Mercredi 25 Janvier 2023

Le Maroc dispose de capacités de stockage de 1,9 million m3 de produits pétroliers liquides

Le Maroc dispose de capacités de stockage de 1,9 million m3 de produits pétroliers liquides

Le Maroc dispose de capacités de stockage de 1,9 million de mètres cubes de produits pétroliers liquides et d'environ un demi-million de mètres cubes de gaz de pétrole liquéfiés, a indiqué, mardi, la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali.

En réponse à une question centrale lors de la séance des questions orales à la Chambre des Conseillers sur l'état du stock des matières énergétiques de base, Mme Benali a souligné que selon les dernières données, le stock de produits pétroliers a atteint plus de 30 jours de consommation nationale, notant que son Département s'emploie à accélérer tous les projets, notamment dans le secteur privé, pour développer des capacités de stockage supplémentaires pour le stockage des matières pétrolières, qui atteindront plus d'un demi-million de mètres cubes, soit environ 13 jours supplémentaires, avec un investissement financier d'environ 2 milliards de dirhams à l'horizon 2023.

S'agissant du cadre juridique, la ministre a noté que la loi n° 009.71 et la résolution n° 393.76 ne confère pas à l'Etat un rôle direct dans la création d'un stock de réserve qui renforce l’approvisionnement, ni en ce qui concerne les stocks stratégiques qui peuvent affecter les prix, ajoutant que le cadre juridique relatif au stock de réserve ne tient pas compte aujourd'hui les matières de base qui sont consommées par les Marocains ou le tissu économique marocain.

Le ministère, a-t-elle souligné, a commencé, depuis 2022, dans le cadre d'une démarche participative avec les acteurs du secteur, à oeuvrer à la mise à jour de ce cadre juridique, notant qu'un comité a été mis en place pour planifier les infrastructures des produits énergétiques avec le ministère de l'Equipement et de l'eau, travaillant, selon une étude, à planifier les flux énergétiques de manière équilibrée et à développer toutes les infrastructures nécessaires pour améliorer les capacités compétitives du Maroc. Les résultats de cette étude seront utilisés après son achèvement afin de mettre en œuvre le nouveau système de gestion de stock de réserve et l'amélioration des capacités de stockage de manière équilibrée dans l’ensemble du Royaume.

Quant au gaz naturel, Mme Benali a expliqué que le ministère a œuvré depuis octobre 2021 à l'élaboration d'un plan urgent qui comprend quatre étapes, notant que son département œuvre actuellement sur la quatrième étape, qui est le plan directeur des infrastructures.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 30 Janvier 2023

Pêche: le Maroc, 1er exportateur de la sardine en conserve

Mercredi 25 Janvier 2023

CNSS/Régime général: les prestations augmentent à 25,3 MMDH en 2022

Vendredi 20 Janvier 2023

Maroc : plus de 12 000 entreprises défaillantes en 2022

Vendredi 20 Janvier 2023

Trafic aérien: l'ONDA annonce un taux de récupération de 82% en 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required