×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Automobile : ce que rapportera léusine PSA à lééconomie locale

Vendredi 24 Juillet 2015 - PAR bourse news

Un véritable projet industriel et non seulement d’assemblage. Un projet structurant pour le pays. C’est en ces termes que le président de l’Amica, Hakim Abdelmoumen, a qualifié le projet d’usine de PSA à Kénitra, dont le démarrage est prévu en 2019. «Ce ne sont pas des déclarations d’intention, mais des engagements fermes motivés par un pertinent Plan d’accélération industrielle. En ciblant un taux d’intégration de 65%, puis 80% dans un second temps, de nouveaux métiers vont se développer au Maroc», se félicite le patron de l’Amica qui s’exprimait jeudi lors d’une conférence de presse consacrée aux retombées du projet de PSA. «D’ici 2022, voire 2023, nous n’aurons rien à envier à beaucoup de pays européens dans l’industrie automobile», parie Abdelmoumen.
 
… Sourcing : 322 millions d’euros identifiés…
Outre le nombre d’emplois ou encore le montant des investissements engagés, le deal conclu avec le constructeur français prévoit une composante «sourcing local» pour un montant annuel d’un milliard d’euros. «Des projets d’un montant de 322 millions d’euros sont d’ores et déjà identifiés», annonce le président de l’Amica.
 
… Réflexion en cours sur les «joint-ventures»…
Invité à réagir à la problématique du rendement des investissements directs étrangers soulevée dans le dernier rapport annuel de Bank Al-Maghrib (le wali, Abdellatif Jouahri, avait appelé le gouvernement à s’assurer que les incitations offertes aux IDE respectent un ratio coût/bénéfice convenable bénéfique pour le pays), le président de l’Amica estime que le wali de BAM «n’a pas raison à 100%, mais seulement sur certains aspects». Le Maroc, dit-il, a fait le choix de soutenir les investisseurs, quelle que soit leur nationalité.
«C’est un choix national. Le Maroc a besoin de partenariats industriels. Nous sommes obligés d’avoir des IDE dans le secteur de l’automobile et nous souhaitons que les industriels marocains y soient intégrés», affirme le président de l’Amica. «Nous réfléchissions à de nouvelles formes d’incitations orientées vers des partenariats associant des investisseurs locaux à ceux venant de l’étranger», révèle Abdelmoumen.
 
… Les premiers projets de «câblage» prennent forme…
La concrétisation des écosystèmes de l’industrie automobile avance à pas de géant, notamment en ce qui concerne la filière du câblage. «Certains équipementiers sont en train de construire leurs unités au niveau de la plateforme industrielle intégrée de Kénitra Atlantic Free Zone. De bonnes nouvelles seront bientôt annoncées», révèle Abdelmoumen.
 
… Maghreb Steel, future fournisseur de Renault Maroc…
Le partenariat public-privé se trouve au cœur de tout le processus d’industrialisation enclenché dans le secteur de l’automobile. Le gouvernement n’a visiblement pas omis d’intégrer Maghreb Steel (un fleuron industriel en difficulté) dans les projets concrétisant son Plan d’accélération industrielle. En effet, selon le président de l’Amica, les démarches sont engagées pour homologuer la composante «acier» de Maghreb Steel. «Des réunions ont lieu tous les 15 jours, en présence notamment des équipes de Renault Maroc. Les essais sont en cours et vont bientôt aboutir sous forme de projets concrets», annonce Abdelmoumen.
 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autres articles en relation