×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Où en est le vaccin AstraZeneca commandé par le Maroc ?

Vendredi 15 Janvier 2021 - PAR bourse news

    AstraZeneca a déposé cette semaine sa demande d'autorisation pour Covishield, son vaccin anti-Covid-19, auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA). Le Maroc a, lui, délivré une autorisation temporaire d'utilisation d'urgence à ce même vaccin le 4 janvier. Mais notre supposé fournisseur, l'Inde, fait face à des contraintes internes. Tour d'horizon. 


 

Covishield est le nom commercial du vaccin AstraZeneca pour lequel le Maroc a délivré le 4 janvier une autorisation temporaire d'utilisation d'urgence valable pour 12 mois. Mais le calendrier de réception n'a pas encore été précisé et la Serum Institute of India, qui produit le vaccin, est embarquée dans une polémique qui risque de retarder son processus d'exportation. 

 

L'Inde démarre sa campagne de vaccination samedi
La colossale campagne de vaccination en Inde, qui débutera samedi, repose sur deux vaccins : Covaxin et Covishield. Le premier est un pur produit indien et le second est, comme expliqué plus haut, celui mis au point par AstraZeneca et l'université d'Oxford. 


Tous les deux sont produits par le Serum Institute of India et quelque 300 millions de personnes se verront inoculer l'un des deux vaccins d'ici juillet.

Seulement voilà, les observateurs se demandent aujourd'hui si ce manufacturier indien sera en mesure d'exporter le Covishield rapidement en tenant compte des besoins du deuxième pays le plus peuplé au monde. 
 

Polémique de dernière minute
Covaxin, développé par Bharat Biotech et le Conseil indien de la recherche médicale, a obtenu une "approbation d'urgence" début janvier, en même temps que Covishield. 
Covaxin est un pur produit indien qualifié de "sûr à 100%" par le Contrôleur général des médicaments de l'Inde, V.G. Somani, ajoutant que le régulateur "ne donnerait jamais son approbation s'il y avait la moindre inquiétude en matière de sécurité". Mais l'approbation de Covaxin - que Bharat entend exporter notamment au Brésil - a été accordée en Inde avant même la conclusion de ses essais de phase 3.

Le gouvernement a, depuis, indiqué que le vaccin avait été approuvé en "mode d'essai clinique", signifiant que la campagne de vaccination ferait office de phase 3. Ce qui est loin de rassurer All India Drug Action Network (AIDAN), l'organisation indépendante de surveillance du secteur pharmaceutique, qui s'est dit "choquée" et "déconcertée".

Selon Prabir Chatterjee, médecin et expert en programmes d'immunisation, basé au Bengale occidental, "cela irrite nombre de médecins et de scientifiques de très haut niveau". 


"Je suppose que le vaccin de Bharat Biotech, après avoir été évalué, pourrait être le meilleur, le moins cher et le plus pratique pour les pays en développement", a-t-il déclaré à l'AFP. "Mais (...) je ne crois pas qu'il faille entamer le processus de vaccination et l'utiliser avant qu'il n'ait été éprouvé". 


Ceci renforce le sentiment que l'Inde va plutôt démarrer sa campagne avec Covishield de AstraZeneca. De quoi nourrir l'inquiétude sur la capacité de ce pays à l'exporter rapidement. 


Au Maroc, aucune information sur le démarrage de la campagne de vaccination

 Supposé être l'un des premiers pays au monde à démarrer sa campagne de vaccination, les Marocains n'ont à ce jour pas de date précise pour son lancement, selon les propos du ministre de la Santé. 


Un flou qui nourrit toutes sortes de suspicions et de théories complotistes, particulièrement après les informations récentes en provenance de Chine relatives au départ surprise du top management de Sinopharm, l'autre fournisseur de vaccin dont le Maroc est supposé être l'un des premiers pays à recevoir des doses.

 

Mais les préparatifs sont là et le dispositif est mis en place, a voulu rassurer le ministre dans une interview à la MAP, notant que le Maroc est prêt à entamer cette campagne de vaccination. 


S’agissant de la date de lancement de la campagne de vaccination, Ait Taleb a affirmé qu’elle sera officiellement annoncée après la réception du vaccin. 


D'ici là, les marocains vont développer l'immunité collective...

 

 

A.H

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Campagne de vaccination contre la Covid-19
Partage RéSEAUX SOCIAUX