Lundi 02 Janvier 2023

Commerce extérieur : Les indicateurs à fin septembre 2022

info bourse actualite marches financiers boursier analyse technique graphique

Au titre des neuf premiers mois de l’année 2022, l’évolution des principaux indicateurs des échanges extérieurs font ressortir que le déficit commercial est en hausse de 53,7%.

Au niveau des échanges commerciaux :


Les échanges commerciaux de marchandises enregistrent un accroissement, par rapport à la même période de l’année 2021, tant au niveau des importations qu’au
niveau des exportations.
En effet, les importations (Evaluées CAF) augmentent de 44% ou +168,9 Milliards de DH (Mds DH) atteignant une valeur de 553,1 Mds DH à fin septembre 2022 contre 384,2 Mds une année auparavant. De même, les exportations s’accroissent de 37,5% ou +86,8 Mds DH passant de 231,3 Mds DH à fin septembre 2021 à 318,1 Mds DH au titre des neuf premiers mois de l’année 2022.
Ainsi, le solde commercial affiche un déficit en hausse de 53,7% ou +82,1 Mds DH se situant à 235 Mds DH contre 152,9 Mds DH à fin septembre 2021. Le taux de couverture, quant à lui, passe de 60,2% à 57,5%.


 Au niveau du compte courant :


Au titre des neuf premiers mois de l’année 2022, les résultats de la balance des paiements laissent apparaître un déficit du compte des transactions courantes qui a presque doublé par rapport à la même période de l’année 2021 se situant à -49,4 Mds
DH contre -24,9 Mds DH.
Cette évolution est due principalement à l’accroissement du déficit enregistré au titre des échanges de biens qui atteint -204,9 Mds DH contre -137,3 Mds DH fin septembre 2021, soit -49,2% ou -67,6 Mds DH.

Ce creusement a été atténué, toutefois, par l’amélioration des excédents relevés au titre des échanges de services à hauteur de +32 Mds DH (+78 Mds DH contre +46 Mds DH) et du revenu secondaire à concurrence de +11,8 Mds DH (+92,2 Mds DH contre +80,4 Mds DH), tandis que le solde déficitaire du revenu primaire est demeuré quasi stable à -14,7 Mds DH (14 Mds DH à fin septembre 2021).
Le volume des transactions courantes s’établit à 1.114,8 Mds DH contre 802,5 Mds DH, soit une hausse de 38,9% ou +312,3 Mds DH sous l’effet combiné de
l’accroissement des recettes courantes (532,7 Mds DH contre 388,8 Mds DH à fin septembre 2021) et des dépenses courantes (582,1 Mds DH contre 413,7 Mds DH).


 Au niveau des investissements internationaux :


A fin septembre 2022, la position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, fait ressortir une situation nette débitrice de 834,7Mds DH contre -803,4Mds DH à fin juin 2022. Cette situation résulte d’une hausse des encours des engagements financiers de +39,5Mds DH, plus importante que celle des avoirs financiers soit +8,3Mds DH :
L’accroissement des engagements financiers s’explique essentiellement
par la progression de l’encours de la composante « autres
investissements » de 37,9Mds DH et de l’encours des investissements de
portefeuille en titres marocains de 6Mds DH atténuée par la baisse de l’encours des investissements directs de 4,3Mds DH.


►La hausse de l’encours des avoirs financiers est conséquente, principalement, de l’accroissement de 11,3Mds DH de l’encours des
avoirs de réserve et de 2,9Mds DH de l’encours des investissements directs atténué par la régression de 6,7Mds DH de l’encours de la composante « autres investissements »

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 08 Juillet 2024

Produits de la mer: Holmarcom acquiert la majorité du capital de Scandimar

Jeudi 06 Juin 2024

Implantation au Maroc de la Gigafactory de GOTION High-Tech

Mardi 04 Juin 2024

Samia Kabbaj et Jihane Errachidi intègrent le conseil de surveillance de Al Barid Bank

Samedi 01 Juin 2024

Le Roi Mohammed VI préside un Conseil des Ministres, plusieurs nominations

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required