Jeudi 23 Septembre 2021

5 grandes banques africaines dont Attijariwafa bank, adoptent le cloud IBM

5 grandes banques africaines dont Attijariwafa bank, adoptent le cloud IBM

 

 

IBM annoncé que de grandes institutions financières africaines ont choisi ses solutions qui sont basées sur le cloud hybride et sur l'IA (Intelligence Artificielle) pour délivrer l'innovation numérique et développer des solutions numériques, élargissant l'accès aux services financiers sur le continent.

 

La crise sanitaire provoquée par l’épidémie COVID-19 a fortement contribué à stimuler les changements qui se produisaient déjà au niveau du secteur des services financiers en Afrique. Avec plus de 475 millions d'Africains qui seront des utilisateurs potentiels de l'internet mobile à l’horizon 2025 (GSMA –The mobile economy sub-Saharan Africa 2020), le numérique et le mobile jouent plus que jamais un rôle essentiel pour faciliter la fourniture de services financiers numériques aux consommateurs qui effectuent divers types de transactions depuis leurs téléphones mobiles. A l’heure où les banques concentrent leurs efforts sur l'innovation, sur la sécurité et sur les services à forte valeur ajoutée, les solutions de cloud hybride sont devenues de plus en plus importantes car elles donnent accès à des expériences bancaires numériques à la fois transparentes et hautement sécurisées.

« Les entreprises, notamment celles du secteur financier, se trouvent aujourd’hui conviées à parvenir à équilibrer leur rythme d'innovation avec la conformité réglementaire », explique Alan Peacock, Directeur Général d'IBM Cloud. "Depuis plusieurs décennies, IBM contribue à la transformation du secteur des services financiers, en apportant son expérience au secteur et son leadership en matière de sécurité et de confidentialité des données, dans le but d’aider les banques à se moderniser davantage, à numériser leurs opérations et à proposer des solutions encore plus innovantes à leurs clients. »

Selon une étude d'IBM intitulée «COVID-19, future of business», plus de 59 % des entreprises interrogées ont déclaré que la pandémie avait considérablement contribué à accélérer leur transformation numérique. Plus de 75 % des dirigeants de ces entreprises ont répondu qu'ils s'attendaient à ce que le changement du comportement de leurs clients se poursuive après la crise sanitaire provoquée par COVID-19. A l’heure où les entreprises du secteur des services financiers travaillent sans relâche à accélérer leur transformation numérique, les solutions de cloud hybride et d'IA développées par IBM soutiennent la volonté de ces entreprises de stimuler la dynamique de transformation numérique partout sur le continent.

« Nous avons pu constater l’année dernière que les banques faisaient preuve d’une appétence inédite et sans cesse croissante pour les solutions numériques et mobiles », explique Angela Kyerematen-Jimoh, Directrice Générale Régionale d'IBM pour l'Afrique du Nord, de l'Est et de l'Ouest. « Les banques du continent profitent aujourd’hui de l’opportunité de pouvoir fournir des services financiers numériques qui l’aident à stimuler l'inclusion financière. Conscient de cet état de fait, IBM travaille aujourd’hui avec les principaux groupes financiers en Afrique afin de fournir des solutions encore plus intelligentes et plus innovantes, qui sont basées sur les technologies de cloud et IA ».

Ecobank, le conglomérat bancaire panafricain qui opère dans pas moins de 33 pays africains, vient d’adopter une approche de cloud hybride qui lui permet d’étendre sa portée à des millions de personnes à travers tout le continent.  Grâce à IBM Cloud, Ecobank a migré son application de banque mobile vers le cloud afin de réussir à prendre en charge les pics soudains de trafic pouvant survenir au niveau de ses services bancaires mobiles.

Avec plus de 12 millions de clients qui utilisent son application mobile, Ecobank s'est engagée dans un processus d’accélération de la transformation de ses services bancaires numériques et s'est fixé pour objectif d'augmenter les 30 millions de transactions numériques qu'elle traite déjà au niveau de ses plateformes. Ainsi, le conglomérat bancaire panafricain a mis en place diverses solutions commerciales évolutives à la fois pour ses partenaires, clients et fournisseurs. 

 

La Banque Panafricaine, Nedbank s’est fixé pour objectif d’offrir aux clients des expériences digitales de très haute qualité. Pour y parvenir, la banque modernise ses applications bancaires de base en adoptant une stratégie de cloud hybride et s'est associée à IBM pour contribuer à la digitalisation des produits et services.

 

Pour profiter de la flexibilité et l’agilité offertes par les technologies cloud modernes dans ce parcours de digitalisation, Nedbank a exploré une approche hybride multicloud, et a adopté la méthodologie IBM Garage pour mettre en œuvre IBM Cloud Pak for Integration. Grâce à IBM Garage, la banque a pu analyser en profondeur et explorer de nouvelles solutions et a pu réaliser, en quelques semaines, ce qui lui aurait pris des mois. Face à la nécessité d'intégrer des systèmes complexes existants, Nedbank s'est tourné vers IBM Cloud Pak for Integration pour contribuer à la création d’une approche d'intégration simplifiée et standardisée pour sa stratégie cloud. Cela permet à Nedbank de transférer ses applications existantes vers le cloud et d'intégrer d'autres applications basées sur le cloud qu'elle utilise au fur et à mesure qu'elle se modernise et se positionne en termes d’innovation future.

