Lundi 20 Septembre 2021

Affaire Evergrande: Pouquoi les marchés craignent un scénario "Lehman Brothers" dans l'immobilier en Chine

Affaire Evergrande: Pouquoi les marchés craignent un scénario

 

 

 

Plombé par un endettement estimé à près de 260 milliards d'euros au total, le numéro deux chinois du secteur immobilier, Evergrande peine à céder des actifs pour honorer ses obligations financières, payer ses fournisseurs et rémunérer ses investisseurs, et une éventuelle défaillance pourrait fragiliser une bonne partie du système financier du pays et de la région. 

 

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a fini la journée en baisse de 3,29%, au plus bas depuis novembre dernier alors que le cours de l'action est tombé lundi à son plus bas niveau depuis 11 ans, poursuivant sa chute face aux craintes d'un défaut du groupe immobilier chinois sur ses dettes à l'approche d'échéances à risque. L'action Evergrande perdait 9,84% en clôture après être tombée en séance à son plus bas niveau depuis mai 2010. En un an, la valeur boursière du groupe s'est effondrée de près de 85%.

L'un des principaux créanciers d'Evergrande a passé des provisions sur une partie de ses prêts au groupe et certains autres envisagent de lui accorder des reports d'échéances, selon Reuters. 

Dimanche, le groupe a annoncé avoir commencé à rembourser en actifs immobiliers des investisseurs ayant souscrit certains de ses produits financiers.

Evergrande est censé payer jeudi 83,5 millions de dollars d'intérêts sur une émission obligataire et 47,5 millions de dollars supplémentaires le 29 septembre sur une autre obligation. Il serait considéré comme en défaut sur les deux lignes si ces intérêts n'étaient pas versés dans les 30 jours suivant leur échéance.

En cas de défaut, Evergrande devrait restructurer les dettes obligataires concernées, ce qui se solderait selon les analystes par de lourdes pertes pour les investisseurs, une perspective déjà largement intégrée par le marché: plusieurs de ses obligations s'échangeaient lundi à moins de 30% de leur valeur d'émission.

Les difficultés du groupe se répercutent à l'ensemble du secteur immobilier chinois et au yuan, tombé sur le marché des changes à son plus bas niveau depuis trois semaines face au dollar à 6,4831.

Sunac, quatrième promoteur immobilier du pays, chutait de plus de 10% et Greentown China de près de 7%.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 20 Juin 2022

Les importations par la Chine de pétrole russe en hausse de 55% sur un an

Mercredi 08 Juin 2022

Chine: la Banque mondiale s'inquiète des restrictions sanitaires pour la croissance

Lundi 16 Mai 2022

Covid-19 : La Chine s’attend à une reprise progressive de son économie

Lundi 16 Mai 2022

Covid-19 en Chine : Retour à la normale en juin à Shanghai

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required