Mardi 07 Mars 2023

FAO: les perspectives de la production mondiale des céréales en 2022-2023

FAO: les perspectives de la production mondiale des céréales en 2022-2023

Voici les principales prévisions de la production mondiale des céréales en 2022-2023, selon les données d'un rapport publié récemment par l’Organisation des Nations Unies l’alimentation et l'agriculture (FAO):

- La production mondiale de blé en 2022-2023 devrait atteindre un niveau record de 784 millions de tonnes, en hausse de 0,6% par rapport à la précédente campagne.

- L’essentiel de la croissance escomptée de la production repose sur des prévisions d’importants rebonds de la production au Canada et en Russie, qui devraient plus que compenser les replis prévus dans plusieurs pays, dont l’Argentine, l’Australie, l’Union européenne, l’Inde et l’Ukraine.

- L’utilisation totale de blé devrait légèrement augmenter en 2022-2023 et atteindre 775 millions de tonnes, soit une hausse de 0,3% par rapport à 2021-2022, sous l’effet d’une hausse de la consommation alimentaire de blé, qui devrait continuer d’augmenter parallèlement à la croissance démographique.

- Les prix élevés du blé par rapport à d’autres céréales fourragères, en particulier le maïs, devraient réduire l’utilisation fourragère de blé en 2022-2023, principalement en Chine et, dans une moindre mesure, aux États-Unis d’Amérique, où les disponibilités sont limitées.

- Les stocks mondiaux de blé devraient dépasser les niveaux d’ouverture de 2% en 2022-2023 et atteindre 300 millions de tonnes, le niveau le plus élevé jamais enregistré.

- L’essentiel de l’accumulation prévue des stocks de blé devrait survenir en Chine et en Russie. À l’exclusion de ces deux pays, les stocks de blé dans le reste du monde devraient se replier de plus de 8% par rapport à leurs niveaux d’ouverture, compte tenu des prélèvements prévus en Inde, dans l’Union européenne et aux États-Unis d’Amérique, ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique et d’Asie.

- Le commerce mondial de blé en 2022-2023 (juillet/juin) devrait se contracter de 1% par rapport au niveau record de 2021- 2022 et s’établir à 194 millions de tonnes, sous l’effet principalement de perturbations des exportations et de prévisions de recul de la demande d’importation dans certains pays, en raison de récoltes abondantes.

- La production totale de céréales secondaires devrait chuter de 2,8% en 2022 et s’établir à 1 467 millions de tonnes, soit la production la plus faible depuis 2019. Le recul prévu d’une année sur l’autre découle principalement d’une contraction attendue de la production de maïs, en raison essentiellement de récoltes réduites dans l’Union européenne, en Ukraine et aux États-Unis d’Amérique.

- La production mondiale de sorgho devrait également diminuer, en raison principalement de prévisions de récoltes réduites aux États-Unis d’Amérique, tandis que la production mondiale d’orge devrait croître.

- Compte tenu du recul de l’offre, l’utilisation mondiale totale de céréales secondaires devrait reculer de 1,2%en 2022-2023, ce qui constituerait la première baisse depuis plus d’une décennie.

- Les utilisations industrielles des céréales secondaires devraient également diminuer en 2022-2023, principalement en Chine et aux États-Unis d’Amérique.

- Étant donné que la consommation mondiale devrait dépasser la production, les stocks de céréales secondaires devraient chuter de 5,3 pour cent en 2022-2023 et atteindre leurs plus bas niveaux depuis 2013-2014.

- Le commerce mondial de céréales secondaires devrait se replier de 3,4% en 2022-2023 (juillet/juin), par rapport à 2021-2022. L’essentiel du recul prévu du commerce mondial devrait être le fait de contractions des échanges d’orge et de sorgho, en raison d’achats réduits de ces deux céréales par la Chine et d’un repli des importations d’orge de la Turquie.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 24 Mars 2023

Tourisme : les recettes à 8,2 MMDH à fin janvier

Vendredi 17 Mars 2023

Tourisme: 6 milliards de dirhams pour le déploiement de la feuille de route 2023-2026

Mardi 14 Mars 2023

Trafic aérien des passagers: un taux de récupération de 82% en 2022

Mardi 14 Mars 2023

Le trafic portuaire recule de 9,3% en février

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required