EMISSION DU 06/25 - par bourse news

Les assureurs marocaines qui ne publient pas encore en IFRS priés de préparer la transition

   Les compagnies d'assurance marocaines qui ne publient pas encore en IFRS doivent se préparer à intégrer cette norme comptable. Pour le moment, l'ACAPS demande de ne pas tenir compte de la redoutée IFRS17. 
 

Une réunion entre l'ACAPS et les acteurs du secteurs, tenue récemment, a été l'occasion pour le régulateur d'en informer les quelques compagnies qui n'ont pas encore adopté la norme, nous indique-t-on dans le secteur.

Cette transition passera d'abord par des études d'impacts qui permettront d'ajuster les délais de transition et de lissage des effets sur les résultats et fonds propres de ces compagnies. Le secteur bancaire, qui est complètement passé en IFRS en 2008, avait bénéficié de 5 ans pour lisser les impacts sur les résultats.

Plusieurs postes seront impactés à l'image des placements et des fonds propres.

Dans sa réunion avec les opérateurs, l'ACAPS a demandé à ce que la norme IFRS17, redoutée par le secteur, ne soit pas pour le moment intégrée dans les simulations.

Initialement prévue pour 2022, la norme IFRS 17 qui régit les contrats d'assurance, n'entrera en vigueur qu'au 1er janvier 2023. Au Maroc, les compagnies marocaines sont à des niveaux de réflexion où l'on a à peine démarré la mise en place de cette norme, qui pèserait lourdement sur les organisations et les fonds propres. L'ACAPS semble pour le moment temporiser sans l'écarter.

Les compagnies d'assurances cotées sont déjà en IFRS.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 17 Avril 2024

RDV de Casablanca de l'Assurance: La nécessité de se réinventer face à la hausse des incertitudes

Mardi 16 Avril 2024

L’ACAPS et le Conseil de la Concurrence coorganisent une rencontre sur les leviers de développement du secteur des assurances

Lundi 15 Avril 2024

Les marchés financiers sont bien plus préoccupés par l'inflation aux États-Unis que par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient