Mardi 16 Janvier 2024

Bourse de Casablanca: Le seul vrai risque à l'horizon c'est la campagne agricole

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance
  • Avec la persistance du retard des pluies jour après jour, l'attention se porte de plus en plus sur la possibilité d'une déclaration imminente de sécheresse pour cette année aussi.
  • Cette situation place le risque d'une mauvaise campagne agricole en tête des événements susceptibles de perturber la performance de la place Casablancaise en 2024.

La situation actuelle de la campagne agricole, caractérisée par une pluviométrie bien en deçà de la moyenne, représente une menace sérieuse, avec des répercussions significatives sur l'industrie agroalimentaire. La diminution de 54% par rapport à la moyenne des 40 dernières années et de 44% par rapport à la même période de l'année précédente, selon les données du ministre de l'Agriculture, Mohamed Sadiki, soulève des inquiétudes quant aux rendements agricoles.

La séquence de trois années consécutives de sécheresse a eu des répercussions significatives, tant sur la demande intérieure que sur le moral des ménages. Selon les résultats de l'enquête permanente de conjoncture menée par le HCP, le quatrième trimestre de 2023 a marqué une reprise de la tendance à la baisse du moral des ménages, atteignant son niveau le plus bas depuis le début de l'enquête en 2008, après une légère amélioration enregistrée le trimestre précédent. Cette situation devrait influencer plusieurs secteurs économiques, notamment l'industrie agroalimentaire et la consommation de ciment, en premier lieu.

Bien que le marché boursier était fragilisé à l'époque, en 2022, la Bourse a enchaîné 4 séances de baisse après l'annonce d'un plan d'urgence à 10 milliards de dirhams venu confirmer la situation de sécheresse.

Ces effets se manifestent à travers plusieurs aspects, notamment l'aggravation du chômage, l'extension de la précarité et de la pauvreté dans les zones rurales, l'intensification de l'exode rural et de l'immigration, la ruralisation des villes, et la réaffectation des ressources publiques vers des domaines tels que le fonds de lutte contre la sécheresse, l'effacement des dettes des agriculteurs les plus vulnérables, et la renonciation aux intérêts, entre autres.

"Une nouvelle année de sécheresse aurait des conséquences directes sur la Consommation à travers une combinaison de baisse des revenus et de hausse probable de l’inflation des produits alimentaires, sans compter le coût budgétaire qui serait associé à l’intensification de lutte contre les effets de la sécheresse." confirment les analystes d'AGR dans leur commentaire sur le projet de loi de finances 2024.

 

Par Mokhliss R.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 09 Avril 2024

Bourse de Casablanca: une semaine courte mais profitable pour les investisseurs

Lundi 08 Avril 2024

Bourse de Casablanca: le masi brise une résistance majeure avec des volumes importants

Lundi 08 Avril 2024

Marchés & Stratégies : Les réponses à vos questions

Samedi 06 Avril 2024

Bourse : Après plusieurs mois de hausse, le MASI conserve une valorisation attrayante

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required