 

Attijariwafa Bank, le groupe bancaire et financier panafricain, a adopté différentes solutions de cloud hybride développées par IBM dans le but de mieux faire progresser la numérisation de ses opérations bancaires et de proposer de nouveaux services digitalisés à ses clients, le tout au sein d’un environnement à la fois sécurisé et flexible. Grâce aux IBM Cloud Paks, qui reposent sur le protocole Red Hat OpenShift, la banque est parvenue à mieux rationaliser et à mieux intégrer ses procès de front et de back-office, mais aussi à moderniser davantage ses opérations commerciales et informatiques.

En déployant IBM Cloud Paks, Attijariwafa Bank a réussi à mieux optimiser ses applications bancaires, notamment son application de banque d'entreprises, au sein d’un environnement hautement sécurisé, pleinement intégré et parfaitement évolutif. Cela permet une interaction encore plus riche avec les clients, tout en réduisant sensiblement le temps nécessaire à la mise sur le marché de nouvelles offres. Cela permet également aux employés des banques de mieux concentrer leurs efforts et leur temps et de pouvoir mieux servir leurs clients.

 

Cette collaboration avec IBM soutient la stratégie de transformation numérique de la banque et facilite la modernisation complète de ses opérations au sein d’un environnement cloud hybride ouvert.

 

United Bank for Africa Plc (UBA), la banque globale africaine qui opère dans pas moins de 23 pays au niveau mondial et dont le siège se trouve au Nigéria, s'est fixé pour objectif d'augmenter de manière considérable son volume de transactions au cours des prochaines années, mais aussi d'approfondir son taux de pénétration au sein du marché de détail. Pour y parvenir, la banque devra parvenir à attirer davantage les personnes non bancarisées, mais aussi à acquérir de nouveaux clients grâce à la banque numérique et à fidéliser les clients existants en adoptant une initiative "No Transaction Must Fail (NTMF)". 

 

Grâce à des serveurs IBM POWER9, à un système de stockage Flash et au déploiement de la solution IBM PowerVC (Power system virtualization & cloud management), UBA a réussi à mettre en place un environnement de cloud privé à la fois évolutif et rentable, faisant ainsi ses premiers pas vers un modèle de cloud hybride.

 

Aujourd’hui, les besoins des clients ont énormément évolué : ces derniers recherchent désormais des services bancaires qui soient multi-canaux. Co-operative Bank of Kenya a sollicité IBM pour moderniser sa plate-forme bancaire centrale et commencer à atteindre ses clients sur plusieurs canaux différents, notamment sur leurs téléphones portables et sur internet, tout en leur offrant des services qui soient entièrement personnalisés. Pour y parvenir, la banque avait besoin d'une technologie qui puisse simplifier les différents procès bancaires pour ses employés, mais aussi qui puisse optimiser le recueil des différentes données clients, tout en réussissant à réduire les coûts d'infrastructure et de maintenance.

 

Grâce aux solutions Power et FlashStorage développées par IBM, la banque bénéficie désormais d'une meilleure connaissance au niveau des données clients, mais aussi d'une plus grande capacité de résolution des requêtes et d'une mise sur le marché plus rapide des nouveaux services sur plusieurs canaux, le tout soutenu par une technologie hautement disponible, évolutive, et qui est parfaitement adaptée pour le cloud et pour l'IA.

 

Banco Mais, une grande banque basée au Mozambique, s'est tournée vers IBM pour réussir à mieux rationaliser ses différents procès des affaires et réduire ainsi les délais d'exécution de ses services auprès des clients. Face à un marché local de plus en plus concurrentiel, Banco Mais s’est fixé l’objectif de développer des services financiers à même de l’aider à mieux conserver et à gagner encore plus rapidement de parts de marché. Banco Mais a déployé son service IBM Business Process Manager sur le Cloud et a pu démarrer rapidement ses nouvelles solutions de numérisation des procès, sans avoir à édifier d’infrastructure informatique. En se tournant vers cette solution IBM Cloud, la banque a pu développer, tester, exécuter et surveiller ses différents process métier en une fraction de temps. En conséquence de quoi, Banco Mais a réussi à réduire de 60 % le délai d'exécution des prêts, tout en diminuant à hauteur de 85 % le temps nécessaire à la mise en œuvre de services qui prenaient habituellement 3 à 4 mois pour être exécutés.

 

Plus tôt cette année, IBM avait annoncé la mise en service de sa première plateforme cloud entièrement dédiée aux services financiers et appelée « IBM Cloud for Financial Service », en plus de sa plateforme cloud traditionnelle « IBM Cloud Satellite ». Révélée pour la première fois en 2019, la plateforme IBM Cloud for Financial Services est conçue pour réduire au maximum les différents risques pouvant survenir pour les institutions financières, mais aussi pour leurs partenaires et pour les FinTechs. IBM Cloud Satellite est une solution à la fois sécurisée et unificatrice pour les différents services cloud : elle est entièrement dédiée aux clients, peu importe l'endroit où résident leurs données. Elle offre en plus sécurité, confidentialité des données et interopérabilité.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 17 Octobre 2021

Monétique au Maroc: L'Ascension fulgurante du paiement sans contact se poursuit

Samedi 16 Octobre 2021

Risque de change: les banques marocaines ne sont pas toutes logées à la même enseigne

Lundi 04 Octobre 2021

Banques: les dépôts augmentent de 7,2% à fin août

Samedi 02 Octobre 2021

Tarifs bancaires: les services ont coûté plus cher en 2020

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required