Vendredi 22 Decembre 2023

R&D et innovation : 273 MDH pour financer des projets industriels

info bourse actualite marches financiers boursier analyse technique graphique

Des contrats de financement de 44 projets de Recherche & Développement (R&D) et d’innovation industrielle, ainsi que 5 contrats programmes Etat/clusters, d’un invetissement de 273 millions de dirhams (MDH), ont été signés, vendredi à Rabat, avec pour objectif de soutenir les projets industriels et les domaines technologiques liés à l'industrie, particulièrement les métiers d’avenir.

Paraphés par le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, les porteurs de projets et les présidents des clusters choisis, ces contrats s’inscrivent dans le cadre du programme d’appui à l’innovation industrielle financé à travers le Fonds de Soutien de l’Innovation (FSI). A cette occasion, M. Mezzour a indiqué que cette initiative intervient dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales visant la promotion de l'innovation et la valorisation de l'industrie nationale, notant que la signature de ces contrats permettra de consolider davantage l'écosystème national de l’innovation, d’accélérer la montée en gamme des produits "Made in Morocco", d’améliorer l’intégration locale et d’assurer le développement technologique de l’industrie marocaine.

Le ministre a, en outre, exprimé sa confiance dans le potentiel des projets et clusters sélectionnés, qui correspondent à la vision globale du Royaume, afin de dynamiser le tissu industriel et contribuer de manière significative au renforcement de la souveraineté industrielle de notre pays.

En encourageant la synergie entre l'industrie et l'innovation, M. Mezzour a affirmé que le Maroc, qui regorge de talents prometteurs, est sur la voie de renforcer sa position en tant que pôle d'excellence dans des domaines clés de l'économie moderne.

"Aujourd'hui, nous célébrons l'innovation et la R&D en tant que leviers essentiels de la croissance, de la compétitivité et de la productivité de notre industrie", a, de son côté, relevé M. Alj, précisant que cette collaboration public/privé constitue un investissement stratégique dans l'avenir du pays.

Il a, dans ce sillage, affirmé que cette impulsion dynamique stimulera non seulement la création de produits et de services innovants "Made In Morocco", mais contribuera également à positionner le Maroc en tant que hub d'innovation régional et international.

Pour le président de la CGEM, cette prise de conscience de l'importance de la R&D pour le développement industriel entraînera l'émergence d'une politique visant à orienter le Maroc vers une amélioration de sa production, la création d'inventions, la génération d'emplois et de valeur ajoutée, ainsi que le renforcement du dynamisme économique.

Pour sa part, la directrice général de Maroc Clusters, Fatima-zahra El khalifa, a loué le soutien continu du ministère envers l'écosystème des clusters au Maroc, tant sur le plan financier que stratégique, contribuant ainsi à renforcer le développement et la compétitivité des clusters au Royaume.

"Notre solide positionnement vise à accompagner le développement industriel des diverses filières et des écosystèmes sectoriels, ainsi qu'à promouvoir les produits et technologies associés", a-t-elle ajouté, tout en exprimant l'espoir d'une expansion future des clusters, ce qui contribuera à favoriser la transition vers des écosystèmes industriels compétitifs et fièrement "Made In Morocco".

Les 44 projets constituent le deuxième lot sélectionné à l'issue de l'appel à projets lié à ce programme conjoint du ministère et de la CGEM. L'État, par le biais du FSI, accorde une prime à l'innovation d'environ 114 MDH pour ces projets.

Le premier lot comprenait 14 projets, dont les contrats de financement ont été signés en juillet 2023. Le coût total de ces projets s'élevait à environ 50 MDH, avec une contribution de l'État de 28 MDH.

Les 24 entreprises industrielles porteuses des nouveaux projets sélectionnés se répartissent en 6 grandes entreprises, 12 petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que 6 start-ups industrielles.

Ces initiatives englobent divers secteurs tels que l'industrie agroalimentaire, le textile/teinture et délavage, l'électrique/électronique/énergie, la métallurgie, les matériaux, l'aéronautique, le ferroviaire, l'industrie des dispositifs médicaux combinée à l'IA, la chimie et la parachimie, ainsi que le traitement/recyclage de l'eau.

Les clusters choisis comprennent le MTI (Morocco TraIndustry Cluster), spécialisé dans l'industrie ferroviaire, Green H2 Maroc, axé sur l'hydrogène vert, COER (Agroindustrial Cluster Oum Er-rbia), dédié à la valorisation industrielle des ressources naturelles et agricoles, CE3M (Electronics, Mechatronics, and Mechanics Cluster of Morocco), englobant les secteurs de l'électronique, de la mécatronique et de la mécanique, ainsi que AHP (Agadir Haliopole), orienté vers l'industrie halio-alimentaire, aquacole et la valorisation des produits et coproduits de la mer.

Une enveloppe budgétaire d'environ 160 MDH, rappelons-le, a été allouée par l'État aux clusters pour la période 2022-2028. À ce jour, la subvention totale versée aux clusters opérationnels depuis le lancement du programme s'élève à environ 142 MDH.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 09 Fevrier 2024

AtlantaSanad, Al Barid Bank, Red Med Capital...La CGEM octroie le "Label RSE" à 33 entreprises

Lundi 22 Janvier 2024

Infrastructure, pharmacie, finance, immobilier,..Les opportunités d'investissement au Maroc exposées à Riyad

Vendredi 15 Decembre 2023

CGEM: «Le traitement de la réforme de la TVA vers une neutralité a été jugé incomplet»

Vendredi 24 Novembre 2023

Décarbonation : La Bourse de Casablanca s’engage à mobiliser l’ensemble de son écosystème

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required