Jeudi 14 Mai 2015

Léinformation : au coeur du métier de la gestion déactifs

Léinformation : au coeur du métier de la gestion déactifs

 

Tribune de Mounya Dinar, Vice-présidente de l'ASFIM et Directrice générale d’Upline Capital Management. 

 

 

L’information est l’un des éléments fondamentaux de fonctionnement de gestion financière des OPCVM, de pilotage du risque des portefeuilles qu’en matière de gestion de la relation client. L’analyse de l’information financière est alors indissociable de celle de l’information économique, car les fluctuations de la situation économique influent sur la valeur des actifs financiers gérés.

L’information ainsi exploitée par les gérants d’actifs au sein des sociétés de gestion concerne la sphère financière, mais aussi celle macroéconomique. Pour la première, il s’agit notamment des notes d’information et publications des émetteurs faisant appel à l’épargne publique ou encore des statistiques des opérations sur le marché boursier à travers la Bourse des Valeurs de Casablanca ou Maroclear pour les opérations de gré à gré. Pour la deuxième, l’information prend diverses formes, comme des publications périodiques, des statistiques ou des notes émanant d’acteurs comme le ministère de l’Economie et des Finances, la Direction générale du Trésor, Bank Al-Maghrib, l’Office des changes, le Haut-
commissariat au Plan ou des instances internationales. 

Eu égard au rôle principal des gérants d’actifs de faire fructifier les avoirs confiés par leur clientèle ayant des objectifs de rentabilité et des profils de risque différents, et ce dans un environnement financier en constante évolution, l’information financière doit absolument revêtir certains caractères indispensables, comme la pertinence, l’exhaustivité, la sincérité, l’accessibilité et la disponibilité.

Dans un contexte d’ouverture et d’internationalisation de notre marché financier, et pour le développement optimal de notre métier, mais aussi de tous les autres qui y opèrent comme les sociétés de Bourse, les banques d’affaires ou les départements d’analyse et de recherche, il est impératif que l’information financière s’inscrive dans une trajectoire de transparence, de perfectionnement et de large diffusion. C’est un pré-requis nécessaire au positionnement du marché des capitaux marocain comme plateforme financière internationale et à la réussite de l'ouverture stratégique initiée par notre pays. 



Tribune de Mounya Dinar, Vice-présidente de l'ASFIM et Directrice générale d’Upline Capital Management. 

 
Finances News Hebdo 

Articles qui pourraient vous intéresser

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required