que 3 ou 5%, évoqués dans la littérature, sont pertinents pour les portefeuilles de grande envergure, mais peuvent être contraignants pour les plus petites bourses. 

Les biais psychologiques alimentant la mémoire du poisson rouge

L'effet de récence: Les investisseurs accordent souvent une importance excessive aux événements récents. En période de hausse, ils surestiment les gains futurs, tandis qu'en période de baisse, ils se focalisent sur les pertes immédiates.

L'aversion aux pertes : Les investisseurs ont une inclination naturelle à éviter les pertes. Ils ont tendance à vendre leurs titres lorsque leur valeur diminue, même s'il s'agit de réaliser une perte, plutôt que de maintenir leurs investissements dans l'espoir d'une reprise.

Pour échapper à ces pièges mentaux et améliorer leurs décisions en Bourse, les investisseurs particuliers doivent établir une stratégie d'investissement solide. Une stratégie bien définie vous aidera à éviter les décisions impulsives dictées par l'émotion du moment. Toujours garder en tête la réponse à deux questions essentielles : Pourquoi ai-je acheté et pourquoi devrais-je vendre ?

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 15 Juillet 2024

Bourse de Casablanca: Retour sur les sommets annuels

Lundi 08 Juillet 2024

Bourse de Casablanca: le marché défie la chaleur estivale

Vendredi 05 Juillet 2024

Championnat de la Bourse: Remise des prix aux 5 gagnants de l'édition 2024

Mardi 02 Juillet 2024

Bourse de Casablanca: Bilan d'un premier semestre faste, focus sur les secteurs gagnants

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required