Lundi 23 Octobre 2023

Bourse de Casablanca: le Masi hésite à aller plus haut

marché financier marché boursier marocain actualités marchés financiers info finance

Le Masi Mid and Small Cap a volé la vedette cette semaine en progressant 1,41% cette semaine.

 

Le marché actions fait le pied de grue depuis deux semaines et les investisseurs semblent refuser de s’aventurer au-delà des sommets annuels. L'indice Masi a marqué une nouvelle pause, terminant la semaine à peine un point au-dessus de son niveau d’ouverture de lundi. La seule «secousse» notable a eu lieu mercredi, avec une hausse d'environ 1%.
 
Toutefois, le Masi Mid and Small Cap, indice thématique qui calcule la performance des cours des petites et moyennes entreprises cotées, a décidé de voler la vedette cette semaine en progressant 1,41% à 1.030,38 pts. Les secteurs de l'immobilier et de la construction ont été les chefs d'orchestre de cette progression, enregistrant des hausses respectives de 9,12% et 3,53%, en réaction principalement à l'officialisation d'un programme d'aides au logement destiné aux primo-acquéreurs.
 
Alors, qu'est-ce qui a animé cette semaine de bourse un peu atone ? L’agenda macro et micro a été garni : tout d'abord, l’annonce d’une IPO imminente de CFG Bank qui a attiré l'attention des investisseurs. L'inflation qui est redescendue sous la barre des 5%, apaisant- du moins momentanément- certaines inquiétudes. La présentation du projet de Loi de Finances (PLF) a également été à l’ordre du jour avec un cap franchi en matière d'harmonisation des taux de TVA. Last but not least, les résultats trimestriels de la première capitalisation boursière, "Maroc Telecom", qui poursuit le redressement de ses indicateurs financiers. Voilà en substance ce qui a marqué cette semaine à la Bourse de Casablanca où les volumes sont relativement élevés (+1,1 Md de DH) et la volatilité très faible.
 
Désormais, les investisseurs auront le temps d’analyser l’impact des dispositions fiscales sur les marges et les résultats des entreprises cotées en 2024.
 
Retenons d’une manière globale, que l'effort d'investissement global du secteur public devrait s'élever à 335 Mds de DH au titre de 2024 (en hausse de 35 Mds de DH par rapport à 2023.

Au final, compte tenu des besoins de financement pour la mise en œuvre des différents chantiers et programmes évoqués, et de la conjoncture internationale marquée par l'incertitude quant aux perspectives de croissance de l'économie mondiale, le PLF  2024 table sur une croissance de 3,7%, avec une inflation limitée à 2,5% et un déficit budgétaire à 4%, a fait savoir la ministre.
 
 
Aperçu sur les marchés
 
· Marché actions : La Bourse de Casablanca a bouclé cette semaine sans changement sur des volumes de 1,1 Md de DH. [MASI : -0,01% - MASI20 : +0,25%].
· Marché obligataire : La tendance baissière des courbes primaire et secondaire demeure palpable dans un contexte de maîtrise de l’offre du Trésor et de décélération de l’inflation. À cet effet, les taux de rendement des maturités 13 semaines, 52 semaines et 2 ans ont reculé de 2, 2 et 1 pbs respectivement en une semaine, se réajustant avec les niveaux secondaires.
· Taux de change : La paire USD/MAD s’est dépréciée de -0,19% passant de 10,29 à 10,27 cette semaine.

 
Faits marquants
 
- Le projet de loi de finances prévoit l'augmentation à 17,5% de la quotité du droit d'importation applicable aux tôles laminées à chaud et tôles laminées à froid. Détails.
 
- La Bourse de Casablanca informe ce 20 octobre que dans le cadre du monitoring du marché et de la veille opérationnelle continus et en concertation avec l’AMMC et l’APSB, elle procèdera à l’élargissement des périodes de fixing aléatoires à 3 minutes. Cette mesure a pour objectifs d’optimiser l’efficience du marché et de s’aligner sur les bonnes pratiques à l’international. Détails.


Indicateurs macroéconomiques
 
· Déficit budgétaire : 32,4 milliards de DH à fin septembre
· Inflation : +4,9% en septembre
· Prévision de croissance 2024 : +3,7% (gouvernement)


Focus Entreprise
 
- Le Groupe Cosumar aborde cette nouvelle campagne avec une ambition renouvelée axée sur un programme de 57.000 hectares de plantes sucrières pour une production cible de 487.000 tonnes de sucre blanc en 2024. Détails.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 20 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi démarre la semaine sur une note positive

Vendredi 17 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi remonte la pente en fin de séance

Jeudi 16 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Le masi finit proche de l'équilibre

Mercredi 15 Mai 2024

Bourse de Casablanca: Deuxième séance de correction

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required