Mardi 13 Fevrier 2024

TGR: un excédent budgétaire de 2,37 milliards de DH à fin janvier 2024

info bourse actualite marches financiers boursier analyse technique graphique

La situation des charges et ressources du Trésor, sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, dégage un excédent budgétaire de 2,37 milliards de dirhams (MMDH) à fin janvier 2024, contre un excédent de 2,48 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).

Cet excédent tient compte d’un solde positif de 10,3 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), contre un déficit du Trésor de 2,48 MMDH à fin janvier 2023, compte tenu d’un solde positif de 12,6 MMDH dégagé par les CST et les SEGMA, indique la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois de janvier 2024.

S'agissant des recettes ordinaires brutes, elle se sont établies à 28 MMDH, contre 24,5 MMDH à fin janvier 2023, en hausse de 14,1%, relève la TGR, expliquant cette évolution par l’augmentation des impôts directs de 1,6%, des droits de douane de 52,9%, des impôts indirects de 15,8%, des droits d’enregistrement et de timbre de 9,6% et des recettes non fiscales de 53,3%.

En ce qui concerne les dépenses émises au titre du budget général, elles ont été de 36,9 MMDH à fin janvier 2024, en hausse de 3,4% par rapport à leur niveau à fin janvier 2023, en raison de l’augmentation de 5,2% des dépenses de fonctionnement et de 7,9% des charges de la dette budgétisée, conjuguée à la baisse de 0,7% des dépenses d’investissement, précise la même source.

Et d'ajouter que la hausse des charges de la dette budgétisée de 7,9% s’explique par la diminution de 9,5% des remboursements du principal (986 millions de dirhams (MDH) contre 1,09 MMDH) et par l’augmentation de 22,3% des intérêts de la dette (1,61 MMDH contre 1,31 MMDH).

A fin janvier 2024, les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement, se sont élevés à 56 MMDH, représentant un taux global d’engagement de 9%, contre 12% à fin janvier 2023 et un taux d’émission sur engagements de 82% contre 57% un an auparavant.

De leur côté, les recettes des CST ont atteint 19,1 MMDH. Ces recettes tiennent compte des versements reçus des charges communes d’investissement du budget général pour 10,4 MMDH, contre 10,5 MMDH à fin janvier 2023.

Les dépenses émises ont été de 8,9 MMDH. Elles intègrent la part des CST au titre des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux pour 83 MDH. Le solde de l’ensemble des CST s’élève à 10,2 MMDH.

A fin janvier 2024, les recettes des SEGMA ont été de 110 MDH, contre 109 MDH à fin janvier 2023, en hausse de 0,9%. Aucune dépense n’a été enregistrée durant le mois de janvier 2024, contre des dépenses de 3 MDH à fin janvier 2023.

YC

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 21 Fevrier 2024

Pedro Sanchez: L'Espagne prévoit des investissements d'environ 45 milliards d'euros d'ici 2050 au Maroc

Lundi 19 Fevrier 2024

Maroc : plus de 992.000 arrivées touristiques en janvier 2024

Lundi 19 Fevrier 2024

Banques : hausse des dépôts à 1.165,3 Mds de DH en 2023

Jeudi 15 Fevrier 2024

Ahmed Rahhou: "Nous allons continuer à surveiller les pétroliers pendant 3 ans"

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required